MotoGP
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
42 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
56 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
77 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
84 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
98 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
126 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
133 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
147 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
161 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
176 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
183 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
196 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
204 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
210 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
225 jours
20 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
232 jours
27 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
239 jours

Être passé par la Q1, un avantage pour Zarco lors de la Q2

partages
commentaires
Être passé par la Q1, un avantage pour Zarco lors de la Q2
Par :
4 août 2019 à 07:21

Johann Zarco a reconnu que le fait de ne pas avoir été qualifié directement pour la Q2 et d'avoir eu à composer avec une piste humide et évolutive en Q1, lui a permis de mieux anticiper la suite de la qualification et de terminer troisième.

Meilleur temps de la Q1 sous la pluie et sur une piste allant en s'asséchant, Johann Zarco en a profité pour avoir un feeling de la piste et des conditions, ce qui lui a permis de sortir au bon moment en Q2 pour faire un tour rapide avec les pneus pluie. Lui et son équipier, Pol Espargaró, ont parfaitement profité de la Q1 pour terminer respectivement troisième et cinquième de la séance qualificative. 

Lire aussi:

"On a pu voir l'avantage de la Q1, Pol et moi, car on a commencé en pneus pluie alors que la piste s'asséchait lors des premiers tours", analyse Zarco. "Il faut rapidement avoir le feeling, mais on a fait des tours plus tôt, 10 ou 15 minutes avant, et on savait à quel endroit on pouvait attaquer. C'était une grande aide, car c'est à ce moment-là que j'ai fait mon meilleur tour et que j'ai pris la troisième place. On se demande toujours si l'on peut mettre les pneus slicks quand la piste change : je n'étais pas prêt et c'était idéal pour être plus rapide d'avoir les pneus pluie. Avec ces tours que l'on a pu faire juste avant, nous savions précisément si c'était le bon choix ou non."

En Q2 pour la première fois avec KTM, le Français ne pense pas que lui ou son équipe aient pu être déconcentrés par le fait d'avoir atteint la deuxième partie de la séance qualificative : "Pas trop, c'est vrai que l'équipe était déjà heureuse qu'on ait signé le meilleur temps en Q1, mais on sent tout de suite que ce n'est pas fini. On se calme et on reste concentré, on a juste le temps de retirer le casque, boire un peu et remettre le casque. On savait que tout était possible avec les conditions : le point d’interrogation se situait sur le fait de mettre les pneus slicks ou non. Je savais que quelque chose était possible, on a juste croisé les doigts que tout fonctionne."

La KTM RC16 a semblé en bien meilleure forme sous la pluie que sur le sec. Malheureusement, Zarco doute que son équipe ait la possibilité de transposer les bonnes performances de la moto sur piste mouillée dans des conditions sèches. Il espère cependant que la performance sera suffisante en course, où la pluie n'est pas annoncée, pour pouvoir bien figurer et briller aux avant-postes afin de redonner encore plus le moral aux troupes autrichiennes. 

Lire aussi:

"C'est plus facile à dire qu'à faire", explique-t-il au sujet de la possibilité de transposer les bons comportements de la moto entre piste sèche et piste humide. "Sur le mouillé, il y a moins de stress sur la moto, on se penche moins, on peut avoir les mêmes problèmes mais on est moins exigeants et on peut donc compenser. Sur le sec, on souffre beaucoup. [En course], on doit saisir la chance de se battre avec les meilleurs, j'aimerais mener la course si je peux prendre un bon départ, et mener le premier tour, ce serait bien pour KTM. Ils [ses rivaux] doivent penser au championnat, et je dois simplement penser à ces deux tours", poursuit-il en plaisantant. "On verra ce qu'on peut faire demain mais démarrer avec les meilleurs nous amènera des informations."

 

Article suivant
Le GP de République Tchèque dans l'incertitude après 2020

Article précédent

Le GP de République Tchèque dans l'incertitude après 2020

Article suivant

LIVE MotoGP, GP de République Tchèque: Warm-Up

LIVE MotoGP, GP de République Tchèque: Warm-Up
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Catégorie Q2
Lieu Brno Circuit
Pilotes Johann Zarco
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Emmanuel Touzot