À la peine sous la pluie, Viñales veut "une meilleure moto"

partages
commentaires
À la peine sous la pluie, Viñales veut
Par : Michaël Duforest
3 nov. 2018 à 13:33

Vainqueur du Grand Prix d'Australie il y a moins d'une semaine, Maverick Viñales démarrera le GP de Malaisie depuis la 11e position sur la grille.

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

Le pilote espagnol n'a pas caché sa frustration après la séance qualificative, où il a été en grande difficulté comparé aux deux autres pensionnaires de Yamaha. Johann Zarco et Valentino Rossi partiront effectivement aux deux premières places de la grille de départ, après la pénalité de Marc Márquez.

"L'équipe doit me donner une meilleure moto sur le mouillé, sinon je serai toujours à deux secondes de la tête", assène-t-il, avant d'ajouter : "On n'a pas eu l'intelligence de comprendre les réglages, la manière de piloter sous la pluie, j'étais enfin assez fort sous la pluie, c'est juste qu'à chaque fois que j'ouvrais les gaz, la moto n'avançait pas. Rossi et Zarco ont beaucoup d'avance, donc il n'y a pas d'excuse. Ils sont toujours au niveau sur le mouillé, et moi, derrière."

Lire aussi :

Le porteur du numéro 25 est même allé jusqu'à rappeler les déboires de son prédécesseur chez Yamaha, Jorge Lorenzo, qui a notamment eu l'habitude de sombrer dans des conditions pluvieuses lors de sa dernière saison chez les bleus, en 2016. Une preuve que les problèmes viennent de ce côté du garage ?

"J'ai toujours été rapide sur le mouillé. En fait, Lorenzo n'a jamais été très bon sur cette moto sur le mouillé, et maintenant il roule très vite sur la Ducati", explique-t-il pour étayer son propos.

La journée de l'Espagnol avait également mal débuté puisqu'il a été victime d'une chute lors des EL4, une fois que… la pluie est arrivée. Il s'en est sorti sans blessure (ce qui n'est pas le cas de Jordi Torres, qui a chuté au même endroit), et a fait part de sa surprise lorsqu'il est soudainement arrivé sous le déluge.

 

"Je n'ai pas vu le drapeau de pluie. Je ne sais pas s'il y en avait un au virage 9, mais je n'en n'ai pas vu. Ensuite, je suis arrivé dans le virage 10, j'étais penché donc je ne voyais rien, c'est juste quand j'ai commencé à penser [qu'il pouvait pleuvoir], j'étais déjà allongé. Heureusement ma moto n'a touché personne. Cette piste est vraiment difficile car peut-être que sur une zone il ne pleut pas, puis sur la suivante il pleut…"

Inutile de préciser que Maverick Viñales n'a qu'une envie : qu'il fasse beau en course ! Il ne s'attend en effet pas à grand-chose si le changement de programme débouchait tout de même sur une course disputée sur piste humide…

"Ça fait deux ans que je ne suis pas compétitif sur le mouillé, donc je n'ai aucune confiance. Je vais juste y aller, faire de mon mieux et [essayer de] revenir sans blessures. On a un test important à Valence ensuite", explique-t-il, mentionnant les essais qui auront lieu après le Grand Prix de Valence, plus tard ce mois-ci.

Avec Oriol Puigdemont

Article suivant
Iannone estime avoir perdu "au minimum 2-3 dixièmes" avec Márquez

Article précédent

Iannone estime avoir perdu "au minimum 2-3 dixièmes" avec Márquez

Article suivant

Pour Rossi, avoir disputé les qualifs est "très important pour la course"

Pour Rossi, avoir disputé les qualifs est "très important pour la course"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Catégorie Qualifications
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Maverick Viñales Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions