WRC
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
Q2 dans
00 Heures
:
04 Minutes
:
08 Secondes
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
34 jours
FIA F2
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
ELMS
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
13 déc.
-
15 déc.
Événement terminé

Dumez/Misslin, le mano a mano est lancé en championnat B !

partages
commentaires
Dumez/Misslin, le mano a mano est lancé en championnat B !
Par :
, Motorsport.com Switzerland
24 mai 2018 à 11:45

Avec deux victoires de catégorie chacun, Sébastien Dumez et Nicolas Misslin ont confirmé leur statut de favoris pour le titre en "B". Pour l'heure, avantage au premier cité, alors que le second a déjà grillé un joker à Zandvoort.

Battu sur le fil l'an passé pour le titre en championnat B par Christophe Lapierre – qui décrochait son cinquième titre chez les Gentlemen –, Nicolas Misslin entend bien prendre sa revanche cette saison. Mais, en l'absence de Lapierre, parti guerroyer en Championnat de France GT FFSA, le pensionnaire de l'équipe Martinet by Alméras devra compter avec un "revenant" en Porsche Carrera Cup, et non des moindres : Sébastien Dumez

À 43 ans, le Francilien, accessoirement lauréat des éditions 2002 et 2003 de la Carrera Cup France, effectue cette année son retour dans la série sous les couleurs du Team 85 Bourgoin Racing, après une dizaine d'années d'absence à courir dans des disciplines diverses et variées – avec notamment le titre de Champion de France GT en 2015. Il a pu apprécier l'évolution de la discipline en une décennie. "La voiture en elle-même a changé", explique Sébastien Dumez à Motorsport.com. "Techniquement, elle a beaucoup évolué, et elle est plus rapide."

"Je vois également une vraie évolution au niveau de la professionnalisation des pilotes. Avant, les jeunes pilotes – comme moi ! – avaient environ 25-26 ans, aujourd'hui ils en ont plutôt 18 ou 19 ! Ils viennent souvent en Porsche Carrera Cup après une année en monoplace, et certains débutent même directement par cette série." 

Sébastien Dumez
Sébastien Dumez

Photo de: Porsche Carrera Cup France

"Les jeunes pilotes savent que Porsche peut leur offrir beaucoup via la filière Junior. C'est un constructeur qui a de nombreux et beaux programmes, et ils peuvent être placés dans des équipes privées dans des compétitions diverses, c'est très motivant et encourageant pour eux."

"Et même en championnat B, les pilotes sont de plus en plus jeunes, comme Nicolas [Misslin] qui n'a 'que' 35 ans, et ils abordent aussi la discipline comme des professionnels, avec beaucoup d'exercice physique, beaucoup de travail avec les ingénieurs, etc. C'est un gros challenge mais c'est très excitant d'être ici."

Je me mets peut-être un peu moins de pression, et pour l'instant ça paie.

Sébastien Dumez.

"Je reviens pour jouer le titre en B, mais nous avons conclu un accord avec l'équipe Team 85 Bourgoin à des conditions de budget raisonnables", continue-t-il. "La contrepartie, c'est que nous n'avons presque pas roulé durant l'hiver, et que nous changeons moins souvent les éléments sur la voiture, comme les plaquettes de frein par exemple. Du coup, c'est vrai que nous avons débuté la saison avec un cran de retard sur les autres, et notamment sur Nicolas [Misslin], qui a l'avantage cette saison de rouler également en Porsche Supercup, et donc d'aligner les kilomètres d'essais pour ce championnat. Il est donc plus affûté au volant, comme le montrent ses quatre poles en B signées depuis le début de la saison, mais l'écart devrait se combler petit à petit en performance pure."

"Quant à moi, mon expérience peut être bénéfique sur la globalité d'un week-end. Je me mets peut-être un peu moins de pression, et pour l'instant ça paie. Mais c'est dommage pour Nicolas, qui a été victime d'un fait de course lors de la seconde manche à Zandvoort alors qu'il était en tête des B".  

Nicolas Misslin
Nicolas Misslin

Photo de: Porsche Carrera Cup France

De fait, si Misslin s'est élancé à chaque fois de la première place sur la grille chez les B depuis le début de la saison (deux pole positions à Spa, deux à Zandvoort), ce dernier déplore depuis Zandvoort un score vierge, après son abandon lors de la Course 2 suite à un accrochage avec le rookie du Sébastien Loeb Racing, Jérémy Sarhy, en bord de Mer du Nord.

"Je n'ai pas trop compris ce qu'a fait Jérémy", explique Nicolas Misslin à Motorsport.com. "Il s'est cru seul en piste sur ce coup-là, il a braqué comme si je n'étais pas là. C'est dommage car, après ma victoire en B la veille, cet abandon me coûte cher, ce sont 21 points qui s'envolent d'un coup."

Alors que Nicolas Misslin pouvait envisager creuser l'écart en tête du classement provisoire de la catégorie, cet incident permet au contraire à Sébastien Dumez de prendre le large après quatre courses. Misslin chute même au troisième rang du B au profit de David Hallyday, régulier et toujours placé depuis le début de la saison. Un classement à relativiser toutefois, puisque le règlement permet aux protagonistes du championnat B de déduire leurs deux moins bons résultats en fin d'année.  

David Hallyday
David Hallyday

Photo de: Porsche Carrera Cup France

Nicolas Misslin a donc grillé son premier joker, mais ses chances demeurent intactes. Une chose est sûre : le titre B se jouera bel et bien entre les deux hommes, à moins d'un rebondissement pour le moins improbable.

"Sur le papier, Sébastien est plus performant", assure Nicolas Misslin, allant à l'encontre de l'analyse de son rival. "Lorsque l'on voit ses deux premiers secteurs à Zandvoort, c'est assez clair. Je pense qu'il cache un peu son jeu mais je m'attends à ce qu'il passe à l'attaque lors des trois derniers meetings. C'est un excellent pilote, il n'a pas gagné deux fois la Porsche Carrera Cup France pour rien. Son expérience lui permet d'être vite dans le rythme au bout de quelques tours, c'est ce qui me manque un peu."

Je pense qu'il cache un peu son jeu.

Nicolas Misslin.

"Mais cela va être intéressant… Quand il passera à l'attaque, j'aurais eu le temps de m'affûter physiquement et d'être de plus en plus en forme, et j'aurais eu aussi l'opportunité de rouler pas mal en Supercup, ce sera également un plus pour moi en fin d'année. À Barcelone, lors de l'avant-dernier week-end, ce sera un peu l'inconnu, mais je sais que je serai performant au Castellet pour la finale, comme je l'étais l'an passé sur ce circuit. Il ne faudra pas qu'il attende d'arriver là-bas pour passer à l'offensive !"  

Nicolas Misslin
Nicolas Misslin

Photo de: Porsche Carrera Cup France

"Reste que je ne connaissais pas Sébastien avant cette saison, mais c'est quelqu'un que j'apprécie beaucoup, qui a toujours été transparent quant à ses objectifs dans le championnat B cette saison. Je dois dire également que j'ai apprécié le fair-play du Team 85 Bourgoin, qui a déclaré regretter sincèrement mon accrochage à Zandvoort dans un communiqué. Tout cela se fait dans une excellente ambiance, et c'est appréciable."

Un affrontement en piste à venir ?

De son côté, Sébastien Dumez apprécie sa position au championnat, mais sait lui aussi que la lutte avec son adversaire va s'intensifier au fil de la saison. "Je pense que l'on va se rapprocher de Nicolas en qualifications lors des prochaines courses", conclut Dumez. "Lui va prendre de l'expérience et haussera également son jeu, on peut s'attendre à une belle bagarre entre nous deux. Et peut-être quelques belles passes d'arme en piste ? Jusqu'ici, nous n'avons jamais eu l'occasion de nous affronter directement, cela viendra sans doute. Mais ni lui ni moi n'avons envie d'aller au contact, nous sommes là pour produire de belles performances, et moi je prends surtout énormément de plaisir, c'est l'essentiel." 

À noter que, avant les deux prochaines manches de la saison, qui se disputeront sur le circuit de Dijon les 14 et 15 juillet, Howard Blank (RMS), Yannick Mallegol (RMS),  Stéphane Denoual (Martinet by Alméras) et Christian Jacquillard (Jonquille Racing Team) complètent le classement provisoire chez les Gentlemen.

Le podium
Sébastien Dumez, Nicolas Misslin et Menno van de Grijspaarde (Championnat Benelux)

Photo de: Porsche Carrera Cup France

Article suivant
Julien Andlauer résiste à Ayhancan Güven dans les dunes néerlandaises

Article précédent

Julien Andlauer résiste à Ayhancan Güven dans les dunes néerlandaises

Article suivant

Rovera et Güven, deux mercenaires à l'attaque du roi Andlauer

Rovera et Güven, deux mercenaires à l'attaque du roi Andlauer
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Porsche Carrera Cup France
Événement Zandvoort
Lieu Zandvoort
Pilotes Sebastien Dumez , Nicolas Misslin
Auteur Emmanuel Rolland