MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
10 jours
16 oct.
Prochain événement dans
17 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
24 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
38 jours
13 nov.
Prochain événement dans
45 jours
20 nov.
Prochain événement dans
52 jours

Yamaha a requis l'autorisation d'ouvrir son moteur

partages
commentaires
Yamaha a requis l'autorisation d'ouvrir son moteur
Par :

Yamaha a mis en avant un problème de sécurité en demandant aux autres constructeurs MotoGP la possibilité d'ouvrir le moteur de ses M1 afin d'en corriger un problème.

D'après les informations de Motorsport.com, Yamaha a demandé aux autres constructeurs engagés en MotoGP la permission d'ouvrir le moteur de la M1 afin d'intervenir sur un problème, et ce pour des raisons de sécurité.

La marque d'Iwata a convoqué une réunion de la MSMA, l'association des constructeurs, laquelle s'est tenue jeudi au Red Bull Ring, où se déroule cette semaine le Grand Prix d'Autriche. Le représentant de Yamaha participant à cette réunion a alors fait part à ses homologues du souhait de la marque de lever les scellées sur les moteurs des M1.

Lire aussi :

Le constructeur entend ainsi tenter de corriger le problème qui a frappé trois de ses quatre pilotes lors des manches de Jerez, en début de championnat. On se souvient en effet que Valentino Rossi a été contraint à l'abandon pendant la première course, après l'apparition d'un voyant d'alerte sur le tableau de bord de sa machine. Son moteur avait alors été envoyé à l'usine japonaise pour des analyses, de même que l'un de ceux qu'avait utilisés son coéquipier, Maverick Viñales, pendant les essais de ce Grand Prix, le pilote espagnol ayant été alerté par des bruits étranges. Les conclusions des études menées depuis semblent indiquer que l'origine du problème se situerait dans le système de valves.

Une semaine plus tard, c'est Franco Morbidelli qui avait dû abandonner au Grand Prix d'Andalousie, alors qu'il s'approchait du podium. Son moteur avait lui aussi été retiré de son allocation et envoyé au Japon pour y être examiné par les ingénieurs.

À l'instar de Viñales, Morbidelli a déjà utilisé au moins une fois les cinq moteurs auquel il a droit pour l'intégralité du championnat, et tous deux se trouvent donc sous la menace d'une sanction lourde. Comme Rossi, Fabio Quartararo en est à quatre mais il est le seul du groupe à ne pas avoir connu de souci nécessitant qu'un de ses cinq moteurs soit renvoyé à l'usine. Toutefois, pour ne pas risquer de nouvelles pannes, Yamaha a pris le parti de quelque peu limiter ses M1 depuis ces incidents.

Lire aussi :

La seule solution dont dispose Yamaha pour régler le problème identifié est d'obtenir l'autorisation des cinq autres marques afin de lever les scellées sur les moteurs et d'y apporter le changement approprié. Le constructeur assure que cette réparation est motivée par un problème de sécurité, ce qui inscrirait cette démarche dans le respect de l'article 2.4.3.1, alinéa b, du règlement technique.

Une autorisation unanime des autres constructeurs est toutefois nécessaire, or pour le moment tous n'adhèrent pas à l'explication donnée par Yamaha. Honda, Ducati, Suzuki, KTM et Aprilia vont à présent analyser les faits qui leur ont été exposés avant de rendre leur verdict.

Si la concurrence devait refuser de donner cet accord à Yamaha, il s'agirait d'un coup dur pour le constructeur, et pas uniquement pour cette saison puisque les constructeurs ne bénéficiant pas des concessions réglementaires doivent conserver leur moteur actuel pour l'intégralité de la saison 2020 mais aussi 2021. Seules les marques autorisées à plus de liberté (KTM et Aprilia actuellement) pourront à nouveau développer leur moteur une fois passé le premier Grand Prix de 2021.

EL2 - La pluie fait son arrivée et perturbe les essais

Article précédent

EL2 - La pluie fait son arrivée et perturbe les essais

Article suivant

Dovizioso-Ducati : décision attendue après les GP autrichiens

Dovizioso-Ducati : décision attendue après les GP autrichiens
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Oriol Puigdemont