MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
15 jours
16 oct.
Prochain événement dans
22 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
43 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
20 nov.
Prochain événement dans
57 jours

En Catalogne, Zarco espère bénéficier de 5 jours de roulage productifs

partages
commentaires
En Catalogne, Zarco espère bénéficier de 5 jours de roulage productifs
Par :

Après son week-end très difficile au Mugello, le Français entend le GP de Catalogne ainsi que les deux journées d'essais qui vont suivre pour progresser dans la compréhension de sa machine.

Deux semaines après sa contre-performance en Italie, Johann Zarco compte bien se relancer ce week-end en Catalogne. Perdu dans ses réglages, le Français avait en effet terminé bon dernier au Mugello après un week-end particulièrement difficile, où il avait souffert de la comparaison face à son coéquipier Pol Espargaró, auteur pour sa part d'un nouveau top 10 avec la neuvième place à l'arrivée.

Un break entre le Mugello et la Catalogne

Malgré ce revers et la frustration de ne pas réussir pour l'instant à tirer la quintessence de la KTM, le Cannois fait preuve de philosophie à l'approche de la septième manche du championnat, et garde toute sa motivation. "Quand on gagne, on n'est pas un dieu, il y a toujours un lendemain. C'est la même chose quand on est dernier : ce n'est pas la pire des hontes et on survit à cela aussi", a-t-il expliqué jeudi après-midi, tout en confessant qu'il avait eu besoin de faire un break après la dernière épreuve afin de recharger ses batteries. "La bonne humeur et la motivation reviennent très vite. Je n'ai pas particulièrement roulé à moto [depuis le Mugello], car je voulais faire un petit reset sur les sensations, car c'est frustrant de battre les records à la maison et de continuer de progresser sur mes deux pistes d'entraînement, et ensuite d'arriver sur les circuits et de n'avoir aucune réponse sur ces bonnes sensations. J'ai donc voulu faire un petit break pour mieux attaquer Barcelone et peut-être réussir à obtenir de meilleures choses sur la moto actuellement. On a de toute façon de nouvelles choses à essayer, le développement continue. En plus à Barcelone il y a cinq jours de roulage : il y a les trois jours de course, et les deux journées de test mardi et mercredi."

Lire aussi :

Même s'il n'a pas particulièrement brillé en Catalogne depuis son arrivée en MotoGP, Zarco apprécie le circuit de Montmeló, où il s'est imposé à deux reprises en Moto2, l'année de ses titres en 2015 et 2017. Dans la catégorie reine en revanche les choses ont été jusqu'ici un peu plus délicats, notamment en essais libres, même si par la suite le Français a réussi à retrouver de la superbe en course. "Plusieurs fois en essais libres, même en Moto2, je n'étais pas le plus fort mais en course j'étais en mesure de trouver un bon rythme", se souvient-il ainsi. "J'ai obtenu un podium en 2014, et ensuite deux victoires. Cela a été aussi le cas en MotoGP, avec souvent des essais libres compliqués puis une bonne course, donc je veux garder cela en tête et penser à la course ce week-end."

Un circuit sensiblement différent du Mugello

Au Mugello, Zarco a pu souffrir des nombreux changements de direction, souvent à hautes vitesses, imposés par le tracé du circuit et qui rendait le pilotage de la RC16 très physique. Mais si le circuit de Montmeló a comme point commun avec le Mugello la présence d'une longue ligne droite, le reste du tracé se veut quant à lui sensiblement différent dans ses parties sinueuses. "Nous avons obtenu de bonnes informations, quand bien même j'ai fini dernier", assure-t-il. "Nous allons voir, c'est une piste différente et il n'y a pas tant de changements de direction que cela ici. Pour changer de direction il vous faut beaucoup d'énergie, et du fait que je suis un garçon fainéant, je n'aime pas trop cela."

"Il y a la ligne droite, mais pour ce qui est des virages 3, 4 et 9, ils ne sont pas comme au Mugello. D'habitude j'ai un bon feeling ici, j'ai un bon tempo, même si je sais que le tempo n'est pas là pour le moment avec la KTM, et cela me rend triste quand je suis dans le week-end. Mais encore une fois je me sens bien et c'est plein de motivation que j'arrive sur cette course."

Pour l'aider dans sa tâche, Zarco pourra compter sur le nouveau bras oscillant, déjà présent sur la KTM d'Espargaró depuis le GP de France, et qui a permis à ce dernier de réaliser un véritable bond en performance depuis lors. Après validation par Dani Pedrosa de ce nouvel élément, le Français se sent en effet fin prêt pour l'utiliser à son tour ce week-end. "Je vais l'utiliser, car nous avons eu la confirmation de la part de Dani qu'il fonctionne bien. Lorsque je l'ai testé à Jerez, j'avais noté quelques petites bonnes choses, mais pour Pol cela a fait une grosse différence. Il faut donc l'utiliser à présent, mais nous avons aussi d'autres choses à essayer demain. Je vais avoir deux motos différentes et je vais devoir choisir."

Pour Márquez, une course à domicile qui lui échappe depuis 2014

Article précédent

Pour Márquez, une course à domicile qui lui échappe depuis 2014

Article suivant

Dovizioso : Impossible d'avoir un plan en étant à la limite

Dovizioso : Impossible d'avoir un plan en étant à la limite
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Johann Zarco
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Willy Zinck