Martín aurait "essayé" de doubler Bagnaia à la place de Zarco

Jorge Martín assure qu'il aurait tenté de doubler Pecco Bagnaia s'il avait été dans la situation de Johann Zarco en fin de course à Buriram. Marc Márquez comprend de son côté la volonté de Ducati d'optimiser les chances de Bagnaia.

Martín aurait "essayé" de doubler Bagnaia à la place de Zarco

Johann Zarco a préféré ne pas porter une attaque sur Pecco Bagnaia en fin de course au Grand Prix de Thaïlande, afin de préserver le podium de celui qui porte les espoirs de Ducati au championnat. Cette initiative personnelle n'était pas directement liée à une consigne du constructeur italien, qui permet à chacun de ses pilotes de jouer la victoire, comme l'a démontré Enea Bastianini en doublant Bagnaia dans le dernier tour au GP d'Aragón. La seule instruction donnée par Ducati depuis Misano est de faire preuve de mesure, surtout pour des positions rapportant moins de points.

Toujours très performant sur une piste séchante, Zarco était l'homme le plus rapide en fin d'épreuve à Buriram et après un dépassement sur Marc Márquez pour la quatrième place, certains le voyaient enchaîner les manœuvres pour s'imposer. Le Français a de son côté estimé que la victoire s'était probablement envolée avec le temps en début d'épreuve et une fois dans le sillage de Bagnaia, il a "préféré la jouer de manière intelligente."

Même s'il n'a pas manqué de remercier le pilote Pramac dans le parc fermé, Bagnaia a par ailleurs estimé qu'il aurait été difficile pour Zarco de le doubler puisqu'il se sentait redoutable au freinage en fin d'épreuve. Quelles qu'aient été les véritables chances de dépassement du Français, son coéquipier Jorge Martín estime que dans la même situation, il aurait au moins tenté sa chance.

"Il est évident que pour Ducati, c'est mieux que [Bagnaia] finisse devant, mais je me serais battu pour le podium", a assuré le Madrilène. "Évidemment, actuellement si on est derrière Pecco en sixième ou huitième position, ce n'est pas utile de se battre avec lui ou d'essayer de le doubler. Mais personnellement, je pense que si on se bat pour le podium, il faudrait essayer, surtout si on a le rythme pour remporter la course."

Márquez comprend l'approche de Ducati

Francesco Bagnaia, Ducati Team, Johann Zarco, Pramac Racing

Pecco Bagnaia et Johann Zarco

Marc Márquez était aux premières loges pour assister à l'attitude de Johann Zarco en fin d'épreuve. Le pilote Honda a constaté à ses dépens que le Provençal "revenait très vite" et peine à croire à une consigne formelle de Ducati, qui a d'ailleurs remercié Zarco pour son geste par la voix de son directeur général Gigi Dall'Igna. Márquez comprend en revanche que la marque fasse tout son possible pour optimiser les chances de titre de Pecco Bagnaia.

"C'est normal", a estimé le #93. "Ducati n'a pas gagné de championnat depuis 2007 et il y a souvent plusieurs Ducati devant donc ils doivent en profiter. Ils ont la meilleure moto de la grille, leurs pilotes sont devant. Ils doivent profiter de leur force pour remporter le championnat et je pense qu'ils le feront."

Troisième du championnat et encore dans la course au titre, Aleix Espargaró pourrait faire les frais de consignes plus claires dans les trois dernières manches de la saison. Interrogé sur le résultat final, qui a vu Johann Zarco préserver le podium de Pecco Bagnaia mais Jack Miller conserver la deuxième place devant son coéquipier, le pilote Aprilia n'a pas été surpris. "C'est facile, Zarco reste chez Ducati l'an prochain et Miller part chez KTM", a-t-il résumé.

Avec Charlotte Guerdoux

Lire aussi :
partages
commentaires
Stats - Pas de quoi faire trembler Ducati
Article précédent

Stats - Pas de quoi faire trembler Ducati

Article suivant

Jorge Lorenzo n'a rien contre une pige en DTM

Jorge Lorenzo n'a rien contre une pige en DTM