Les pilotes de l'Academy au cœur de l'accord VR46-Ducati

Promouvoir les membres de l'Academy de Valentino Rossi et former un projet 100% italien font parties des raisons qui ont poussé le team VR46 à s'associer à Ducati plutôt qu'à Yamaha pour la saison 2022 du MotoGP.

Les pilotes de l'Academy au cœur de l'accord VR46-Ducati

Juste avant le Grand Prix des Pays-Bas, le team VR46, nouveau venu en MotoGP la saison prochaine, a confirmé que ses deux motos seront des Ducati. L'équipe fondée par Valentino Rossi a discuté avec la majeure partie des constructeurs actuellement impliqués dans la catégorie, comme Suzuki, Aprilia et naturellement Yamaha, marque à laquelle le septuple champion de la catégorie reste lié en tant que pilote du team Petronas.

Le choix de Rossi et des responsables de VR46 s'est finalement porté sur les machines de Borgo Panigale pour former un partenariat 100% italien : "On en est vraiment heureux", a déclaré le vétéran du plateau, qui pourrait mettre fin à sa carrière de pilote en MotoGP après la saison 2021. "C'est une moto italienne, avec des pilotes italiens, et l'équipe est aussi en Italie, à Tavullia. C'est bien et on peut en profiter."

"On a discuté avec beaucoup de marques différentes, mais dans ce genre de négociations, on discute [toujours] avec beaucoup d'équipes", a ajouté Rossi. "Il faut prendre en compte le prix de la moto, le soutien [technique] et tout le reste. Au final, ça s'est joué entre Yamaha et Ducati et on a opté pour Ducati. On a de très bonnes relations avec Paolo Ciabatti [directeur sportif de Ducati Corse], qui a travaillé sur ce projet, mais aussi avec Gigi Dall'Igna [directeur général]."

Lire aussi :

"Ils vont fournir un gros effort l'année prochaine avec huit motos. La machine est performante. Je pense qu'au final, il y aura plus d'équipes pour partager [les informations] chez Ducati. La principale raison était de permettre de faire progresser les pilotes italiens."

Car si le Prince Abdelaziz ben Abdallah Al Saoud, soutien financier de VR46 en MotoGP, n'a pas caché son désir de voir Rossi accompagner son demi-frère Luca Marini en 2022, le projet mis en place avec Ducati a en effet surtout vocation à mener les pilotes de la VR46 Riders Academy au MotoGP, ce qui fait de Marco Bezzecchi un favori, et permettra à la marque de créer un lien avec ce programme qui a notamment permis à Franco Morbidelli et Pecco Bagnaia de gravir les échelons.

"Nous sommes très heureux de rouler avec une Ducati partie que la moto est très rapide et parce qu'ils soutiennent toujours notre Academy de pilotes", a précisé Rossi. "Ils sont très intéressés par le projet et je pense que ce sera très bien."

La fin des liens entre Rossi et Yamaha ?

L'association entre Valentino Rossi et Ducati, dont il a porté les couleurs en MotoGP durant deux saisons en 2011 et 2012, pourrait entraîner la fin de celle avec Yamaha, surtout s'il décide de mettre fin à sa carrière de pilote sur deux roues en fin d'année après 16 saisons à piloter des M1 et quatre titres remportés ensemble. Passer un accord entre VR46 et Yamaha était trop complexe, la firme d'Iwata ne souhaitant pas engager plus de quatre motos.

"Mes relations avec Yamaha sont très bonnes", a insisté Rossi. "Je pense qu'on a passé les meilleures années de ma carrière ensemble. Ça aurait été très bien de faire une équipe avec Yamaha l'an prochain, mais nous avons pris la décision ensemble, également parce que je roule chez Petronas, qui souhaitait poursuivre avec Yamaha. Nous avons pris cette décision parce qu'elle était la meilleure pour tout le monde."

Et lorsqu'il est interrogé sur la possibilité de ne plus être un ambassadeur de Yamaha l'an prochain, Rossi botte en touche : "Je ne sais pas. Dans mon cœur, je serai toujours un pilote Yamaha parce qu'on a partagé beaucoup de moments ensemble".

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Les GP d'Australie F1 et MotoGP sont annulés
Article précédent

Les GP d'Australie F1 et MotoGP sont annulés

Article suivant

Ducati préfère miser sur des jeunes que sur Maverick Viñales

Ducati préfère miser sur des jeunes que sur Maverick Viñales
Charger les commentaires