Zarco : "Je rêve encore de victoires"

partages
commentaires
Zarco :
Par : Léna Buffa
14 nov. 2018 à 17:02

Avec deux ans de MotoGP à son actif, Johann Zarco ouvrira mardi prochain un nouveau chapitre de sa carrière. Ses ambitions : monter sur le podium, se classer dans le top 5 du championnat et continuer à tout faire pour réaliser ses rêves.

Johann Zarco vit sa dernière semaine en tant que pilote Tech3, l'équipe qui l'a fait débuter en MotoGP l'an dernier et avec laquelle il a, pour l'instant, appris les arcanes du MotoGP. Dès mardi, le Français ouvrira un nouveau chapitre de sa carrière en devenant pilote officiel pour l'un des six constructeurs engagés en catégorie reine, en l'occurrence KTM.

Un nouveau statut qui s'accompagne, forcément, d'espoirs renouvelés pour Zarco après deux saisons faites de hauts et de bas. Rapidement à son aise dans le peloton MotoGP, il a bataillé contre l'élite mondiale, a obtenu quatre pole positions et six podiums, mais n'a pas réussi à aller au bout de sa quête de victoire bien qu'il ait frôlé le Graal à plusieurs reprises. Il espère donc que ce n'est que partie remise et qu'avec l'aide d'une structure officielle, il parviendra à franchir ce cap.

Lire aussi :

"Après une première saison fantastique en MotoGP, je rêvais et je rêve encore de victoires dans la catégorie", assure le pilote français auprès du site officiel du MotoGP, dévoilant d'ores et déjà sa volonté d'afficher avec KTM un niveau dont il est déjà très proche aujourd'hui : "Je veux vraiment me battre dans le top 5 du championnat, ce serait juste dingue ! Être proche des podiums ou y monter pendant la saison, c'est l'étape [à franchir]. Ils sont déjà proches du top 10, alors pourquoi ne pas grimper de cinq places."

Le troisième, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Une dizaine d'années après avoir remporté la Red Bull Rookies Cup au guidon d'une KTM, Johann Zarco s'apprête à retrouver la marque autrichienne alors qu'elle est à présent investie dans un programme MotoGP encore jeune, mais non moins ambitieux.

"Ce que j'apprécie c'est que l'équipe affiche une grosse motivation pour travailler avec moi. Avec tout ce qu'ils investissent pour améliorer la moto, je sens un gros potentiel pour être compétitif", assure-t-il. "Je n'ai aucune idée de ce que sera mon adaptation à la moto. Je croise les doigts pour immédiatement me sentir bien et jouer avec. Quant à être très rapide, je pense que ça doit prendre du temps mais que ça arrivera."

Lire aussi :

Autriche et Aragón, les moments difficiles de 2018

Sixième l'an dernier au championnat, Johann Zarco a débuté sa deuxième saison en ayant convaincu l'ensemble du paddock que ce n'était qu'une question de temps avant de le voir se hisser sur la plus haute marche du podium. Deuxième du championnat lorsqu'il s'est présenté sur le Grand Prix de France, il a plus que jamais touché du doigt la victoire au Mans, avant de chuter en course et d'entrer dans une phase plus compliquée.

"Sur les cinq premières courses, j'ai été très compétitif, suffisamment pour penser à la victoire et c'était une belle sensation. Ensuite, durant la mi-saison, j'ai eu plus de problèmes, tandis que les autres et les autres motos ont beaucoup progressé. C'était alors plus difficile de se battre avec eux. Ça a finalement été dur à accepter et à vivre, parce que quand vous pensez à la victoire et qu'ensuite vous ne terminez que dixième, vous manquez votre objectif", commente le pilote.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Tito Rabat, Avintia Racing, Alvaro Bautista, Angel Nieto Team

Johann Zarco au Grand Prix d'Autriche

"Pour moi, le moment le plus difficile a été l'Autriche. Du début à la fin de la course, j'ai senti que je ne pilotais pas ma moto mais que je me battais contre elle, et j'ai la même sensation en Aragón", regrette le pilote Tech3, toutefois conscient que l'équipe officielle a elle aussi connu des difficultés cette année. "Je n'ai jamais eu le sentiment que j'avais la malchance d'avoir une Yamaha, ça reste une moto spéciale. Valentino [Rossi] parvient à mieux gérer les choses, il a été suffisamment intelligent pour aller chercher de bons résultats et il a un bien meilleur classement que moi au championnat. C'est ce que je dois apprendre de cette saison."

"Maintenant, je connais mieux la catégorie MotoGP, je comprends beaucoup mieux ce qui se passe sur la moto et c'est une bonne expérience à avoir, une bonne expérience qui me rend plus fort pour mon avenir chez KTM", ajoute Johann Zarco, plus prêt que jamais à enfourcher la RC16.

Lire aussi :

Article suivant
Le programme du Grand Prix de Valence

Article précédent

Le programme du Grand Prix de Valence

Article suivant

L'Aprilia passe au rouge pour le GP de Valence

L'Aprilia passe au rouge pour le GP de Valence
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3 , Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa