Buddy Baker, légende de la NASCAR, est décédé

Vainqueur des 500 Miles de Daytona, Buddy Baker restera dans la mémoire collective comme l'un des pilotes de NASCAR les plus agressifs.

Buddy Baker a fait face à la mort comme il faisait face à la vie : sans crainte ni regrets.

Elzie Wylie “Buddy” Baker Jr, qui a été surnommé "The Gentle Giant" (Le Doux Géant) pendant sa carrière en NASCAR, est décédé lundi à son domicile sur le Lac Norman au nord de Charlotte, comme l'ont confirmé sa famille et ses anciens collègues.

Baker, dont un cancer du poumon inopérable avait été diagnostiqué il y a quelques mois, avait 74 ans. Baker a attendu début juillet, lorsqu'il a quitté son émission de radio emblématique "Late Shift" sur SiriusXM NASCAR Radio, pour annoncer son cancer publiquement.

"Tout a un début et une fin," a-t-il dit avant de rendre l'antenne cette nuit-là. "Pour moi, ce fut incroyable."

Dans l'une de ses dernières interviews, il y a deux semaines, avec Tom Higgins, ancien correspondant sports mécaniques du Charlotte Observer, Baker a dit qu'il était "en bons termes avec l'Homme d'en Haut". "Si je craignais la mort, je n'aurais jamais piloté une voiture de course," a-t-il ajouté.

Baker mesurait 193 centimètres ; il n'est donc pas surprenant qu'il ait été surnommé le "Doux Géant". Il était par ailleurs particulièrement rapide sur les plus grands superspeedways de la NASCAR.

Baker a été le premier pilote à dépasser la barre des 200 m/h (322km/h) sur un circuit fermé, lors d'essais au Tallageda Superspeedway en Alabama, et quatre de ses 19 victoires dans ce qui est désormais connu comme la Sprint Cup ont été remportées sur cette piste.

Parmi ses victoires, il y a eu les 500 Miles de Daytona 1980, remportées depuis la pole position, ainsi que le Southern 500 1970 à Darlington Raceway, où il a pris un tour à tout le peloton. Il a également remporté deux victoires consécutives au World 600 au Charlotte Motor Speedway en 1972 et en 1973.

Après avoir pris sa retraite en 1994, Baker s'est reconverti avec succès en devenant commentateur pour The Nashville Network et CBS, avant d'être co-animateur pour SiriusXM NASCAR Radio.

Dans son discours de 1995 à l'International Hall of Fame de Talladega, Baker, fils de Buck Baker (qui est également au Hall of Fame de la NASCAR) a révélé qu'il s'était ouvertement demandé s'il connaîtrait le moindre succès en stock car.

"J'étais patient, parce que je savais tout ce que j'avais à apprendre," déclarait-il. "Ma toute première course était au Columbia Speedway dans une des voitures de papa. Et au fil de la course, je me suis énervé. Je me suis dit : 'Ce truc ne marchera pas. Il me faut plus de chevaux'."

"Eh bien, la voiture que mon père pilotait a cassé, et il est venu prendre la mienne. Il a presque gagné la course. Cela m'a montré que vouloir piloter n'était pas suffisant. Il fallait acquérir des connaissances."

Après avoir pris sa retraite, Baker a également passé des heures à conseiller de nombreuses jeunes pousses de NASCAR, qui n'avaient pas souvent plus du tiers de son âge.

"Beaucoup de fans d'aujourd'hui connaissent peut-être Buddy Baker comme l'un des meilleurs commentateurs de l'Histoire de la discipline, une compétence unique qui l'a rendu cher à des millions de personnes," a déclaré Brian France, Président et PDG de la NASCAR, dans un communiqué.

"Mais ceux qui ont été témoins de son talent de pilote reconnaissent Buddy comme un compétiteur rapide et féroce, qui s'est imposé sur des circuits parmi les plus grands en NASCAR. C'est ce double-rôle qui a fait de Buddy un véritable trésor qui nous manquera énormément."

A propos de cet article
Séries NASCAR Cup
Pilotes Buddy Baker
Équipes Wood Brothers Racing
Type d'article Hommage
Tags décès, mort