MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
EL1 dans
17 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
30 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
44 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
58 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
72 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
100 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
121 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
128 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
142 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
170 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
177 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
191 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
205 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
226 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
248 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
254 jours
C
GP de Valence
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
268 jours

Yamaha vit son plus mauvais début de saison depuis l'arrivée de Rossi

partages
commentaires
Yamaha vit son plus mauvais début de saison depuis l'arrivée de Rossi
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
13 juin 2019 à 10:00

L'équipe officielle Yamaha connaît son plus mauvais début de saison depuis plus de 15 ans, époque à laquelle l'Italien n'avait pas encore rejoint l'équipe.

Après les six premiers Grands Prix de la saison 2019, l'équipe officielle Yamaha affiche ses résultats les plus faibles depuis 2003 et donc sur l'ensemble de l'ère Rossi, arrivé en 2004. Alors que le championnat aborde cette semaine le Grand Prix de Catalogne, Yamaha comptabilise 88 points au championnat constructeurs, n'y occupant que la quatrième place. Si la marque est à égalité mathématique avec Suzuki, elle se situe un cran en dessous compte tenu de l'absence de victoire pour la M1 alors que la GSX-RR a gagné une fois.

C'est la deuxième année de suite que Yamaha ne parvient pas à s'imposer sur l'une des six premières courses de la saison, ce qui n'était plus arrivé depuis 2002 et 2003, époque de la grave crise traversée par la marque japonaise avant l'arrivée de Valentino Rossi l'année suivante. Ces points affichés au championnat constructeurs proviennent du meilleur résultat obtenu par Iwata sur chaque course, à chaque fois à mettre à l'actif de l'une des motos officielles. Il s'agit toutefois du total le plus bas depuis les 70 points cumulés à ce stade de la saison en 2003.

Année Pts constructeurs
après 6 courses
Année

Pts constructeurs

après 6 courses

2019 88 2010 145
2018 108 2009 140
2017 128 2008 140
2016 140 2007 106
2015 141 2006 94
2014 107 2005 145
2013 127 2004 133
2012 140 2003 70
2011 114    

La dernière victoire de Yamaha remonte au Grand Prix d'Australie, en octobre dernier, et elle a été conquise par Maverick Viñales. Valentino Rossi, lui, n'a plus gagné depuis le Grand Prix des Pays-Bas 2017, il y a près de deux ans : depuis cette date, la M1 ne s'est donc imposée qu'une fois en 34 courses.

Un avant et un après Lorenzo

Si l'on étend cette période à l'ensemble des courses disputées depuis le départ de Jorge Lorenzo, à la fin de la saison 2016, Yamaha n'a gagné que cinq fois en 42 Grands Prix, ce qui donne un pourcentage de 11,9% de victoires. À l'inverse, sur les 42 dernières courses de Lorenzo avec Yamaha, une période qui va du Grand Prix de Saint-Marin 2014 au Grand Prix de Valence 2016, le constructeur japonais avait signé 21 victoires (13 pour Lorenzo, huit pour Rossi), soit un taux de succès de 50%. C'est également sur cette période que la marque d'Iwata a remporté son dernier titre, celui des équipes en 2016.

Lire aussi :

"Ducati aussi, après avoir perdu Casey Stoner, a mis quelques années avant de redevenir compétitif", déclarait Massimo Meregalli, directeur de l'équipe officielle Yamaha, après le Grand Prix d'Italie, ajoutant : "Dans le stand, Valentino est toujours le même, concentré et très désireux d'améliorer sa moto. Je n'ai vu aucun changement dans son attitude."

Par ces mots, on comprend avant tout que, pour Yamaha, le départ de Jorge Lorenzo a été un coup dur comparable à celui qu'a subi Ducati lorsque Casey Stoner a quitté les Rouges. Mais si Meregalli souligne que le numéro 46 n'a pas changé, c'est que la différence réside dans le développement de la moto, ce que ne saurait contredire le pilote italien. Le fait est que pour l'instant Yamaha ne trouve pas la clé pour ramener la M1 à son niveau de compétitivité d'antan. Dépassée par Honda et Ducati, la marque l'est aussi désormais par Suzuki, tandis que KTM pousse toujours plus fort pour poursuivre sa progression.

Article suivant
Météo - Le soleil au rendez-vous en Catalogne

Article précédent

Météo - Le soleil au rendez-vous en Catalogne

Article suivant

1949 et années 1950 : Graham, Duke et Surtees, l'heure des pionniers

1949 et années 1950 : Graham, Duke et Surtees, l'heure des pionniers
Charger les commentaires