Yamaha pourrait demander à Rossi "de ne pas trop gêner" Viñales

Le constructeur d'Iwata n'exclut pas de demander un coup de pouce à Valentino Rossi, sans toutefois parler de véritables consignes d'équipe destinées à favoriser Maverick Viñales dans la course au titre.

À quatre Grands Prix du tomber de rideau sur la saison 2017, Maverick Viñales s'accroche toujours dans la course au titre, en dépit du fait qu'il n'a plus été en mesure de remporter de victoire depuis le Grand Prix de France, en mai. Distancé de 28 points par Marc Márquez et de 12 par Andrea Dovizioso, l'Espagnol est le mieux placé pour défendre les chances de Yamaha dans cette lutte que tous s'accordent à voir encore très ouverte, néanmoins l'inversion de sa courbe de résultats avec celle de ses deux rivaux principaux en comparaison du début du championnat devient préoccupante.

En l'état, le prochain Grand Prix pourrait-il être la dernière chance de Viñales ? "Une des dernières, je ne pense pas que ce soit la dernière", répond Massimo Meregalli, team manager, lorsque La Gazzetta dello Sport lui pose la question.

"Pendant l'hiver, Maverick a été très fort pendant les essais en Australie et en Malaisie", rappelle le responsable de l'équipe. "Reprendre des points à Márquez n'est pas facile, mais nous ferons tout ce que nous pouvons pour essayer. À Motegi, si l'adhérence de l'asphalte est comme elle l'a toujours été par le passé, nous serons compétitifs jusqu'au bout."

"J'espère que tous les kilomètres qu'ont fait nos pilotes essayeurs là-bas payeront. C'est aussi pour cette raison que nous n'avions pas désigné Nakasuga comme remplaçant de Valentino en Aragón, car ces jours-là il était à Motegi."

"Moins de doutes sur Vale que sur la Yamaha"

Après avoir manqué une course sur blessure et s'être classé cinquième en Aragón, Valentino Rossi a pour sa part glissé au cinquième rang du championnat et compte à présent 56 points de retard sur le leader. Une situation qui semble fortement compliquer la tâche du pilote italien, plus concentré désormais sur son souhait de faire son retour à la victoire plutôt que sur de maigres espoirs de titre.

Est-ce à dire que Yamaha pourrait mettre en application des consignes d'équipe afin de favoriser Viñales dans la course au titre ? Massimo Meregalli assure que ce scénario n'a pas été envisagé. "Nous ne l'avons jamais fait par le passé et nous ne l'avons pas pris en considération pour l'instant", indique-t-il. "Au maximum, nous dirons à Valentino de ne pas trop gêner Maverick s'il le faut."

Demander à Valentino Rossi de s'effacer au profit de son coéquipier serait d'autant plus délicat que l'Italien a prouvé qu'il était encore parfaitement dans le coup en course, étonnant par son mordant en Aragón alors qu'il souffrait toujours de sa jambe droite, fracturée trois semaines plus tôt.

"Je ne sais pas quel pourcentage donner. On peut supposer qu'il était à 70% ?" suggère Massimo Meregalli. "Ce qui est certain, c'est qu'après ce qu'il a montré pendant ce week-end, sa récupération va désormais se poursuivre à fond, et même s'il ne sera pas à 100%, il en sera proche."

"Vale m'a surpris par sa résistance, sincèrement je n'imaginais pas qu'il pourrait tenir comme ça jusqu'au bout. Au final, dans l'optique du Japon j'ai moins de doutes sur Vale que sur la Yamaha", conclut le team manager, alors que les YZR-M1 ont retrouvé en Aragón leur cauchemar de la saison, une forte usure du pneu arrière qui les handicape en fin de course.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi , Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Actualités
Tags massimo meregalli