Yamaha se réapproprie le titre Constructeurs

Pour la première fois depuis 2010, Yamaha remporte le titre Constructeurs du Championnat du Monde MotoGP.

Yamaha se réapproprie le titre Constructeurs
Podium : le deuxième, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, le vainqueur Jorge Lorenzo et le troisième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le deuxième, Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le vainqueur Jorge Lorenzo et le troisième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, deuxième de la course

Après quatre sacres de Honda, la marque d'Iwata capitalise sur son retour au premier plan pour faire main basse sur cette couronne, récompensant le meilleur résultat de chaque constructeur sur les Grands Prix. Avec à ce jour dix victoires, quatre deuxièmes places et deux troisièmes places, Yamaha compte une avance décisive de 52 points sur Honda - qui, fait exceptionnel, a manqué le podium à quatre reprises.

Ce titre vient s'ajouter à celui déjà assuré au championnat Teams et à la couronne suprême, celle du Champion du Monde des Pilotes : Valentino Rossi et Jorge Lorenzo ne peuvent plus être rattrapés et se départageront sur les deux manches à venir. Il s'agira de la cinquième triple couronne de la marque depuis la création du MotoGP en 2002!

Ce succès est d'autant plus apprécié chez Yamaha que la marque fête cette année son 60e anniversaire. Après un premier titre Constructeurs décroché en 250cc en 1964, elle a cumulé 37 sacres de ce type, dont 14 en catégorie reine. Yamaha égale ainsi le score de MV Agusta au deuxième rang des tablettes historiques du championnat, toutes catégories confondues.

Comment ça fonctionne?

La catégorie MotoGP met en jeu trois titres chaque saison. La couronne Pilotes, bien entendu, mais aussi les titres Teams et Constructeurs, qui sont ici bien dissociés.

Le classement par équipes comptabilise tous les points marqués par chaque structure, ce qui fait un cumul maximum de 45 points par Grand Prix en cas de doublé : 25 pour le vainqueur et 20 pour le deuxième pilote classé.

Le championnat Constructeurs, en revanche, ne prend en compte que le meilleur pilote classé pour chaque marque, indépendamment des équipes et de leur statut officiel ou satellite. C'est ainsi que Bradley Smith a rapporté 20 points à Yamaha lors du Grand Prix de Saint-Marin, puisqu'il y a battu les pilotes officiels d'Iwata.

Pour ces trois championnats, le barème est identique : 25 points pour une victoire, 20 points pour une deuxième place, puis 16, 13, 11, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2 et 1.

D'autres distinctions, plus honorifiques, sont attribuées à la fin de la saison MotoGP. C'est le cas notamment du "titre" en catégorie Open, pour lequel concourt le Français Loris Baz. De même, un classement du Meilleur Rookie est établi tout au long de la saison. Ces deux hiérarchies prennent en compte, tout simplement, les points marqués sur les Grands Prix par chacun des pilotes concernés. Maverick Viñales domine donc largement le classement Rookie cette année, puisqu'il est le seul débutant au guidon d'une machine d'usine.

partages
commentaires
Performance "embarrassante" pour Andrea Dovizioso

Article précédent

Performance "embarrassante" pour Andrea Dovizioso

Article suivant

Nicky Hayden bientôt promu au rang de Légende du MotoGP

Nicky Hayden bientôt promu au rang de Légende du MotoGP
Charger les commentaires