Sûr de ses preuves contre Viñales, Yamaha n'a pas encore tranché

Maio Meregalli assure que l'équipe Yamaha est certaine de ses preuves à l'encontre de Maverick Viñales, mais le team manager de la structure officielle précise que la décision sur son avenir viendra du Japon.

Sûr de ses preuves contre Viñales, Yamaha n'a pas encore tranché

Maverick Viñales et Yamaha étaient restés mués depuis que l'équipe a annoncé la suspension de son pilote pour le Grand Prix d'Autriche, lui reprochant une utilisation irrégulière de son moteur au Grand Prix de Styrie, avec plusieurs surrégimes qui auraient pu causer des dégâts. Maio Meregalli a pris la parole ce samedi au Red Bull Ring, assurant que les preuves récoltées par la marque étaient solides.

"Tout d'abord, nous avons entendu des rumeurs et nous avons commencé à vérifier la télémétrie", a expliqué le team manager de l'équipe Yamaha officielle au micro de BT Sport, diffuseur du MotoGP en Grande-Bretagne. "Nous savons ce que nous savons. Il est difficile d'en dire plus que dans l'annonce de jeudi, c'est sûr que nous allons continuer les contrôles et une décision sera prise. Mais c'était il y a [seulement] deux jours."

Lire aussi :

Un retour de Viñales sur la Yamaha à Silverstone semble peu probable mais Meregalli assure que "tout est possible" et que la décision sera prise en haut lieu, dans le quartier général du constructeur : "Yamaha était fermé jusqu'à hier au Japon. La décision prise ici vient de nous [en Europe]. Évidemment, nous avons consulté le Japon, mais pour le moment nous avons juste décidé de le suspendre pour cette course et on verra pour la suite".

Meregalli a refusé de s'exprimer sur ce qu'il pensait être les intentions de Viñales. Ce dernier a parfois reproché à Yamaha de ne pas lui fournir les outils dont il avait besoin mais le dirigeant assure que cela n'a jamais été le cas et il pense surtout que c'est la frustration du pilote espagnol qui l'a poussé à critiquer son équipe au cours des derniers mois.

"Vous savez, parfois... [...] On peut penser qu'un autre pilote est mieux traité, mais nous ne faisons jamais ça chez Yamaha. Par exemple, quand Jorge [Lorenzo] a décidé de quitter Yamaha, nous le savions au début de la saison mais nous avons pu le soutenir avec toutes les évolutions jusqu'à la fin de l'année. Nous avions cet objectif commun de triple couronne. Pour y arriver, il faut des résultats avec les deux pilotes. On peut parfois comprendre la frustration quand ce n'est pas le cas."

De son côté, Maverick Viñales ne s'est pas encore justifié, expliquant seulement sur les réseaux sociaux qu'il attendrait d'être en mesure de fournir une explication.

Lire aussi :

Avec Mark Bremer

partages
commentaires

Related video

Valentino Rossi engagé en wild-card ? Pas impossible mais improbable
Article précédent

Valentino Rossi engagé en wild-card ? Pas impossible mais improbable

Article suivant

Viñales donne raison à Yamaha et présente ses excuses

Viñales donne raison à Yamaha et présente ses excuses
Charger les commentaires