WRC
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
38 jours
FIA F2
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
ELMS
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
Sepang
13 déc.
-
15 déc.
Prochain événement dans
3 jours

Andrew Ranger gagne la course d’ouverture de la série NASCAR Pinty’s

partages
commentaires
Andrew Ranger gagne la course d’ouverture de la série NASCAR Pinty’s
Par :
22 mai 2016 à 19:27

Le Québécois Andrew Ranger a remporté dimanche le Clarington 200, manche d’ouverture de la saison de la série canadienne de stock-car NASCAR Pinty’s présentée sur le circuit routier du Canadian Tire Motorsport Park.

C’est Alex Labbé, spécialiste des ovales, qui a pourtant pris le départ depuis la pole position dans la Ford no 32. Il était suivi par Andrew Ranger, Pier-Luc Ouellette et Gary Klutt par ce bel après-midi ensoleillé.

Labbé complète le premier tour en tête avec Ranger collé à son pare-choc arrière. Mauvais départ pour Klutt qui se retrouve 17e au premier passage.

Au troisième tour, les trois premiers, Labbé, Ranger et Ouellette, s’éloignent du reste du peloton.

Au septième passage, la course est neutralisée, car Ryan Klutt est sorti de piste et sa voiture est immobilisée sur une zone gazonnée. Au 9e passage, presque tous les participants effectuent leurs arrêts aux stands, sauf Kennington. Après les arrêts, Kennington mène devant Robin Buck, Cayden Lapcevich, Kevin Poitras, Patrick Dussault et Simon Dion-Viens. Labbé figure au 12e rang, ayant dû rentrer au stand à deux reprises.

Vert au 12e tour. Kennington reste en tête, mais un autre jaune est montré quelques secondes plus tard à cause de débris dans le virage 9. Au 15e tour, les meneurs reviennent aux stands, incluant Kennington, Buck, Lapcevich et Ranger. À ce moment, Dison-Viens prend la commande l’épreuve devant Gary Klutt.

Le vert est agité au 16e tour. Un passage plus tard, Jean-François Dumoulin remonte en deuxième place. Un tour plus tard, l’ordre est Dion-Viens, Hathaway, Dumoulin, Labbé et Ouellette. Quelques instants plus tard, Hathaway prend la tête devant Dion-Viens.

Une série de neutralisations

Petit à petit, les plus rapides se rapprochent de la tête de la course. Au 24e tour, Ouellette double JF Dumoulin au virage 3 pour prendre la deuxième place. Trois tours plus tard, la course encore une fois neutralisée à cause de débris provenant d’un accrochage impliquant Dion-Viens et Kennington. Durant la neutralisation, JF Dumoulin, Alex Labbé et près de la moitié du peloton entrent aux stands.

Vert au 29e tour. Hathaway et Ouellette mènent la course devant Ranger. Un carambolage force le déploiement du jaune : les bolides de Grala, DeQuesada, Shaw et Dussault sont impliqués ou endommagés. En même temps, Kevin Lacroix abandonne.

Sous le jaune, Hathaway mène toujours devant Ouellette, Ranger et Micks. Après une brève relance, le jaune est de nouveau agité, cette fois pour protéger la voiture de Kevin Poitras, lourdement endommagée dans une sortie de piste au virage 8.

Après presque trente minutes d’attente, la course repart au 49e tour sur 51. Ranger mène devant Buck et Labbé. Labbé réussit à doubler Ranger pour la première place, mais la perd quelques secondes plus tard. Le drapeau à damier salue la victoire d’Andrew Ranger qui termine avec une avance de 0”534 sur le vétéran Robin Buck. DJ Kennington se classe troisième devant Cayden Lapcevich et Alex Labbé.

Jean-François Dumoulin, Kerry Micks, Simon Dion-Viens, Jason Hathaway et Gary Klutt complètent le top 10.

Article suivant
Alex Labbé en pole position

Article précédent

Alex Labbé en pole position

Article suivant

Andrew Ranger, patient jusqu’au dernier tour

Andrew Ranger, patient jusqu’au dernier tour
Charger les commentaires