Conditions idéales et bonne stratégie pour Zarco en qualifs

partages
commentaires
Conditions idéales et bonne stratégie pour Zarco en qualifs
Par : Léna Buffa
26 août 2018 à 06:40

Bien qu'il pense qu'il aurait eu le potentiel pour faire encore un peu mieux, le Français a réussi à décrocher une place à l'avant de la grille, possiblement de bon augure pour la course.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Jorge Lorenzo, Ducati Team, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Le poleman Jorge Lorenzo, Ducati Team, le deuxième Andrea Dovizioso, Ducati Team, le troisième Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Pour la première fois depuis sa pole au GP de France, Johann Zarco s'est qualifié samedi en première ligne. Une troisième place acquise avec l'art et la manière, en la jouant finement.

Alors que le circuit venait de subir une très forte averse, ayant mené à la fin prématurée des EL4, et qu'une partie de la piste était encore très humide alors qu'une autre avait déjà retrouvé le soleil, le pilote français n'a aucunement été déstabilisé, bien au contraire.

"Pour moi, ces conditions étaient très bonnes. J'adore quand c'est presque sec et qu'on est en pneus pluie. J'ai de bonnes sensations sur la moto et j'ai vu beaucoup de choses sur lesquelles je pouvais avoir un avantage", souligne-t-il.

Lire aussi :

À l'image de Jorge Lorenzo, le pilote Tech3 a choisi de disputer l'intégralité du quart d'heure de qualifs avec la même monte pneumatique, avec laquelle il a attaqué un tour sur deux. "Je ne suis pas parti aussi vite que Jorge, j'ai été plus prudent mais ensuite j'ai pu signer un bon temps", relate Zarco, qui s'est porté en deuxième position dans son deuxième tour lancé.

"La stratégie à cet instant était soit de pouvoir changer de pneu, soit d'essayer de le refroidir sur un tour pour ensuite attaquer dans le suivant", explique le Français, qui a appliqué cette méthode après son premier chrono rapide, puis a attaqué à nouveau et s'est emparé des commandes de la séance. Il restait alors moins de trois minutes, ce qui lui laissait suffisamment de temps pour boucler un nouveau tour plus lent, avant de porter une ultime attaque. Encore fallait-il ne pas se retrouver en position de lièvre...

"Je l'ai fait une fois [refroidir les pneus et attaquer ensuite, ndlr], et quand j'ai voulu le faire une autre fois, Maverick arrivait, Marc [Márquez] était en train d'attendre et Iannone aussi. Étant donné qu'aujourd'hui en qualifs j'avais un avantage, je n'ai pas voulu être celui qui allait les emmener. Je sais que, même s'il est en crise, Marc est vraiment capable de faire un chrono et peut-être même de faire la pole. J'ai donc attendu longtemps et j'ai eu très peur que le drapeau à damier sorte."

"Quand on est parti, Marc était devant avec une certaine avance. J'ai essayé de faire de mon mieux et je crois que j'ai fait un tour très rapide, mais dans le virage 13 j'ai dû le passer, j'ai manqué un peu le virage et il m'a repassé. J'ai amélioré un peu mon temps, mais je crois qu'il aurait été possible de battre les deux [Ducati] aujourd'hui", estime Johann Zarco.

Les conditions seront déterminantes

Qu'à cela ne tienne, ce dernier tour bouclé en 2'10"439 lui vaut la troisième place sur la grille et lui offre une belle opportunité dans un week-end entamé de la bonne manière.

"J'ai commencé le week-end en attaquant sur la moto et sans me poser de questions. Mes sensations sur la moto ont été assez bonnes, on a progressé. Je ne peux pas dire que j'ai le rythme pour monter sur le podium sur le sec, mais partir de la première ligne m'offre une opportunité pour essayer de me battre parce que je pense que je peux dépasser d'autres pilotes, alors on verra."

Reste à voir quelles seront les conditions météo, car compte tenu des problèmes de drainage identifiés samedi et des prévisions très humides pour cette journée, la donne pourrait changer du tout au tout. "Si jamais on a de la pluie et qu'elle est forte, ça peut être dangereux et je ne sais pas si la course sera annulée ou pas ; les conditions parfaites pour moi seraient celles d'aujourd'hui [samedi] : que l'on doive garder les pneus pluie, mais avec une piste qui sèche ; dans ces conditions je peux vraiment espérer un bon résultat."

Lire aussi :

Prochain article MotoGP
Silverstone : des travaux pendant la nuit pour améliorer la situation

Previous article

Silverstone : des travaux pendant la nuit pour améliorer la situation

Next article

Lorenzo-Dovizioso : deux approches différentes et un doublé

Lorenzo-Dovizioso : deux approches différentes et un doublé
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Catégorie Qualifications
Lieu Silverstone
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions