Zarco : "Pas à pas, on trouve ma base" avec la KTM

partages
commentaires
Zarco :
Par : Léna Buffa
29 nov. 2018 à 18:02

Le Français avance et se sent de mieux en mieux avec la KTM RC16. La régularité étant là, la prochaine étape sera de grimper dans le classement.

Johann Zarco a bouclé ce jeudi ses essais de ce début d'intersaison, quatre journées qui lui ont permis de prendre ses marques avec la KTM RC16. "On grandit, mais ça prend du temps", tel sera le bilan du Français après ces deux premiers tests, réalisés sur deux pistes au caractère différent, mais qui ont tous deux mis en évidence le besoin de travailler sur l'avant de la machine et d'améliorer sa prise des virages. 

Lire aussi:

Content d'avoir vu ses sensations s'améliorer hier, le nouveau pilote KTM a poursuivi aujourd'hui le travail de fond, des tâches parfois fastidieuses car elles imposent de longues attentes et hachent le rythme lorsqu'il faut modifier la machine ou y régler des soucis. Zarco a tout de même bouclé 50 tours aujourd'hui, contre 36 hier. Il conserve néanmoins sa 19e place, avec un retard passé de 2"224 à 1"919.

"On a testé certaines choses, différentes motos. On a obtenu de bonnes réponses, [mais aussi] rencontré quelques problèmes techniques qui nous ont empêchés de faire beaucoup plus de tours, parce qu'il fallait du temps aux mécaniciens pour tout régler sur la moto. Mais, comme je l'ai dit, mes sensations s'améliorent", retient le numéro 5. "Dans mon dernier run, je n'ai amélioré mon meilleur temps que d'un dixième, mais je me sentais mieux sur la moto. J'ai pu tenter de faire cinq tours pour progresser autant que possible. Ça ne s'améliorait pas, mais c'était très, très régulier. Quand on n'améliore pas [le temps], on améliore la régularité, ça signifie qu'on grandit mais ça prend du temps."

Inutile de copier Espargaró

Nouveau venu dans le giron de Mattighofen après deux ans chez Tech3 au guidon d'une Yamaha, Zarco a tout à découvrir de la machine jeune et en constante évolution de sa nouvelle équipe. Et malgré l'ampleur de la tâche, pas question pour lui de copier son coéquipier, Pol Espargaró, pourtant seul pilote parmi les quatre titulaires de 2019 à connaître déjà la RC16.

"Je dois trouver ma base et notre base, parce que je ne vais pas piloter comme Pol. Je peux trouver des idées et parfois essayer des choses qu'il fait, mais je ne vais pas pouvoir le copier", assure Zarco. "Dans mon dernier run, on a vu que j'ai été très régulier. C'est le style Zarco : quand j'ai les sensations, je peux être très régulier. Chaque fois, on améliore les chronos et quand on sera régulièrement en 1'38 ce sera très intéressant."   

Lire aussi:

"Pas à pas, on trouve ma base, notre base, pour pouvoir découvrir une piste et être assez rapidement dans de bons chronos. On y travaille encore. Pour le moment, on n'œuvre pas à être les plus rapides mais cette base s'améliore de plus en plus, parce que je peux voir que quand je sors, les chronos que je peux faire arrivent immédiatement et j'arrive à les rééditer, en étant détendu, alors ça signifie que c'est la voie à suivre."

Une voie qu'il faudra donc continuer à suivre dans un peu plus de deux mois, lorsque le MotoGP entamera son année à Sepang, après une pause bien méritée. 

 
Article suivant
Essais Jerez, J2 : Nakagami crée la surprise !

Article précédent

Essais Jerez, J2 : Nakagami crée la surprise !

Article suivant

Márquez : "Le rythme de course, là où je me sens fort"

Márquez : "Le rythme de course, là où je me sens fort"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de novembre à Jerez
Lieu Circuito de Jerez
Auteur Léna Buffa