Zarco en confiance au terme du premier jour

partages
commentaires
Zarco en confiance au terme du premier jour
Par :
30 mars 2019 à 10:00

Le pilote français a réalisé une première journée solide sur le circuit de Termas de Río Hondo, notamment lors des EL1 où il s’est classé dans le top 6. Malgré des écarts très serrés, il espère effectuer de bonnes qualifications afin d’atteindre l’objectif qu’il s’est fixé pour la course.

Johann Zarco est arrivé relativement confiant sur le circuit de Termas de Río Hondo, malgré les difficultés qu’il a rencontrées au Qatar. Parvenu à sauver le point de la 15e position après une journée de qualifications compliquée le samedi, il était reparti un peu loin de son objectif de top 10, mais sans le perdre de vue pour autant.

En Argentine, en revanche, le Français se sait plus performant, comme en témoignent ses résultats des années précédentes (un podium et un top 5 en MotoGP ainsi que deux victoires en Moto2), et le confirme sa prestation en EL1. De quoi le motiver ce week-end, malgré une météo incertaine.

Lire aussi :

Un top 6 qui "donne de la confiance"

La première journée en Argentine s’est d’ailleurs plutôt bien passée pour le nouveau pilote KTM qui a eu un excellent rythme dès les EL1 et qui s’est vu terminer en sixième position, à seulement 0"560 du meilleur temps. Une entrée en matière plus que positive.

"Ça donne de la confiance du côté du pilote. J'ai toujours ce feu en moi et je suis prêt à attaquer. J'étais content de voir cette capacité d'adaptation sur une piste où les conditions sont difficiles pour tout le monde. Je suis compétitif à un bon niveau, c'est bon pour moi et l'équipe, ça apporte de la bonne humeur à tout le monde", a-t-il déclaré à Motorsport.com.

"L'Argentine est un circuit que j'apprécie, avec un tracé assez intéressant pour moi. J'ai pu voir en EL1 que j'avais de bonnes sensations, et puis en EL2 ça s’est bien passé, j'ai été l'un des seuls à repartir en pneus usés, et j'ai eu un rythme correct par rapport à ce à quoi on peut s'attendre pour le moment, donc c'était positif", a-t-il ajouté lors de son point presse de fin de journée.

Il est vrai que les EL2 ont été un moment clé du vendredi, puisque tous les pilotes du plateau, à l’exception d’un, ont terminé en une seconde. Bien que 17e, Zarco s’est classé à 0"775 du leader, Andrea Dovizioso. "C'est un circuit rapide, mais assez petit, on fait moins de 1'40, c'est pour ça que les écarts sont si resserrés", a-t-il expliqué. "Et il n'y a pas beaucoup de grip donc, pour le moment, les meilleurs pilotes ne peuvent pas utiliser tout le potentiel de leurs motos. Ça nous donne une chance de nous battre un peu plus."

Ne pas perdre l’objectif de vue

Néanmoins, tout n’a pas été positif, et au terme de ce premier jour le Tricolore et son équipe doivent encore progresser sur certaines choses. "Lorsqu’on a mis le nouveau pneu soft à l'arrière, je n'ai pas eu l'avantage auquel on pouvait s'attendre. On sait pourquoi, ça a juste amplifié nos problèmes. On n'est qu'à 0"775, mais 17e, c'est assez loin, a-t-il poursuivi.

"La bonne chose est que sur le rythme de course on est plus proches que ce à quoi on pouvait s'attendre. Mais si je veux faire une bonne course, je dois améliorer le time attack pour au moins finir dans le top 10 en qualifications." Zarco persiste et signe, donc : pas question de perdre son objectif de top 10 de vue. S’il n’est pas parvenu à le concrétiser lors des qualifications du premier Grand Prix de la saison, il compte bien retenter sa chance en Argentine, sans pour autant se mettre trop de pression.

"En EL3 je pense toujours que je peux me qualifier directement en Q2 car c'est très serré", a-t-il confié à Motorsport.com. "On verra, si on n'y arrive pas, ça ne sera pas un drame car on travaille, et même si j'ai de meilleures sensations en Argentine, ça ne veut pas dire que le travail est fini. Les problèmes que j'ai eu sur le dernier run en EL2 montrent qu'il nous reste toujours du travail."

Lire aussi :

Au-delà même de faire partie des dix premiers, ce qui serait un excellent bonus, Zarco vise avant tout d’améliorer son feeling et sa performance. "[L’objectif est] d’être capable, avec le pneu neuf, de concrétiser les meilleures sensations que j'ai. Je me sens quand même beaucoup mieux qu'au Qatar. Je vois que l'écart est faible. Au niveau du rythme, on est beaucoup mieux que sur un tour rapide, c'est toujours plus encourageant pour la course. Après, se qualifier dans les dix premiers plutôt que 17e, ça aidera toujours plus pour viser le top 10 dimanche", a-t-il conclu au cours de son point presse.

Propos recueillis par Jamie Klein

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Crutchlow quatrième mais mécontent des conditions de piste

Article précédent

Crutchlow quatrième mais mécontent des conditions de piste

Article suivant

Lorenzo : "Forcer les choses ne les rendra pas meilleures"

Lorenzo : "Forcer les choses ne les rendra pas meilleures"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Auteur Charlotte Guerdoux
Soyez le premier à recevoir toute l'actu