Christophe Hurni au départ du Rallye International du Valais

Champion d’Europe et du Monde du Ferrari Challenge l’an passé, l’expérimenté Neuchâtelois se lance un nouveau défi, en disputant la dernière manche du Championnat de Suisse des rallyes au volant d’une Skoda Fabia R5 préparée par le Team Balbosca.

Christophe Hurni au départ du Rallye International du Valais

Photo : Quentin Ribaud.

Christophe Hurni, qui a écumé les circuits depuis plus de 35 ans dans des disciplines aussi diverses que variées – il s’est encore imposé en monoplace récemment en Trophée Tourisme Endurance -, s’attaque ainsi à un nouveau défi en s’essayant au rallye. Il bénéficiera des notes de Jérôme Degout, qui l’épaulera dans le rôle de copilote.

"Tout d’abord, le but et de me faire plaisir", explique Christophe Hurni. "Je suis conscient que je ne peux pas rivaliser avec les spécialistes de cette discipline qui roulent depuis des années. Mais... je suis travailleur et je vais donner le maximum."

Lire aussi:

"Je suis super bien entouré pour ce challenge avec Jérôme Degout comme navigateur, ses précieux conseils et sa grande expérience me permette de progresser à chaque kilomètre. Il y a aussi mon ami Gregoire Hotz qui s’investit comme coach et me conseille dans tous les domaines de la discipline. J’ai aussi la grande chance d’avoir le soutien de mes sponsors et amis qui me suivent dans cette aventure."

Conscient de la difficulté de sa tâche, lui qui démarrera d’une feuille blanche, à 56 ans et malgré son expérience de la course, Christophe Hurni veut assurer l’essentiel : aller au bout de cette épreuve emblématique qu’est le Rallye International du Valais.

"Je veux prendre du plaisir et je veux aussi terminer !", continue-t-il. "Ce rallye sera long et dur, les pièges ne manquent pas selon les échos que j’ai eus. Je me réjouis beaucoup et rendez-vous en Valais le 17 octobre pour les premières spéciales d’un rallye qui s’annonce passionnant."

 
partages
commentaires
Ivan Ballinari se raconte à Motorsport.com - "Ce serait génial de pouvoir faire un autre programme, peut-être à l'étranger"

Article précédent

Ivan Ballinari se raconte à Motorsport.com - "Ce serait génial de pouvoir faire un autre programme, peut-être à l'étranger"

Article suivant

Un plateau de choix au départ du Rallye International du Valais !

Un plateau de choix au départ du Rallye International du Valais !
Charger les commentaires