WSBK
C
Phillip Island
28 févr.
-
01 mars
SBK EL1 dans
5 jours
C
Losail
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
19 jours
WRC
12 févr.
-
16 févr.
Événement terminé
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
18 jours
WEC
22 févr.
-
23 févr.
EL1 dans
12 Heures
:
01 Minutes
:
28 Secondes
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
24 jours
MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
EL1 dans
13 jours
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
25 jours
IndyCar
C
St. Petersburg
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
19 jours
C
Barber
03 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
40 jours
Formule E
14 févr.
-
15 févr.
Événement terminé
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Prochain événement dans
4 jours
Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
27 jours

Le promoteur de la Coupe Nissan Micra prévoit de belles choses pour 2017

partages
commentaires
Le promoteur de la Coupe Nissan Micra prévoit de belles choses pour 2017
Traduit par: René Fagnan
5 oct. 2016 à 15:41

Jacques Deshaies, le promoteur de la Coupe Nissan Micra canadienne, est ravi du succès qu’a connu la Coupe cette saison et prévoit de belles choses pour 2017.

Le podium du championnat: premier Xavier Coupal, second Olivier Bédard, troisième Kevin King, et la recrue de l'année, Stefan Gauthier
Vainqueur de la course et champion, Xavier Coupal
Le trophée de Stéfan Gauthier
Didier Marsaud, directeur des communications chez Nissan Canada, et Joni Paiva, président de Nissan Canada
Jacques Deshaies, promoteur, Didier Marsaud, directeur des communications chez Nissan Canada
Nick Hammann
Stefan Rzadzinski mène
Xavier Coupal, Olivier Bédard, Valérie Limoges, Stefan Rzadzinski
Xavier Coupal
Valérie Limoges
Jeff Boudreault
Frédéric Bernier
Nicolas Hammann

Jacques, quel bilan dressez-vous de la saison 2016 ?
Jacques Deshaies : Il est très positif. L’équipe dirigeante de la série a encore appris bien des choses, nous avons apportédes correctifs sur plein de petites choses tout au long de la saison pour faire de la Coupe Nissan Micra une série sans cesse meilleure. Il n’y a pas que les pilotes qui prennent de l’expérience au fil des fins de semaine de courses, nous aussi, à titre d’organisateurs... Je remarque par ailleurs que, on dit souvent qu’il y a un certain essoufflement médiatique la deuxième année d’une série de sport automobile, car l’effet nouveauteé s’est dissipé. La saison 2016 a prouveé que ce n’était pas le cas avec la Coupe Nissan Micra et c’est pour moi un aspect qui a été vraiment très valorisant. La couverture médiatique est toujours aussi imposante, Nissan Canada continue de s’investir autour de la série et les passionnés comme le grand public s’intéressent de plus en plus à notre série.

 

 

Sportivement, le fait que le titre ne se soit décidé qu’à la dernière course et en mettant aux prises trois pilotes est aussi une très bonne chose...
C’est clair qu’en Coupe Nissan Micra, personne ne peut prédire qui sera champion à la mi-saison ! Pour la seconde année de suite, il a fallu attendre le dernier événement de la saison pour savoir qui serait champion des pilotes. Ça montre qu’avec ces voitures identiques pour tous les pilotes, les écarts de performance sont tellement faibles que c’est à la toute fin de la saison qu’on peut déterminer le champion. Pour moi, c’est hyper intéressant et c’est l’un des objectifs majeurs de la série, garder l’intérêt sportif jusqu’au bout.

Êtes-vous satisfait de la décision prise durant l’intersaison 2015-2016 d’aller disputer des courses en Ontario ?
Oui, et pas uniquement parce que ça ouvrait le marché de l’Ontario à la série, amenant ainsi de nouveaux pilotes. Cela nous a permis d’exposer, avec succès, la série à des dizaines de milliers de spectateurs lors des deux épreuves présentées au Canadian Tire Motorsport Park (CTMP). J’aurais toutefois pensé que plus de pilotes ontariens se joindraient à la série, mais je comprends la réticence de certains au début. Il nous fallait faire nos preuves. Certains nous attendaient un peu au tournant, arguant que CTMP est un circuit pour des voitures puissantes et que les Micra S de la série n’y seraient pas spectaculaires. Au final, nous avons eu quatre courses exceptionnelles d’intensité sur ce mythique circuit et la série a conquis le public, démontrant que même sur des grands circuits très rapides comme CTMP, la Coupe Nissan Micra avait pleinement sa place. Je m’attends donc à ce que le message circule cet hiver en Ontario.

Parlez-vous du calendrier 2017. Le retour en Ontario est donc une certitude en 2017 ?
Bien sûr, on est installés en Ontario désormais ! Ce n’était pas un passage obligé à des fins commerciales ; nous voulions nous produire en Ontario afin que le monde voit tout l’intérêt que peut amener la Coupe Nissan Micra. Quand j’ai vu les paddocks remplis de fans au CTMP, il est clair que c’est une réussite. On est là pour rester, il y aura de nouveau deux courses au CTMP l’an prochain, en plus évidemment de l’autre grand rendez-vous médiatique et populaire qu’est le Grand Prix de Trois-Rivières, au Québec. Le reste du calendrier, qui comprendra six événements et non plus huit comme cette année, sera divulgué durant l’hiver. Nous allons travailler avec Nissan Canada pour encore développer la série. Il est bien sûr trop tôt pour en dire davantage. En fait, nous, en tant qu’organisateurs, sommes prêts, mais nous comprenons que les organisateurs d’événements eux, ont encore certaines parties de leur programme 2017 à finaliser avant de pouvoir annoncer la présence de toutes les séries.

Article suivant
Xavier Coupal sacré champion de la Coupe Nissan Micra

Article précédent

Xavier Coupal sacré champion de la Coupe Nissan Micra

Article suivant

Qu'est-ce que la Coupe Nissan Micra canadienne ?

Qu'est-ce que la Coupe Nissan Micra canadienne ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Coupe Nissan Micra