Après ses déboires d'Aragón, Zarco vise un bon résultat en Thaïlande

partages
commentaires
Après ses déboires d'Aragón, Zarco vise un bon résultat en Thaïlande
Par : Willy Zinck
4 oct. 2018 à 10:45

Le Français est arrivé à Buriram avec la volonté de se relancer après plusieurs courses difficiles.

Deux semaines après avoir connu probablement sa course la plus difficile de la saison en Aragón, Johann Zarco débarque en Thaïlande avec la ferme intention de se refaire. Il faut dire que le Français a une belle carte à jouer en Asie du Sud-Est, lui qui avait affiché un bon rythme lors des essais d’intersaison sur le circuit de Buriram.

Plusieurs facteurs lui permettent en effet d’aborder cette 15e manche avec un certain optimisme, et parmi eux le fait d’avoir réussi en février dernier à dégager une base de réglages qui devrait, a priori, lui donner la possibilité d’être compétitif à Buriram.

Lire aussi :

"La Thaïlande, c’est une piste que j’ai essayée en février, et où j’ai eu de bonnes sensations", se souvient-il ainsi. "Je pense que nous avons fait du bon travail avec l’équipe, et la base devrait être bonne pour démarrer. Ce serait bien pour moi de faire quelques résultats, car depuis quelques Grands Prix, j’ai eu des problèmes avec la moto."

Zarco a beau avoir fait des étincelles depuis son arrivée en MotoGP l'an dernier, il n'en reste qu'à sa deuxième saison dans la catégorie reine, ce qui le place encore aujourd'hui au rang des pilotes les moins expérimentés du plateau, si l'on fait exception des rookies 2018 bien entendu.

Performances lissées 

Mais là encore, le niveau de chacun devrait être nivelé ce week-end compte tenu du fait qu'il s'agisse de la première édition du Grand Prix asiatique. "Ici, c’est un endroit où personne n’est venu depuis février", reprend-il. "Je prends donc cela comme une chance de faire un bon résultat. Je vais voir vendredi quel est mon potentiel. Si le potentiel est bon, j’ai vraiment besoin de le garder, et de tout bien gérer avec l’équipe pour garder un bon niveau jusqu’à dimanche."

Mais le fait est que depuis les essais d'intersaison, de nombreuses motos ont progressé, là où les Yamaha n'ont cessé de marquer le pas. Aussi, si le podium reste son objectif, Zarco explique cependant qu'il faudra venir à bout des Ducati, qui sont les machines qui ont le plus évolué favorablement depuis le début de l'année selon lui.

Lire aussi :

"Il y a d’autres motos qui ont beaucoup progressé durant la saison. Depuis le Mugello et Barcelone, les Ducati ont un très bon niveau, et pas seulement celles d’usine. Je sais qu’ils travaillent bien, donc s’ils font un grand pas en avant ici aussi comparé à février, alors ce sera difficile pour moi. J’espère simplement que la base que nous avons sera suffisante jusqu’à dimanche."

Confiance renouvelée en Yamaha

À voir donc si les Yamaha parviendront à inverser la tendance baissière des dernières épreuves. Une mauvaise dynamique qui affecte dorénavant aussi bien les M1 officielles que celles de l'équipe Tech3.

Malgré cela, le numéro 5 garde la foi envers le constructeur japonais. "On fait toujours confiance", souligne-t-il. "Quand on va pour courir, j’ai toujours la conviction que quelque chose est possible, et je pense que les autres, Viñales et Rossi, ils font la même chose, et même Hafizh. On se dit que s'il pleut, peut-être que nous pouvons avoir un avantage quelconque. Il y a beaucoup de possibilités pour être de retour sur le podium."

Prochain article MotoGP
Lorenzo ferme malgré l'appel de Márquez : L'accident était évitable

Article précédent

Lorenzo ferme malgré l'appel de Márquez : L'accident était évitable

Article suivant

Márquez : L'incident avec Lorenzo ? "Je ne perds pas de temps avec ça"

Márquez : L'incident avec Lorenzo ? "Je ne perds pas de temps avec ça"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Willy Zinck
Type d'article Preview