VR46 affirme vouloir respecter son contrat avec Ducati

Face aux remous provoqués par les déclarations du président de la FIM, le team principal de VR46 dément fermement toute intention de l'équipe italienne de rompre son contrat avec Ducati après 2023.

VR46 affirme vouloir respecter son contrat avec Ducati

Les spéculations sur le sujet ont beau ne pas être nouvelles, la déclaration de Jorge Viegas, président de la FIM, en marge de l'Assemblée générale de l'organisation, le week-end dernier en Italie a donné au sujet une ampleur toute nouvelle. Selon le Portugais, affirmatif dans les propos qu'il a tenus sur les terres de Ducati, le team VR46 se lierait à Yamaha en 2024, permettant ainsi au constructeur japonais de retrouver quatre machines sur la grille après une saison 2023 qui sera limitée à son seul duo officiel.

Problème, VR46 est sous contrat avec Ducati jusque fin 2024, comme les autres équipes satellites du constructeur italien. Il n'en fallait pas plus pour qu'Uccio Salucci, team principal de l'équipe propriété de Valentino Rossi, prenne la parole afin de tordre le cou à la rumeur.

"C'est une histoire sans fin : avant, on disait qu'on allait avoir les Yamaha en 2023 et maintenant ça passe à 2024", a d'abord réagi l'Italien auprès de GPOne. Et de poursuivre : "Je ne sais pas pourquoi Viegas a sorti cette bombe. C'est un peu étrange parce que nous, nous ne savons rien. Pour la énième fois, je répète que nous avons un contrat de trois ans avec Ducati, qui prendra fin en 2024, avec une possibilité de renouvellement pour deux autres années. Nous le respecterons assurément, ensuite nous verrons si nous continuerons ou pas en 2025."

"Comme je l'ai toujours dit, pour nous l'important est d'avoir des motos compétitives", a ajouté Salucci, assurant que tout va pour le mieux avec Ducati. "Je ne sais pas comment cette rumeur est née. S'il y a quelque chose de vrai, il vaudrait mieux nous le communiquer à nous aussi. Blague à part, nous sommes bien avec Ducati, les motos sont compétitives et Marini comme Bezzecchi sont très contents, donc notre voie est de continuer avec eux."

La saison prochaine, VR46 bénéficiera de deux Desmosedici de 2022, ce qui correspondra à une évolution pour Marco Bezzecchi, meilleur rookie cette année sur la GP21, alors que Luca Marini conservera le modèle qu'il pilotait déjà cette saison. À eux deux, les pilotes de l'équipe dirigée par Valentino Rossi ont obtenu cette saison sept entrées dans le top 5 en course, avec en point d'orgue un podium, ainsi que quatre premières lignes dont une pole position, et un meilleur tour en course.

Alors que le championnat a été largement dominé par Ducati, il s'est révélé plus mitigé pour Yamaha, qui n'a pu compter que sur Fabio Quartararo pour figurer aux avant-postes, et même rester en lice pour le titre jusqu'au dernier Grand Prix. Les difficultés rencontrées avec la M1 sont évidentes et, dans ce contexte, Uccio Salucci assure surtout vouloir voir la marque d'Iwata relever la tête pour le bien de Franco Morbidelli, membre du groupe VR46.

"D'un point de vue personnel, j'espère que Yamaha sera compétitif parce que je ne nie pas que nous avons un rapport affectif et parce que Morbidelli, qui est un pilote de notre Academy, court avec eux. Mais ce n'est pas un désir lié au team VR46", a-t-il précisé pour réaffirmer le lien de l'équipe italienne avec Ducati.

Du côté de Yamaha, privé d'équipe satellite depuis que RNF a choisi de s'engager avec Aprilia, on a toujours voulu voir 2023 comme une année "sabbatique" sur ce plan, avec l'espoir de retrouver une structure partenaire dès la saison suivante. Seulement, sur le plateau actuel, aucun team indépendant n'est disponible à cette échéance. "Il faudra voir si les obstacles seront surmontables", a souligné Lin Jarvis en évoquant ces accords en place. Mais Ducati a déjà prévenu par la voix de son directeur sportif, Paolo Ciabatti, cité par Speedweek, que dans le cas de VR46 la situation ne pourrait évoluer qu'après la fin du contrat en vigueur : "Nous avons un contrat et un engagement avec VR46, et ce contrat court jusqu'à la fin 2024. Je ne peux pas estimer ce qui se passera ensuite, la situation est ouverte."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Yamaha affiche son désir de retrouver un team satellite au plus vite

Razali : Darryn Binder a "fait les frais" de la séparation avec Yamaha