MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
17 Heures
:
54 Minutes
:
07 Secondes

Zarco, dernier : "Il y a toujours une première fois !"

partages
commentaires
Zarco, dernier : "Il y a toujours une première fois !"
Par :
3 juin 2019 à 05:38

Pour la première fois de sa carrière, Johann Zarco a terminé une course au dernier rang, lors du Grand Prix d'Italie MotoGP.

C'est une première pour Johann Zarco. Le pilote français a en effet rallié l'arrivée du Grand Prix d'Italie à la 17e et dernière position, après un nouveau week-end compliqué. Le pensionnaire de l'équipe officielle KTM a été le seul à choisir le pneu tendre à l'arrière sur la grille de départ, et a en conséquence perdu énormément de temps en fin d'épreuve, avec une gomme totalement usée.

Si, de l'extérieur, la question de la pertinence de ce choix se pose, le numéro 5 l'explique aisément. Étant en difficulté depuis le début de saison, il souhaitait uniquement pouvoir s'amuser en début de course, en haussant "artificiellement" son niveau de jeu grâce à un pneu plus tendre. 

Lire aussi:

"Pour la course je voulais utiliser le pneu soft à l'arrière et croiser les doigts pour avoir plus de constance, mais j'ai eu un grand problème en fin de course", a-t-il expliqué au site officiel du MotoGP. "J'ai fait un choix différent des autres en partant avec le soft à l'arrière car je voulais ce plaisir de pouvoir me battre un peu en début de course. Je souffre énormément sur la moto, j'ai du mal à la piloter, donc [il s'agissait] d'avoir un avantage par rapport aux autres pour au moins doubler et prendre du plaisir sur la moto."

Le Cannois a toutefois retiré du positif de ce week-end italien. En roulant durant la première dizaine de tours aux côtés des pilotes Aprilia et de la Honda de Jorge Lorenzo, il a en effet pu récolter de précieuses informations, lui qui est toujours en quête de meilleures sensations au guidon d'une KTM RC16 qui lui pose décidément bien des difficultés en ce début d'année.

"Mon choix était d'être capable de me battre au début, et toujours comprendre ce que les adversaires pouvaient faire mieux que moi ou non. J'ai récolté quelques informations même si j'ai souffert en fin de course, j'ai dû finir la course très lentement. Je voulais avoir ce plaisir en début de course, sentir que je pouvais me battre avec les autres, c'était important", assure-t-il.

"Si je n'étais pas déçu, il y aurait un problème !"

"Un nouveau week-end compliqué, nous souffrons énormément, nous le savons, et je dois attendre d'avoir de nouvelles choses sur la moto, car elle n'est vraiment pas à mon style, je le sais, et j'essaie donc de changer mon style. Même en faisant ça, j'ai les mêmes limitations qu'avant, donc nous apprenons de ça", poursuit-il.

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing

Le pilote français a également repris quelques réglages de son équipier Pol Espargaró, afin de trouver des solutions peut-être plus adaptées à sa machine. Pour l'instant sans succès, ce travail va se poursuivre dans le garage du double Champion du monde Moto2.

"Après l'analyse du Mans, nous étions un peu bloqués niveau réglages, donc on revient sur certaines zones un peu comme Pol, pour avoir une zone de travail qui va plutôt dans le sens de KTM, et je m'adapte. J'ai essayé de m'adapter tout au long du week-end, il y a eu de bonnes choses, il y a eu des choses difficiles, comme cette course, donc voilà. Une fois de plus, des infos, mais on ne sort pas grand-chose, donc c'est vraiment qu'il y a un souci."

Si sa situation actuelle est compliquée, Johann Zarco n'hésite pas à prendre en souriant sa dernière place : "Il y a toujours une première fois ! Première fois que je suis dernier. Dans la quête du titre, ça fait sans doute partie du passage. Quand je termine dernier, j'ai l'impression que je m'éloigne de l'objectif, sur le présent j'en suis très loin c'est sûr, mais tant que je garde ce flow au fond de moi... Je suis déçu. Si je n'étais pas déçu, il y aurait un problème !"

Article suivant
Dovizioso pointe un dépassement "très agressif" de Petrucci

Article précédent

Dovizioso pointe un dépassement "très agressif" de Petrucci

Article suivant

Diaporama - La victoire de Danilo Petrucci en images

Diaporama - La victoire de Danilo Petrucci en images
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Catégorie Course
Lieu Mugello
Pilotes Johann Zarco
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Michaël Duforest