MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

LCR salue le travail "remarquable" de Zarco

partages
commentaires
LCR salue le travail "remarquable" de Zarco
Par :
9 nov. 2019 à 09:30

Malgré sa méconnaissance de la Honda jusqu'alors, le Français a séduit l'équipe qui l'aligne sur cette fin de saison et ses progrès rapides ne sont pas passés inaperçus.

Lucio Cecchinello est indéniablement conquis par Johann Zarco, après les deux premiers Grands Prix disputés par le pilote français avec son équipe. Appelé en renfort pour remplacer Takaaki Nakagami pendant sa convalescence, celui qui a disputé une bonne moitié de saison avec KTM a saisi l'opportunité qui lui était offerte pour faire ses preuves, tout en s'imposant le défi ambitieux de découvrir une autre machine au pied levé.

Si le week-end de Phillip Island ne lui a pas facilité la tâche compte tenu de conditions contraignantes et d'un roulage perturbé par la météo, le Grand Prix de Malaisie a déjà permis à Zarco de mettre en pratique ses premiers apprentissages et d'en être récompensé notamment avec une qualification directe en Q2, obtenue lors des essais de samedi matin.

"C'est une performance, car cela nous montre que petit à petit il prend de plus en plus confiance avec la Honda", saluait le patron du team LCR auprès du site officiel du MotoGP. "Franchement, ce qu'il a fait jusqu'à présent est vraiment remarquable. Quand on a été pilote, on sait à quel point il est difficile d'enfourcher une moto après ne pas avoir couru pendant plusieurs semaines, de changer de technique, de changer de moto et de s'y habituer. C'est vraiment remarquable et je pense que nous n'avons pas encore vu tout son potentiel."

En course, le Français a maintenu la barre haut en se battant pour la huitième place, deuxième pilote Honda classé avant de chuter à la suite d'un contact avec Joan Mir. Pas de quoi entacher le bilan de ce deuxième week-end au guidon de la RC213V pour le double Champion du monde Moto2, qui n'a pas souhaité polémiquer sur cet accrochage et a préféré retenir sa progression. Du côté de la direction de Honda et de l'encadrement du team LCR, on observe cela avec intérêt et les louanges pleuvent.

Lire aussi :

"Ce gars est très professionnel. J'aime la façon dont il explique aux mécaniciens et aux ingénieurs ses sensations avec la moto. Il aime bien sûr comparer les données avec celles de tous les pilotes Honda et il essaye de vraiment comprendre où il peut progresser", décrit Lucio Cecchinello. "Ce qu'il a fait en Australie c'est bien, parce que ce n'était que sa première fois et les conditions météo durant le week-end n'ont pas vraiment permis de travailler sur les réglages de la moto. […] Nous savions qu'à Sepang nous aurions plus de temps pour qu'il apprenne la moto et pour la régler correctement, et il a vraiment fait un travail incroyable."

Objectif top 7 à Valence

Il reste un dernier week-end de course à Johann Zarco pour clore cet intérim, la semaine prochaine à Valence. Son objectif sera logiquement de poursuivre sur sa lancée en continuant à améliorer ses performances, dans l'espoir cette fois d'être récompensé par les points auxquels il peut prétendre à l'arrivée.

"Tout le monde va vite, mais je pense que quand je gérerai bien cette Honda je franchirai un autre cap et ce cap sera d'être proche du top 7 ou du top 5, pourquoi pas. Je ne sais pas si ce sera possible à Valence, mais je vais continuer à travailler", promet-il au site officiel du MotoGP. "Avec du travail et de la méthode, je peux y arriver. On va voir, on va rester concentrés pour Valence et espérons un bon résultat pour terminer."

Lire aussi :

Les attentes du pilote français sur le circuit Ricardo Tormo sont assez simples : "Juste sortir quelque chose de plus de ma moto", résume-t-il. "Je pilote toujours en pensant à ce que je dois faire et quand tout cela viendra naturellement dans le corps, je ferai un autre pas en avant parce que cela voudra dire que je pourrai me concentrer sur d'autres choses ou être encore plus précis. C'est beaucoup d'énergie de tout décomposer dans le pilotage, mais quand on le fait ça fonctionne bien, ce qui veut dire que la moto est bien. Mais il faut que je le fasse automatiquement, comme le fait Marc [Márquez], et comme ça je progresserai encore."

Article suivant
L'épingle de Sepang, un profil "stupide" poussant au contact

Article précédent

L'épingle de Sepang, un profil "stupide" poussant au contact

Article suivant

Petrucci admiratif d'un Márquez "à l'aise à la limite"

Petrucci admiratif d'un Márquez "à l'aise à la limite"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Johann Zarco
Équipes Team LCR
Auteur Léna Buffa