MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
EL4 dans
01 Heures
:
25 Minutes
:
10 Secondes
09 oct.
Prochain événement dans
19 jours
16 oct.
Prochain événement dans
26 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
33 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
47 jours
13 nov.
Prochain événement dans
54 jours
20 nov.
Prochain événement dans
61 jours

Viñales : "On vient pour être premier, et finalement on est dixième"

partages
commentaires
Viñales : "On vient pour être premier, et finalement on est dixième"
Par :

Le pilote espagnol a sombré en Catalogne au guidon d'une machine qu'il n'est pas parvenu à cerner lors de l'ensemble du week-end.

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

Pour Maverick Viñales, l'arrivée de ce Grand Prix de Catalogne a dû être perçue comme une véritable délivrance, après un week-end où il n'est jamais parvenu à tirer le maximum de sa machine. Déjà hier, son passage en Q2 et sa neuvième place sur la grille avaient semblé rétribuer plus que de raison les performances affichées par sa machine depuis le début du week-end.

En course aujourd'hui, le pilote Yamaha n'a pas pu continuer à faire illusion bien longtemps, contraint de rétrograder dans la hiérarchie pour évoluer en début de course à une peu commune 15e place. Si sa chute dans le classement s'est arrêtée là, le leader du championnat, qui ne dispose plus à présent que de sept points d'avance sur son plus proche poursuivant, Andrea Dovizioso, n'a pas été capable d'amorcer la moindre remontée dans le peloton.

Le numéro 25, dixième sous le drapeau à damier, ne doit ainsi son top 10 qu'aux abandons et différents faits de course qui ont lieu devant lui, et certainement pas à sa compétitivité. Celui-ci a même perdu son duel avec la GP16 de Héctor Barberá en fin de course, le pilote Avintia venant s'intercaler entre les deux Yamaha officielles. "Ce fut très difficile", déclare-t-il, sans parvenir à dissimuler une pointe d'agacement. "On vient avec une bonne motivation, on vient pour être premier, deuxième, à l’avant, pour faire des tours rapides. Et ensuite, soudainement, dixième. Bon, j’ai terminé dixième parce que beaucoup de pilotes sont tombés. Aleix Espargaró a cassé le moteur et ensuite Cal Crutchlow a aussi perdu du terrain. À la régulière, j’aurais terminé 16e."

Inconstance et absence de corrélation

Si les pneus ont constitué un casse-tête pour l'ensemble du plateau à Barcelone, les difficultés de Viñales avec ceux-ci ont été symbolisées par son inconstance dans les temps au tour. En effet, alors que le warm-up est traditionnellement dévolu le dimanche matin aux essais des ultimes réglages de course et est donc censé être représentatif des performances affichées par une machine quelques heures plus tard lors de l'épreuve, aucune corrélation n'a pu être décelée du côté du numéro 25. "Ce matin [dimanche], avec des pneus qui avaient 15 tours, j’ai fait un 46"1. Cet après-midi, avec de nouveaux pneus, un 46"7, proche de la chute. Je ne sais vraiment pas. Je ne sais pas quoi dire." 

Un manque de régularité de la part de sa M1 que le jeune homme de 25 ans n'explique pas, et qui est source de grande frustration. "C’est vraiment difficile actuellement. Je ne sais pas ce qui se passe. Pour notre moto, une course est OK, une autre ne l’est pas", déplore-t-il. "Nous avons commencé la saison à un niveau vraiment bon, je sentais que personne ne pouvait m’arrêter lors des deux premières courses. Je me sentais le meilleur."

Une perte de contrôle qui n'est pas sans être accompagnée par une baisse de confiance, alors que la domination du début de saison de l'Espagnol semble désormais bien loin. "Honnêtement, pour moi, c’est un gros moment difficile dans ma tête en ce moment, parce que je ne sais pas ce que je fais mal. Je fais la même chose qu’au Qatar, qu'en Argentine et que lors des autres courses, je pilote de la même façon."

Nul doute que le pilote Yamaha tentera de trouver des réponses à ses interrogations et de résoudre ses problèmes dès demain, dans le cadre de la deuxième journée d'essais post-course de l'année.

Quatrième, Lorenzo poursuit sa progression avec la Ducati

Article précédent

Quatrième, Lorenzo poursuit sa progression avec la Ducati

Article suivant

GP de Catalogne - Les plus belles photos de la course

GP de Catalogne - Les plus belles photos de la course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Catégorie Course
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Maverick Viñales Ruiz
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck