MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
06 Heures
:
55 Minutes
:
09 Secondes

Zarco : Les commentaires de Pierer "ne m'ont pas fait de peine"

partages
commentaires
Zarco : Les commentaires de Pierer "ne m'ont pas fait de peine"
Par :
16 mai 2019 à 19:50

Dans le collimateur la semaine dernière de Stefan Pierer, le patron de KTM, le Français explique que cette attaque doit être remise dans son contexte.

Les propos tenus par Stefan Pierer envers son pilote Johann Zarco la semaine dernière ont été durs, mais ils sont sans doute à la mesure de la frustration, partagée par les deux parties, en ce début de saison.

Le Français ne s'attendait sans doute pas à connaître des débuts aussi difficiles avec KTM, lui qui ne totalise que sept points après quatre courses avec le constructeur autrichien. Un début de championnat pour le moins morose qui fait poindre une certaine forme de déception, et par moment de l'agacement, comme ce fut le cas pour le Cannois suite à sa chute survenue le vendredi du Grand Prix d'Espagne, et après laquelle il s'était emporté sur le niveau de performance de sa RC16.

Lire aussi :

Des propos qui sont remontés aux oreilles du PDG de KTM, qui avait alors répliqué à son tour par voie de presse, jugeant les performances de Zarco inacceptables. Une attaque qui renvoyait davantage à une réaction épidermique qu'à une véritable opinion du niveau du Français.

"Les commentaires de Stefan Pierer, je n'ai pu les voir que quand j'étais en train de revenir de Jerez, donc plusieurs jours après qu'il les ait formulés", a expliqué Zarco en conférence de presse. "Je n'ai pas pu lui parler directement, mais j'ai eu une bonne discussion avec Pit Beirer, et j'ai compris pourquoi il avait dit tout cela. C'est parce que j'étais un peu en feu après ma chute le vendredi, et je n'ai pas dit de bonnes choses sur la moto que je dois développer."

"Je dois accepter les performances en ce moment, et ne pas perdre le contrôle. Mais quand les médias sont allés à sa rencontre et l'ont titillé à propos de cela, il ne pouvait répondre que de cette façon, car c'est son argent qui est dans le projet. Vous connaissez aussi le caractère fort de Stefan, donc quand vous le titillez il vous répond. Cela fait partie du défi, nous savons que nous devons être patients pour faire progresser le projet, même si cela va prendre du temps. Pour le moment, nous ne pouvons pas perdre le contrôle, donc ces commentaires ne m'ont pas fait de la peine, car je les comprends. Maintenant cela va beaucoup mieux, j'espère vraiment et je croise les doigts pour que ce week-end soit une bonne réponse à tout ce que nous avons pu lire dans les médias la semaine dernière."

Le Mans, une belle occasion de rebondir

Le Grand Prix de France qui se tient ce week-end constitue en effet une formidable occasion d'oublier cela, d'autant plus que Zarco s'est toujours montré très véloce sur le circuit Bugatti en MotoGP. Ces bonnes performances, combinées au soutien sans faille du public, devraient ainsi permettre au Français de rebondir.

"Même si j'ai connu un début de championnat assez difficile, je sens vraiment l'énergie des fans ici", poursuit-il. "Ils me soutiennent et me disent : 'tu peux le faire, et nous avons confiance en toi'. Cela me donne beaucoup d'énergie, et après Jerez nous avons eu deux journées d'essais. C'est intéressant car cela permet de continuer à travailler sur le pilote et d'avoir beaucoup de temps pour essayer beaucoup de choses sur la moto."

Lire aussi :

Le pilote KTM pourra également compter sur les essais effectués ici-même avant le GP d'Espagne, et qui lui ont sans doute permis de défricher de premiers réglages et de prendre ainsi une petite longueur d'avance sur la concurrence. "Je pense que je vais avoir moins de désavantages car j'ai déjà testé ici avant", confirme-t-il. "Avant d'aller à Jerez j'ai eu deux jours d'essais ici, et cela me permet d'être plus rapide, avec le rythme correct, et d'être peut-être plus proche des gars de devant. À partir de là j'espère construire un bon week-end et obtenir un bon résultat pour moi et pour toute l'équipe."

Article suivant
Au Mans, Márquez arrive sans certitude

Article précédent

Au Mans, Márquez arrive sans certitude

Article suivant

Crutchlow : Aider Márquez nous aide aussi, Lorenzo et moi

Crutchlow : Aider Márquez nous aide aussi, Lorenzo et moi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Johann Zarco
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Willy Zinck