MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
15 jours
16 oct.
Prochain événement dans
22 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
43 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
20 nov.
Prochain événement dans
57 jours

Pour Viñales, Yamaha a réalisé "un grand pas en avant dans la qualité"

partages
commentaires
Pour Viñales, Yamaha a réalisé "un grand pas en avant dans la qualité"
Par :

Le pilote Yamaha peut être satisfait de ses dernières courses, même si les problèmes n’ont pas tous été résolus sur sa M1. Il note cependant de nettes améliorations dans l’équipe et souhaite que la dynamique se poursuive dès Brno.

À l’heure de la pause estivale, Maverick Viñales tire logiquement un premier bilan de cette saison, tout comme ses adversaires. Mais peu ont connu une première partie si déséquilibrée, avec cinq courses bien en deçà des attentes malgré un podium, puis quatre autres où un changement semble s'être opéré. Le Grand Prix qui a tout changé reste celui de Catalogne, où les planètes semblent enfin s’être alignées entre la performance de la Yamaha et la compréhension de la moto dans l’équipe, même si la chance n’a pas été au rendez-vous. Avec désormais une victoire et un podium de plus, l’Espagnol peut espérer continuer sur sa lancée à la reprise, début août.

Lire aussi:

"Je suis très content. Ce sont les résultats que nous aurions dû obtenir avant mais que nous obtenons à présent. Très content du travail réalisé par le team", affirme-t-il, très satisfait de ses dernières courses, qui l’ont vu changer d’approche avec son équipe. "Lorsque nous avons terminé la course du Mugello, nous savions que c’était le maximum que nous pouvions avoir et que nous devions en tirer le maximum. À Montmeló, l’approche a été très différente. Nous n’avons pas cherché à améliorer la moto mais à tirer le maximum de ce que nous avions."

La M1 souffre en effet d’un déficit de traction, entre autre, qui handicape les deux pilotes officiels depuis le début de la saison, et si les bons résultats récents l’ont quelque peu caché, ils ne l’ont pas fait disparaître. L’Espagnol a pu bénéficier d’une très bonne traction à Assen pour s’imposer, mais celle-ci a été mauvaise au Sachsenring et il est pourtant monté sur le podium, quand Valentino Rossi a connu de très gros problèmes et n’a pas été en mesure d’être compétitif. Le changement de stratégie en essais libres paierait-il ? Quoi qu’il en soit, le Catalan l’affirme : le constructeur japonais "travaille pour les deux pilotes et va dans la direction qui plaît à chacun". "Il est vrai que c’est mieux lorsque tout le monde travaille dans la même direction. Mes commentaires et ceux de Valentino sont très semblables. […] Il nous faut progresser [sur la traction]."

Une équipe fiable

Le groupe de travail semble donc être un facteur important dans la réussite récente de Viñales, lui qui a procédé à plusieurs changements cet hiver, avec notamment l’arrivée d’un nouveau chef mécanicien en la personne d’Esteban García. "Je crois que d’avoir créé un groupe qui me soutient et auquel je peux me fier me retire plein de doutes et me permet d’être tranquille, et c’est pour moi le plus important. Sans ce groupe, cela aurait été difficile d’arriver là où nous sommes à ce stade de l’année", explique-t-il.

"Nous sommes très unis dans l’équipe, nous nous soutenons beaucoup. Nous savions que les résultats que nous obtenions n’étaient pas ceux que nous souhaitions ni pour lesquels nous travaillions. Je crois qu’il y a eu un bon changement, chez Yamaha aussi, il y a eu un grand pas en avant dans la qualité et dans la recherche d’un peu plus. Nous avons un peu amélioré les départs, les premiers tours… À Assen, nous avons un peu vu la conséquence de tout cela. À Montmeló nous avions déjà fait un pas en avant et je crois que l'on aurait pu voir une bonne course. C'est dommage car je pense que c'était l'une des courses où notre moto était avec les meilleurs réglages et elle avait beaucoup de grip."

Percuté par Jorge Lorenzo, qui avait créé un véritable carambolage à Barcelone, Viñales en était à son troisième incident de ce genre, en plus d’un départ volé aux États-Unis. De quoi créer une certaine frustration, qui a vite été oubliée deux semaines plus tard avec sa victoire aux Pays-Bas, et sa remontée éclair au championnat. En deux Grands Prix, il est ainsi revenu au cinquième rang et est devenu le premier représentant Yamaha, dépassant par la même occasion Rossi, et s’affirmant comme un adversaire direct de Marc Márquez en piste, ce dernier le considérant comme dangereux pour les prochaines courses.

Le bilan, encore négatif il y a quelques Grands Prix, s’est donc désormais inversé, mais reste à poursuivre sur cette lancée à la reprise du championnat en République Tchèque du 2 au 4 août. Le test organisé le lendemain sera très important pour le clan Yamaha, qui espère trouver d’autres solutions pour se rapprocher encore des premiers. "Nous aurons un bon test [à Brno], nous pourrons essayer plein de choses, et je vais essayer de garder cet élan jusqu'à la fin de la saison."

Dovizioso : Avant de battre Márquez, se battre contre nous-mêmes

Article précédent

Dovizioso : Avant de battre Márquez, se battre contre nous-mêmes

Article suivant

Marquez à 10 ans: "Quand je serai grand, je veux être comme Pedrosa"

Marquez à 10 ans: "Quand je serai grand, je veux être comme Pedrosa"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Maverick Viñales Ruiz
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Charlotte Guerdoux