Martin Roy et Mario Gosselin en série NASCAR XFINITY à Daytona

Jacques Villeneuve ne sera le seul Québécois en piste sur le superspeedway de Daytona en fin de semaine. Deux de ses compatriotes, Martin Roy et Mario Gosselin, seront aussi de la partie.

Martin Roy et Mario Gosselin en série NASCAR XFINITY à Daytona

L’équipe québécoise King Autosport va en effet entreprendre sa seconde saison en série NASCAR XFINITY à Daytona.

Le pilote et propriétaire de l’écurie de Napierville, Martin Roy, ainsi que son partenaire d’affaires et coéquipier, Mario Gosselin, participeront au Powershares QQQ 300, manche d’ouverture de la série XFINITY.

Je suis fébrile à l’idée d’être en piste cette semaine : c’est quand même le plus important week-end de stock-car au monde! L’an dernier, j’avais subi une blessure à l’épaule pendant l’hiver et j’avais raté ma chance. Courir lors du week-end du Daytona 500, c’est mon rêve depuis que je suis tout petit”, a déclaré Martin Roy, qui en sera à son deuxième départ sur le super-ovale de deux milles et demi, après une course au Daytona International Speedway en juillet dernier.

En vertu du classement au championnat de l’année dernière et des positions provisoires réservées aux meilleurs non-qualifiés, la voiture Gamache/Côté/Arcopel no 90, pilotée par Roy, devrait pouvoir se tailler une place dans la course dans trop de difficulté. Ce n’est toutefois pas acquis pour Mario Gosselin au volant de la voiture no 92, qui aura la pression supplémentaire de devoir se qualifier parmi un peloton relevé.

Un budget limité

La stratégie de King Autosport demeurera tout de même assez conservatrice pour la prochaine saison, puisque l’équipe ne bénéficie que de peu de marge de manœuvre avec son budget limité, en comparaison avec les équipes de pointe.

Nous pouvons bien faire sur une piste hautement inclinée et ultra-rapide comme le Daytona International Speedway”, a conclu Roy, le pilote de la voiture Gamache/Côté/Arcopel n° 90, qui sera aussi appuyé par GloboCam cette fin de semaine.

L’effet d’aspiration nous aide passablement, même si nous n’avons pas les moteurs des équipes de pointe. Si nous avons la bonne trajectoire et que nous profitons de l’aspiration, nous pouvons espérer bien faire. Mais nous ne prendrons pas de risques inutiles : nous ne pouvons nous permettre de démolir une voiture en tentant de gagner une ou deux places en piste.”

King Autosport

partages
commentaires
Villeneuve - “Je ne pouvais rater une telle occasion”
Article précédent

Villeneuve - “Je ne pouvais rater une telle occasion”

Article suivant

Une solide première pour Anthony Kumpen en XFinity

Une solide première pour Anthony Kumpen en XFinity