MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Zarco : "Je sens que toute l'équipe est derrière moi"

partages
commentaires
Zarco : "Je sens que toute l'équipe est derrière moi"
Par :
2 mai 2019 à 13:44

Johann Zarco a profité des deux journées d'essais au Mans pour se sentir plus à l'aise au guidon de sa KTM RC16, et aborde le GP d'Espagne avec un état d'esprit positif et un nouveau châssis.

Après deux saisons passées au sein de la structure Tech3 de Hervé Poncharal, Johann Zarco a rejoint en début de saison l'écurie officielle KTM, pour sa troisième année en MotoGP. En difficulté depuis le premier Grand Prix au Qatar, le Français entrevoit désormais une éclaircie.

Cette dernière s'est matérialisée la semaine dernière lors de deux journées d'essais privés, sur le Circuit Bugatti du Mans. Là-bas, le numéro 5 a pu reprendre le guidon de sa KTM RC16 sans la pression, mentale et chronométrique, d'un week-end de Grand Prix. 

Lire aussi:

"Au test au Mans, c'était bien d'être de retour sur la moto, mais sans le stress des séances d'essais de Grand Prix. Cela m'a aidé à bien travailler, et même si on a démarré de loin, on a terminé avec un rythme correct. Ça me donne une bonne motivation et plus de confiance pour commencer ma saison européenne", a-t-il expliqué au micro du site officiel du MotoGP. 

Lors de deux jours d'essais, où ont également participé Pol Espargaró et Mika Kallio, Zarco a pu tester des nouveautés, et se sentir plus à l'aise sur sa RC16. De quoi aborder le Grand Prix d'Espagne de ce week-end d'une manière positive, même si le verdict de la piste sera le seul à prendre en compte pour savoir si ces évolutions ont porté leurs fruits. 

"Comme on s'y attendait, des châssis différents m'ont aidé à me sentir mieux et à aller plus vite, c'est simple, quand quelque chose fonctionne mieux, je vais plus vite. J'ai toujours besoin de confirmation ici [à Jerez] car avec l'expérience, nous savons que des choses qui fonctionnent sur certaines pistes pourraient ne pas fonctionner sur d'autres circuits. Je pense que ce que nous avons eu au Mans devrait fonctionner ici, et donc nous aurons une confirmation pour savoir si nous continuons de travailler dans ce chemin."

Le Cannois a pu dompter plus aisément la machine autrichienne en entrée de courbe, là où il avait beaucoup de difficultés depuis le début de la saison. 

Lire aussi:

"La différence principale est que ça allait mieux en virage car je n'attaquais pas plus en piste, mais j'allais plus vite, c'était donc un signe que c'était ce dont j'avais besoin. Maintenant nous allons devoir toujours comprendre pourquoi ça allait mieux, mais une fois qu'ils [les ingénieurs] pourront le comprendre, nous ferons un nouveau pas en avant."

S'il a pu faire entendre un certain agacement, ou une certaine impatience, sur les dernières courses, le Français confirme être toujours motivé et faire confiance à 100% sur son équipe, qui travaille d'arrache-pied pour faire atteindre les sommets à la firme de Mattighofen.

"C'est un équilibre entre toutes les choses, tout le projet doit s'améliorer ensemble, il n'y aura pas une seule petite chose qui va tout changer. Ce n'est pas comme un coup de baguette magique ! Ce projet monte, lentement, et quand c'est lent je deviens nerveux, et parfois un peu déçu mais je dois rester positif, car je sens que l'équipe est vraiment derrière moi."

 

Article suivant
300e Grand Prix MotoGP : Flashback sur les moments marquants

Article précédent

300e Grand Prix MotoGP : Flashback sur les moments marquants

Article suivant

Objectif première ligne pour Miller à Jerez

Objectif première ligne pour Miller à Jerez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Johann Zarco
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Michaël Duforest