Zarco : "Des moments que je n'avais encore jamais vécus"

Le Français en est convaincu : la victoire était à sa portée aujourd'hui, à Phillip Island. Pourtant, même s'il doit se contenter de la quatrième place, c'est le plaisir qui prime après une bagarre d'un tel niveau.

Johann Zarco a encore un peu plus acquis ses lettres de noblesse en catégorie reine en s'adjugeant aujourd'hui officiellement le prix de Rookie de l'année, mais aussi et surtout en livrant une superbe bataille pour la victoire du Grand Prix d'Australie.

Le Français, qui s'élançait de la première ligne, a une nouvelle fois occupé la position de leader, presque une habitude désormais pour lui depuis sa première en catégorie reine, au Qatar. S'il n'a pas réussi à prendre l'envol dont il rêvait, plongeant dans le premier virage en sixième position, Zarco s'est vite rattrapé en tirant profit d'une course groupée aux avant-postes.

"Je ne suis pas bien parti, mais ensuite quand Miller m'a passé j'ai dû fermer les gaz parce qu'on aurait pu se toucher", relate-t-il. "Ensuite, j'ai voulu revenir sur les leaders, j'ai senti que je pouvais le faire. J'ai dû me battre, dépasser, puis j'ai pris la tête de la course. J'ai essayé de m'échapper mais gérer la traction est assez difficile sur cette piste quand on est en première position."

Après avoir un temps oscillé entre la quatrième et la cinquième places, Zarco a opéré un dépassement parfait sur Viñales avant de s'attaquer à Márquez puis de déposséder Rossi des commandes de la course dans le neuvième tour, en profitant d'une trajectoire élargie de l'Italien dans le virage 4. Durant dix boucles, le pilote Tech3 a alors pu toucher du doigt la victoire, ne cédant la première place à Rossi que pour la lui reprendre dans la foulée.

"Je me suis bagarré, ils m'ont passé et il y a eu des moments chauds avec Márquez", reconnaît le Français, qui retient plus le plaisir de ces passes d'armes qu'une quelconque polémique : "Cela fait partie de la course et j'ai vécu des moments que je n'avais encore jamais vécus de ma vie. Se battre à cette vitesse, c'est incroyable."

"Les émotions de se battre à plus de 300 km/h… On peut le faire sur d'autres pistes mais, ici, je crois qu'on n'est pas souvent sous les 200 km/h, c'est incroyable", retient le Cannois, auteur du meilleur temps en course en 1'29"572, soit un tour bouclé à 178,7 km/h de moyenne. "Je l'ai déjà vu auparavant, mais j'ai encore eu la confirmation que ces gars-là sont sur une autre planète parce qu'ils peuvent se battre et analyser tellement de choses à cette vitesse, c'est assez incroyable."

La victoire était possible

Une fois que Márquez a pu prendre les commandes à sept tours de l'arrivée et filer vers la victoire, Zarco a concentré son attention sur les pilotes officiels Yamaha, avec qui il a croisé le fer pour s'octroyer les places restantes sur le podium. "J'ai essayé d'obtenir la deuxième place parce que je me sentais bien derrière Rossi. Il est tellement fort sur les freins, il ferme bien les trajectoires – on voit bien qu'il a l'expérience", admire-t-il.

"Au final, au lieu de la deuxième place j'ai la quatrième, mais ça n'est pas grave. Après une bagarre comme celle-là et une telle journée, je ne peux que savourer ce moment fantastique", assure le pilote français, qui en termine à 1"842 du vainqueur après avoir été dans la bataille de bout en bout. "Être déçu du résultat final serait la mauvaise façon d'analyser la course."

"Aujourd'hui, la moto et moi étions capables de nous battre pour la victoire. Márquez s'est échappé parce qu'il arrivait à gérer encore mieux, mais on était prêts à se battre pour la victoire aujourd'hui", constate Johann Zarco. "Je ne m'attendais pas à être fort et à l'aise comme aujourd'hui. Il faut que j'aille en Malaisie avec le même objectif, me battre avec les leaders et si je me sens bien, penser à la victoire. C'est un bon point pour la confiance."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Sous-évènement Course
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Type d'article Réactions