Johann Zarco a retrouvé des "sensations de pilote de course"

partages
commentaires
Johann Zarco a retrouvé des
Par : Michaël Duforest
5 août 2018 à 17:23

Le Français était heureux après sa septième position au Grand Prix de République Tchèque, et surtout au vu des belles sensations retrouvées tout au long de ce week-end à Brno.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Parti septième, Johann Zarco a croisé la ligne d'arrivée du Grand Prix de République Tchèque à la même position ce dimanche, après une course qui l'a vu ferrailler au sein du groupe de tête, avant de souffrir un peu plus en fin d'épreuve.

De quoi satisfaire le pilote français, qui a exprimé à plusieurs reprises son manque de sensations et sa volonté de retrouver un état d'esprit bagarreur qui lui a permis d'obtenir cinq podiums depuis le début de sa carrière en MotoGP.

Lire aussi :

"Une belle course, dès le départ j'ai pu me bagarrer, j'aurais aimé peut-être doubler plus de pilotes mais c'était très difficile. Je crois que le choix de pneus a été très bon", explique-t-il après avoir disputé la course avec une combinaison medium-soft. "Ca m'a permis justement de prendre ce bon rythme en début de course, et puis même sur la deuxième partie, j'ai pu faire de beaux chronos, pas assez pour rattraper Petrucci et le doubler, parce que lui aussi allait assez vite. Je voyais ce groupe, j'étais déjà content d'être dans les mêmes chronos qu'eux."

Lors d'un Grand Prix où la très grande majorité du peloton a utilisé un duo de pneus hard, le choix de Johann Zarco avait de quoi détonner, sa Yamaha YZR-M1 étant équipée d'un medium à l'avant, et d'un soft à l'arrière. Un choix qui s'est imposé comme une évidence, la performance accrue de ces gommes et la température moins élevée que prévu ayant permis à l'équipe française de tenter ce pari.

"Même si le dur semblait pas mal, en termes de vitesse pure il n'était pas assez performant. Guy [Coulon, son chef mécano] a dit qu'à chaque fois qu'on mettait le soft, on allait assez vite, on voulait cette performance. On a eu de la chance, qu'il fasse un peu moins chaud, donc ça nous a conforté dans ce choix du soft. Depuis quelques courses, [les pneus] ont des réactions similaires, que ce soit le soft, le medium ou le hard. C'est bien d'avoir plus ou moins les mêmes réactions avec les pneus sur toutes les courses, comme ça on peut plutôt se concentrer sur les réglages."

Après toute une course passée aux alentours de Danilo Petrucci, le Cannois explique aisément sa perte de rythme en fin d'épreuve, à un moment où les pilotes derrière lui ne représentaient plus une menace particulière.

Le pilote Tech3 a souligné une nouvelle fois son regain de sensations, et a également rendu hommage au travail de ses ingénieurs, avec lesquels il est parvenu à se concentrer sur les bonnes choses tout au long du week-end, pour tirer le meilleur parti d'une moto sur laquelle l'équipe de Bormes-les-Mimosas n'a que peu d'influence.

"Je pense que je suis proche des vraies sensations d'un pilote de course, peut-être que sur les dernières courses je pilotais plus comme un gars qui allait chercher sa baguette de pain tous les matins, maintenant je pilote bien la Yamaha et la moto répond bien, et je suis content. On ne peut pas changer grand-chose sur la moto, parce qu'on la connaît assez bien, mais ça reste une moto de course. Si vous vous concentrez sur les mauvais points techniques, vous ne vous améliorez pas. Je pense que ce week-end on était concentré sur les bons points."

Lire aussi :

Lors du test prévu ce lundi, le pilote français va continuer cette recherche des sensations optimales, la Yamaha qu'il utilise ne recevant pas de nouveautés. Avec un Grand Prix dans moins d'une semaine, pas question toutefois de renouveler l'expérience de Barcelone avec plusieurs simulations de course en une journée.

"Le corps est en forme, c'est clair que je ne vais pas faire 120 tours, mais ce n'est pas non plus une piste ultra exigeante. Ce sera plutôt des petits runs je pense. Le test sera bon pour moi car il y n'y aura rien de spécial à essayer sur la moto pour l'améliorer mais on sait que la moto reste bonne. On va tenter d'utiliser 100% de cette moto et espérer un meilleur résultat pour la prochaine course."

Article suivant
Rossi : "Je fais le maximum, mais ça ne suffit pas"

Article précédent

Rossi : "Je fais le maximum, mais ça ne suffit pas"

Article suivant

Bradl pointé du doigt pour avoir "fait un strike" au départ

Bradl pointé du doigt pour avoir "fait un strike" au départ
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Catégorie Course
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Michaël Duforest