La NASCAR vise une expansion internationale

Selon un texte publié par l’agence de presse Reuters, la NASCAR vise une expansion internationale au cours des prochaines années.

La NASCAR vise une expansion internationale
Arrêt aux stands pour Scott Steckly
The 2016 Chevrolet
Jean-François Dumoulin
La show-car NASCAR Pinty's Series
Denny Hamlin, Joe Gibbs Racing Toyota, et Kurt Busch, Stewart-Haas Racing Chevrolet

En effet, la NASCAR désire instaurer une structure pyramidale qui permettrait à des pilotes d’autres pays que les États-Unis de courir dans des séries professionnelles de stock-cars pour ensuite aspirer à courir dans ses ligues majeures.

Toutefois, les dirigeants de la NASCAR n’ont pas l’intention d’organiser des courses de la Sprint Cup à l’extérieur des États-Unis. Ses deux autres catégories principales, la XFINITY et la Camping World Trucks, ont présenté et organisent encore quelques rares courses hors États-Unis.

La NASCAR a aussi présenté des courses hors-championnat, des démonstrations, dans quelques rares pays, mais n’entend pas poursuivre dans cette voie.

La NASCAR va donc continuer à développer sa base en tenant des championnats nationaux dans plusieurs pays. Elle est déjà implantée en Europe avec la série Whelen Euro qui organise des courses dans six pays, incluant le tracé de Brands Hatch au Royaume-Uni et de Zolder en Belgique. Toutefois, les circuits ovales manquent dans plusieurs pays, ou sont trop vieux pour être utilisables en toute sécurité.

Une série nationale de la NASCAR est aussi implantée au Mexique depuis quelques années. En 2015, la série a présenté un calendrier de 15 épreuves et a couronné un nouveau champion, Rubén García Jr.

Le Canada a aussi sa propre série nationale, désormais appelée NASCAR Pinty’s, du nom du sponsor de la série, une méga entreprise agro-alimentaire.

La série canadienne présentera 12 épreuves cette saison, dont sept sur des ovales. La saison  commencera le 22 mai sur le tracé routier du Canadian Tire Motorsport Park, anciennement connu sous le nom de Mosport, qui a accueilli la Formule 1 durant les années 60 et 70.

partages
commentaires
Kenseth - "Si je ne peux gagner, je veux que mon coéquipier gagne"
Article précédent

Kenseth - "Si je ne peux gagner, je veux que mon coéquipier gagne"

Article suivant

Stewart-Haas Racing quittera Chevrolet pour Ford

Stewart-Haas Racing quittera Chevrolet pour Ford
Charger les commentaires