Zarco sauve les meubles et réaffirme sa faim au général

partages
commentaires
Zarco sauve les meubles et réaffirme sa faim au général
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
15 juil. 2018 à 21:20

Johann Zarco n'a pas été l'un des grands animateurs de la manche menant à la pause estivale mais ne s'en va guère en vacances démoralisé.

Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Seulement parti de la quatorzième position sur la grille de départ et craignant de ne pas vraiment disposer de grandes chances de pouvoir se mêler au groupe de tête ou au premier groupe de poursuivants sur un tracé où les performances entre constructeurs s'annonçaient serrées, Johann Zarco accueille finalement avec un soulagement à peine masqué sa neuvième position en course. Une opération en Allemagne qui lui accorde sept points au championnat, et le fait passer en cinquième position, à égalité de points avec Andrea Dovizioso.

Zarco, qui occupe aussi le commandement du classement des pilotes des équipes indépendantes, a tout d'abord repris deux positions dans le premier tour puis est allé chercher ses places en piste, tout en profitant assez tôt également de la chute de Cal Crutchlow.

"Je suis heureux de la course", commente le Français. "La neuvième position est bonne pour un week-end difficile comme celui que j'ai eu. Cependant, je ne suis pas satisfait du résultat : je suis un peu déçu de ne pas avoir pu voir le podium, comme mon rythme n'est juste pas suffisant pour y être."

Zarco et son équipe se sont serré les coudes pour tenter progressivement de limiter les dégâts sur un tracé où la difficulté à se mêler au bon groupe était évidente.

"Nous avons travaillé dur avec mes mécaniciens aujourd'hui, mais n'avons pas pu trouver la bonne solution pour connaître un week-end plus solide. C'est la tâche la plus difficile ; j'espère que nous saurons la résoudre après la pause estivale afin de revenir avec un meilleur feeling et d'être de nouveau rapide. Peut-être que nous pouvons trouver une meilleure façon de régler la moto." 

Ambitions affichées sur le général

La dernière épreuve de cette première partie de saison a aussi vu Zarco comme son team manager Hervé Poncharal établir clairement leurs vues sur ce qui serait perçu comme un accomplissement au général en fin de saison.

"Cinquième au championnat, c'est la même chose que quatrième, mais il serait fantastique de se battre pour le top 3 du classement général et j'ai confiance en cela," sourit ainsi Zarco.

"Nous ne nous attendions pas à connaître une vie facile en Allemagne, mais honnêtement, vendredi et samedi ont été très difficiles, y compris les qualifications et le warm-up, qui étaient assez compliqués", indique de son côté Poncharal. "Nous avions donc débuté la course sans grandes attentes. Johann a livré une grande bataille face à Dani Pedrosa et a juste abandonné dans les derniers tours. Nous avons néanmoins réussi à terminer en neuvième position, ce qui nous met à égalité de points d'Andrea Dovizioso au général : c'est un superbe accomplissement. Il y a encore dix courses à passer, et tout est possible."

Article suivant
Quatrième, Petrucci rumine un podium perdu et charge Lorenzo

Article précédent

Quatrième, Petrucci rumine un podium perdu et charge Lorenzo

Article suivant

Une cinquième place qui arrive à point nommé pour Bautista

Une cinquième place qui arrive à point nommé pour Bautista
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Course
Lieu Sachsenring
Pilotes Johann Zarco
Auteur Guillaume Navarro