MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
22 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
36 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
50 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
64 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
78 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
92 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
99 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
113 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
120 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
134 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
162 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
169 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
183 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
197 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
218 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
232 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
246 jours
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
260 jours

Yamaha veut une moto 2020 qui facilite les bagarres

partages
commentaires
Yamaha veut une moto 2020 qui facilite les bagarres
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
22 janv. 2020 à 13:00

Selon le responsable technique du constructeur japonais, la version 2020 de la Yamaha YZR-M1 a été conçue afin de faciliter les bagarres dans le peloton.

Yamaha a mené ces derniers mois d'importants changements afin de remédier aux difficultés dans lesquelles était tombée son équipe MotoGP, dépassée par Honda et Ducati et de plus en plus challengée par Suzuki. De nouveaux processus internes ont notamment été mis en place dans le cadre de cette réorganisation, jugés déterminants par Lin Jarvis. Et pour chapeauter ce programme, un nouveau Project Leader a été nommé en remplacement de Kouji Tsuya, qui avait été au cœur de la crise quelques mois plus tôt.

Lire aussi :

À quelques jours de la présentation des deux équipes alignées par Yamaha en MotoGP, la structure officielle et le team Petronas, et de la reprise des essais avec les nouvelles machines, Takahiro Sumi a expliqué à Motorsport.com ce que serait le mot d'ordre de Yamaha cette saison. En l'occurrence, il s'agira de permettre aux pilotes de la marque de pouvoir se battre plus aisément face à leurs adversaires en course, au lieu de chercher des gains qui s'exprimeraient purement lorsqu'ils sont seuls en piste ou en position de meneur.

"Gagner une course en s'échappant devant, ce n'est qu'une seule manière d'y arriver. Mais si la trajectoire idéale est perturbée par le pilote qui se trouve devant, vous ne pouvez pas montrer votre vitesse. En d'autres termes, il est difficile pour le pilote de se battre. C'est là qu'il nous manque encore quelque chose. Il faut que l'on travaille afin de regagner notre force en course. Nous y travaillons", assure le Project Leader.

Bien que venu du département châssis, Takahiro Sumi met un point d'honneur à étendre le développement de la M1 à l'ensemble du package. "Bien sûr, le moteur occupe une grande place [dans le développement]. [La capacité à] battre nos adversaires en vitesse de pointe, c'est ce que Yamaha n'avait pas par le passé. Je pense que la philosophie du constructeur apparaît dans la manière dont on essaye d'obtenir plus de vitesse, que ce soit juste en augmentant les chevaux ou en améliorant l'équilibre total du package."

Même si la nouvelle version de la M1 représentera une étape plus nette, les effets des changements effectués dès les premiers mois de mise en application de la nouvelle organisation se sont fait sentir sans tarder et les résultats ont commencé à s'améliorer en 2019. Maverick Viñales, notamment, a réalisé une très solide seconde moitié de saison, récompensée par deux victoires, alors que Fabio Quartararo s'est particulièrement mis en évidence en multipliant les apparitions en pole position ou sur le podium au guidon de sa machine satellite, agrémentée de quelques évolutions. Pour le groupe dans sa globalité, les progrès se sont également traduits par la deuxième place au championnat constructeurs que Yamaha a réussi à arracher de justesse à Ducati.

Lire aussi :

Pour Sumi, ce regain de forme est dû au fait que Yamaha a changé sa manière de mener le développement de la M1, en cessant de mener de constants changements sur son châssis et en s'orientant un peu plus vers le caractère du moteur. "2017 et 2018 ont été des saisons difficiles. Nous avons eu du mal à gagner et nous avons introduit beaucoup de mises à jour, qui n'ont pas mené à des résultats. Il y a eu beaucoup de problèmes, alors pendant l'hiver [dernier] nous avons essayé de regarder en arrière et d'identifier où nous nous étions trompés, afin de repartir du bon pied", explique-t-il.

"Nous n'avons pas un moteur pour rivaliser avec Ducati. C'est pourquoi j'ai adopté cette philosophie : faisons une moto qui soit imbattable sur 100 mètres de part et d'autre de chaque virage. Et au lieu de modifier le cadre, nous avons développé le moteur afin de progresser dans les virages. Étant donné qu'il est difficile d'obtenir de la performance à la fois à moyens et hauts régimes, le modèle de 2019 avait pour but de progresser entre le passage du virage et l'accélération."

Propos recueillis par Yosuke Nagayasu

Article suivant
Zarco : "Dall'Igna m’a dit de lui faire confiance, je lui fais confiance"

Article précédent

Zarco : "Dall'Igna m’a dit de lui faire confiance, je lui fais confiance"

Article suivant

Márquez incapable de "soulever un verre d'eau" il y a deux semaines

Márquez incapable de "soulever un verre d'eau" il y a deux semaines
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Jamie Klein