Zarco pas mécontent de rouler sur le mouillé

Le pilote français, troisième des deux séances d'essais libres du Grand Prix d'Aragón, n'est pas mécontent du fait d'avoir dû piloter sur piste humide ce vendredi.

Débutant en MotoGP, le pilote Tech3 doit appréhender tous les week-ends sa nouvelle Yamaha YZR-M1 sur les différents tracés composant le championnat. Les conditions humides de ce vendredi ont permis une acclimatation plus graduelle aux défis du MotorLand Aragón, quelque chose qui n'a pas déplu au Cannois, surtout après une course humide difficile à Misano.

"Pour moi c’est bien d’avoir la première journée dans des conditions humides. Ça m’aide à y aller doucement, quand vous devez être rapide dès le premier tour sur le sec, vous devez découvrir tellement de choses en peu de temps et ensuite vous vous fatiguez. C’était un avantage pour moi et je suis assez content car après Misano, la confiance était assez basse, mais j’ai pu voir que c’était juste à cause du circuit à Misano", explique Zarco.

Si le reste du week-end devrait se dérouler sur piste sèche, le Français estime tout de même avoir appris suffisamment ce vendredi pour ne pas avoir de retard à l'allumage dès la troisième séance libre, programmée ce samedi matin, et lors de laquelle l'objectif est de consolider la place directe en Q2 qu'il possède pour l'instant.

"Le fait d'avoir roulé sur la piste, même quand c'est mouillé, le cerveau se programme, et c'est surtout ça [qui est important], programmer sa tête au circuit, la MotoGP, les sensations, le poids, la vitesse, parce qu'on a beau regarder à la télé, là je peux mieux appréhender la vitesse, et c'est l'avantage."

"J’espère que ça sera suffisant", ajoute Zarco en référence à la petite heure de roulage disponible, en principe sur le sec, avant les qualifications. "Il semblerait que la Yamaha fonctionne bien ici, et je crois que je peux rapidement être dans le rythme grâce aux références que j’ai pu accumuler sur la piste, peut-être que ça peut être un avantage de ce genre de premières journées."

Le double Champion du monde Moto2 en titre est pourtant bien le seul représentant du clan Yamaha à figurer aux avant-postes, son équipier Jonas Folger se classant 18e aujourd'hui, juste derrière Maverick Viñales, et deux positions devant le convalescent Valentino Rossi.

Autre avantage des conditions pluvieuses de ce vendredi, la gestion des pneus n'est forcément plus aussi cruciale qu'avant, les slicks n'ayant été utilisés que pour un tout petit tour d'installation ce matin. Une contrainte de moins donc, que Zarco prend également comme un avantage.

"Ça permettra de ne pas se prendre la tête sur les pneus, parce que finalement on en a économisé aujourd'hui. Et quand on ne se prend pas la tête sur les pneus, je peux rouler vraiment avec l'esprit beaucoup plus libre et donc faire un meilleur travail en piste. On verra demain, mais en théorie, on peut être fixé sur du soft, et si vraiment on est limite passer un cran au-dessus, donc le medium."

Un samedi en mode "positive attitude"

Reste à Johann Zarco d'être dans le rythme demain, lors des EL3. Et si la vitesse n'est pas présente sur sa M1, le Français ne s'en inquiète pas, et ne voit pas l'absence de roulage sur le sec aujourd'hui comme un problème.

"Sauf si on a un gros problème demain, que je ne me sens vraiment pas à l'aise, en général soit on prend le bon wagon, soit on ne le prend pas. Et si on ne le prend pas, même le vendredi, on a beau changer la moto dans tous les sens, la solution, on ne la trouve pas."

Pas question toutefois pour Zarco d'imaginer ce scénario ! "Je pars sur une positive attitude, ça partira bien demain, on prendra le bon wagon et on tiendra le cap jusqu'à la course."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Type d'article Réactions