Zarco "choqué" par la blessure de Márquez mais épaté par sa résilience

Johann Zarco estime que la nouvelle blessure de Marc Márquez fait "mal au cœur" mais il a une pleine confiance en l'esprit "guerrier" de l'Espagnol.

Zarco "choqué" par la blessure de Márquez mais épaté par sa résilience

Marc Márquez semble de retour à la case départ. Plus d'un an après sa fracture du bras, l'Espagnol subissait de moins en moins les limites posées par cette blessure : déjà vainqueur au Sachsenring au moins de juin, il s'est battu pour la première place en Aragón et a ajouté deux victoires à son palmarès à Austin puis à Misano. Ces deux courses resteront cependant ses deux dernières de la saison 2021.

Une chute au cours d'une sortie en enduro l'a laissé avec une commotion cérébrale et une diplopie, autrement dit une vision double, un mal qui l'avait déjà touché et avait failli briser sa carrière en 2011. La gravité de cette nouvelle blessure n'est pas encore connue mais Johann Zarco est convaincu que Márquez saura s'en relever. Une nouvelle fois.

"C'est choquant, parce qu'on va dire qu'il a vraiment encore eu un gros coup", a confié le Français, ne cachant pas son admiration face à la ténacité d'esprit du sextuple Champion du MotoGP : "Pour moi, ça fait encore plus de lui un guerrier : il revient, il gagne, il se fait mal à nouveau. Ça ne doit pas être simple à vivre."

"C'est vraiment signe d'un caractère de tueur. Qu'est-ce qu'il faut être fort au niveau caractère pour encaisser encore ça ! Et il va revenir. Mais c'est assez choquant : au moment où il remonte et où il gagne deux courses d'affilée, bim, il reprend un coup. Ça fait mal au cœur. Ça fait un adversaire de moins et ce n'est pas l'un des moindres, mais c'est chiant."

Marc Márquez après sa victoire à Misano

Marc Márquez après sa victoire à Misano

Zarco estime que "pour beaucoup", la fracture au bras et ses très sérieuses complications auraient déjà été une montagne trop importante à gravir. Le pilote Pramac est particulièrement impressionné par la faculté que Márquez a eue à retrouver un bon niveau et par la façon dont il a fait évoluer son style de pilotage pour l'adapter à ses faiblesses.

"Quand il revient et gagne à nouveau, tu te dis que c'est grâce à ce caractère qu'il repousse ses limites. Mais je ne sais pas dire où est la limite. Il a ce caractère qui est trop fort. Il est encore limité dans les virages à droite et il a progressé à gauche. C'est là qu'il est fantastique. À Misano, il va plus vite qu'avant dans les virages à gauche. Il a perdu 40% à droite, donc il a récupéré 30% à gauche. Alors qu'à gauche, il était déjà plus rapide que tout le monde ! C'est là qu'il est incroyable, pour ça."

"Et à mon avis, il va tenter de revenir. Ces longues pauses te donnent encore plus d'envie [mais] après cette envie, tu peux reprendre une grosse chute. Même s'il n'a rien a prouver : c'est juste en lui, il a besoin de ça. Le haut niveau est sa drogue."

Comme de nombreux pilotes du MotoGP, Johann Zarco a subi des blessures dans sa carrière mais n'a pas traversé d'épreuves aussi fortes que Marc Márquez. Quand il a connu des difficultés d'une autre nature avec KTM en 2019, il a certes songé à rejoindre d'autres catégories mais n'a jamais renoncé à briller en MotoGP, où il n'a pas encore trouvé le succès.

"Touchons du bois : au niveau du corps, pour l'instant j'ai eu moins de pépins. Donc non, je n'ai pas encore vécu ça. Les difficultés que j'ai eues étaient différentes. Ce rêve de titre, ou de performance de pouvoir dominer une catégorie, je ne l'ai pas eu dans cette catégorie reine. Donc au fond de moi, il y a quelque chose... pas vraiment d'inachevé, mais à aller chercher. Ce n'est pas un sentiment d'inachevé, c'est plus qu'il y a encore quelque chose à aller chercher."

Lire aussi :

partages
commentaires
Les pilotes émus de voir leur "idole" Rossi arrêter
Article précédent

Les pilotes émus de voir leur "idole" Rossi arrêter

Article suivant

Danilo Petrucci salué par ses pairs : "Un bosseur, un vrai compétiteur"

Danilo Petrucci salué par ses pairs : "Un bosseur, un vrai compétiteur"
Charger les commentaires