Réactions
MotoGP GP de Grande-Bretagne

Zarco : des difficultés avec les pneus mais aucun regret

Johann Zarco a vu la pression de son pneu avant s'envoler et a également eu du mal à gérer sa gomme arrière en fin d'épreuve à Silverstone. Seulement neuvième, le Français reste satisfait de sa course.

Johann Zarco, Pramac Racing

Johann Zarco n'a pas vécu le Grand Prix de Grande-Bretagne qu'il espérait. Le Français a été le seul, avec Enea Bastianini, à opter pour le tendre à l'arrière, quand les autres ont choisi le medium. Ce choix payant pour les premiers tours a joué contre lui en fin d'épreuve, avec une gomme qui s'est dégradée, mais c'est surtout le pneu avant qui a posé problème. Pris dans le trafic, Zarco a vu la température et la pression s'envoler, ce qui l'a contraint à ralentir.

Alors qu'il était passé de la neuvième à la quatrième place au cours des six premiers tours, le Français a dégringolé jusqu'à la neuvième place, sa position à l'arrivée. "La course a été bonne dans la première moitié", a expliqué Zarco. "J'ai choisi de prendre le pneu tendre à l'arrière parce qu'il faisait assez froid et que je savais que je ne pouvais pas bien utiliser le medium. Je voulais me sentir bien au début, en sentant que je pouvais bien gérer mon pneu arrière."

"Je pense que le pneu a été un problème pour les quatre ou cinq derniers tours, mais le principal souci a été à mi-course, quand j'étais encore avec Brad [Binder] et Viñales. J'ai eu une température trop élevée à l'avant, j'ai eu deux grosses frayeurs et j'ai perdu beaucoup de temps."

"Ça m'a obligé à ralentir et ça a mis au moins cinq tours à redescendre dans la bonne température", a ajouté Zarco sur Canal+. "C'est ça qui m'a mis les boules parce qu'on se dit 'on va ralentir un peu, ça va baisser en température' et il a fallu cinq tours en roulant une seconde et demie moins vite. C'était dur de perdre du temps comme ça. [Sans] cette bonne sensation sur l'avant et [avec] l'arrière qui se dégradait, j'ai essayé de lutter avec les autres mais il y avait des endroits où je perdais beaucoup trop de mètres."

Les soucis rencontrés par Zarco sont indirectement liés au nouveau règlement imposant une pression minimale, qui l'a poussé à jouer la prudence avec une pression assez élevée pour ne pas risquer une sanction. "Ce que l'on faisait avant ne posait pas problème pour la sécurité donc je ne sais pas pourquoi il y a cette règle", a déploré le pilote Pramac. "On a vérifié certaines autres motos et on a tous été un peu prudents. Pecco [Bagnaia] a eu du mal avec ça et je pense que c'était compliqué."

Johann Zarco, Pramac Racing

Johann Zarco

Zarco n'a pas profité de l'arrivée de la pluie pour remonter, ni de l'accrochage entre Fabio Quartararo et Luca Marini qui lui a pourtant permis de regagner brièvement deux positions en fin d'épreuve : "À l'avant-dernier tour, Fabio bouscule Marini, les deux s'écartent, je passe. J'ai vraiment tenté de m'arracher sur les deux derniers tours pour sauver la place que j'avais et je n'ai pas réussi. Marini s'est remis dedans et il y a eu Miller. Au lieu de faire sept, je fais neuf."

Il n'y a même pas à réfléchir, avec des si on refait le monde...

Johann Zarco

Malgré ce résultat qui pourrait sembler loin de ses attentes, Johann Zarco quitte Silverstone avec la satisfaction d'avoir marqué des points dans les deux courses et ne regrette pas son choix de pneus, n'ayant pas la certitude qu'opter pour le medium aurait été plus efficace.

"On peut se caler comme tous les autres et faire pareil, et on n'a plus le regret de prendre une décision. Après coup, je me dis qu'il aurait fallu partir avec le medium. Mais comme il fait frais et que pour l'instant, la manière dont j'utilise la moto ne fait pas travailler le pneu arrière, avec le pneu medium j'aurais peut-être trop galéré en début de course et on aurait dit 'Ah, Johann il ne se bat pas en début de course.' Il n'y a même pas à réfléchir, avec des si on refait le monde..."

"C'était un choix, mais bien vécu parce que j'ai vraiment vu de bonnes choses. [...] Je suis plutôt content. Je le redis, j'ai vu pas mal de choses, ça évolue depuis le début de l'année et ça devient de plus en plus fin. Je suis content parce que sur ce jeu là, je dois réussir à bien performer."

"Je suis plutôt content", a insisté Zarco. "Neuvième, ça fait quand même sept points. Avec les six points d'hier, c'est un bien meilleur week-end qu'Assen. Moi, je n'aime pas rentrer avec un zéro. Là, j'ai de bons points et j'ai vu de bonnes choses donc je reste lucide pour pouvoir gérer plein de petits détails."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Championnat - Bagnaia reprend de l'air sur Bezzecchi et Martín
Article suivant Espargaró retrouve la victoire après s'être senti "invincible"

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse