Un nouveau point pour Zarco à l'issue d'une course terne

partages
commentaires
Un nouveau point pour Zarco à l'issue d'une course terne
Par :
1 avr. 2019 à 07:50

Le Français a tout juste eu la possibilité de marquer son deuxième point cette saison après celui obtenu au Qatar, handicapé notamment par un incident avec Lorenzo au départ.

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing

Un point et puis c'est tout. Comme au Qatar, Johann Zarco doit se contenter de l'unité offerte par la 15e place à l'issue du GP d'Argentine. L'épilogue d'un nouveau week-end laborieux avec KTM, où le Français n'aura pas eu la possibilité de décoller du fond du classement.

Alors qu'il était qualifié en 18e position sur la grille, sa course a très mal débuté. Le numéro 5 a en effet bien failli entrer en contact avec Jorge Lorenzo, victime d'une avarie technique sur sa machine à l'extinction des feux, perdant de précieuses secondes et positions dans sa manœuvre d'évitement.

"J'ai eu des difficultés pour ainsi dire durant toute la course", a déploré le Cannois a posteriori auprès du site officiel du MotoGP. "J'ai failli percuter Lorenzo, je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais j'ai dû freiner fort derrière lui. Je ne me suis pas retrouvé dernier car c'était lui, mais avant-dernier."

Lire aussi:

Des difficultés pour dépasser

Un fait de course d'autant plus dommageable que le pilote KTM avait plutôt de bonnes sensations lors des premières boucles, même s'il n'a pas été en mesure de prendre réellement l'ascendant sur ses adversaires. "Au début de la course − pendant les huit premiers tours, je dirais −, j'ai eu plutôt de bonnes sensations, mais pas suffisamment pour pouvoir dépasser mes concurrents, car je ne pouvais pas bien contrôler la moto à ce moment-là", poursuit le Français.

"Au fur et à mesure que course avançait, j'ai eu de plus en plus de mal à piloter la moto, et j'ai dépensé beaucoup d'énergie. J'étais dans les points, mais ensuite je me suis fait dépasser par Crutchlow et Bagnaia, donc ça m'a sorti des points, et j'ai finalement été chanceux de prendre la 15e place grâce à deux chutes devant moi. Je ne peux pas faire ce que je veux pour le moment, et cela m'amène à me battre derrière, et ensuite je suis fatigué."

Un travail de fond nécessaire

Alors que son coéquipier Pol Espargaró signait le premier top 10 de KTM cette saison, Zarco a donc rallié l'arrivée à une anonyme 15e place, devancé même par Miguel Oliveira, 11e du Grand Prix au guidon de la KTM satellite. Confronté à une moto à laquelle il éprouve des difficultés à s'acclimater, le numéro 5 estime devoir mener un véritable travail de fond afin de cerner le comportement de sa machine et en exploiter tout le potentiel.

"Tout ce que je fais ne fonctionne pas, et ensuite la moto glisse, ne tourne pas ou est difficile à stopper", continue-t-il. "Donc, ensuite, tout devient compliqué. Ce n'est pas une chose en particulier sur laquelle il faut travailler, mais un feeling global à obtenir, ce que je n'arrive pas à faire pour le moment. C'est très difficile, car j'ai fini la course exténué, mais je dois apprendre de cela."

Le Français reste malgré tout persuadé qu'il aurait pu finir bien plus proche des deux pilotes KTM devant lui s'il n'avait pas eu cette mésaventure au départ avec Lorenzo. "J'aurais peut-être pu être plus proche de Pol et Miguel, mais au départ j'ai dû freiner fort pour éviter Lorenzo, et cela m'a dès le début fait perdre beaucoup de terrain."

 
Article suivant
Pour Crutchlow, Márquez ou Rossi n'auraient pas été pénalisés

Article précédent

Pour Crutchlow, Márquez ou Rossi n'auraient pas été pénalisés

Article suivant

L'accrochage Viñales-Morbidelli : "Un fait de course"

L'accrochage Viñales-Morbidelli : "Un fait de course"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Catégorie Course
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Johann Zarco
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir toute l'actu