Ivan Ballinari remporte son duel face à Grégoire Hotz !

partages
commentaires
Ivan Ballinari remporte son duel face à Grégoire Hotz !
Par :
, Motorsport.com Switzerland
17 mars 2019 à 21:09

Le champion en titre est sorti vainqueur d'une bataille épique face à Grégoire Hotz pour remporter, avec 3,6 secondes d'avance seulement, le Rallye Pays de Gier, manche d'ouverture du Championnat de Suisse des rallyes.

Michael Burri, Anderson Levratti, Skoda Fabia R5, D-Max Swiss
Gregoire Hotz, Pietro Ravasi, Skoda Fabia R5, Lugano Racing Team_
Ivan Ballinari, Marco Menchini, Skoda Fabia R5, Lugano Racing Team
Michael Burri, Anderson Levratti, Skoda Fabia R5, D-Max Swiss
Ivan Ballinari, Marco Menchini, Skoda Fabia R5, Lugano Racing Team
Michael Burri, Anderson Levratti, Skoda Fabia R5, D-Max Swiss

Alors que David Salanon (Skoda Fabia) et Ivan Ballinari (Skoda Fabia) avaient conclu la première journée dos à dos, avec seulement 1,3 secondes séparant les deux hommes vendredi soir, c'est Grégoire Hotz qui se montrait dès la première spéciale du samedi matin, remportant l'ES3 pour se mêler à la lutte pour la victoire.

Mais David Salanon reprenait la main lors de l'ES4, et creusait un écart significatif de près de 30 secondes sur Ballinari et Hotz, eux-mêmes talonnés de près par un autre pilote suisse, Michaël Burri.

Lire aussi:

Mais coup de théâtre dans l'ES5 avec la sortie de route du leader ! Alors qu'il semblait avoir pris un ascendant psychologique sur ses rivaux, le pilote français se faisait piéger et sortait de la route. Si le pilote français et son copilote, Romain Blondeau-Toiny, se sortaient indemnes de cette mésaventure, leur abandon était inéluctable.

Ce retournement de situation redistribuait les cartes et provoquait un incroyable resserrement en tête : vainqueur de cette ES5 décisive, Michael Burri revenait en effet à 1,2 secondes seulement du nouveau leader Ivan Ballinari, alors que Grégoire Hotz le suivait de très près, à 1,5 secondes : 2,7 secondes séparaient ainsi les trois premiers du classement général à l'assistance de la mi-journée, Mike Coppens (Skoda Fabia R5) pointant lui déjà à plus de 1mn20 du trio.

Gregoire Hotz, Pietro Ravasi, Skoda Fabia R5, Lugano Racing Team

Gregoire Hotz, Pietro Ravasi, Skoda Fabia R5, Lugano Racing Team

Photo de: Martin Rizand

La tension était forcément à son comble au départ de la seconde boucle de la journée, et Grégoire Hotz tirait le premier en s'adjugeant l'ES6, une performance qui permettait au Neuchâtelois, huit fois champion de Suisse, de s'installer en tête de l'épreuve, avec seulement 2,3 secondes d'avance sur Ballinari, et 7,6 secondes sur Burri.

Mais Ballinari ripostait à son tour en signant le meilleur chrono de l'ES7, avant-dernier tronçon chronométré de l'épreuve : le Tessinois reprenait la première place pour seulement 0,2 secondes avant la toute dernière spéciale ! Michaël Burri, quant à lui, restait en embuscade, à neuf secondes du leader. 

Lire aussi:

Ivan Ballinari ne tremblait tout au long des 18 km de la dernière spéciale, et signait le meilleur chrono, qui lui permettait d'inaugurer de la meilleure manière son numéro un de Champion de Suisse, avec une victoire dans ce premier rendez-vous de la saison.

La paire Ballinari-Marco Menchini s'imposait ainsi avec une avance de 3,6 secondes devant Grégoire Hotz et son équipier Pietro Ravasi, alors que Michaël Burri et Anderson Levratti complétaient le podium de ce premier rendez-vous plein de suspense, avec 22,7 secondes de déficit.

Michael Burri, Anderson Levratti, Skoda Fabia R5, D-Max Swiss

Michael Burri, Anderson Levratti, Skoda Fabia R5, D-Max Swiss

Photo de: Martin Rizand

Déception pour Mike Coppens, piégé dans cette dernière spéciale et contraint à l'abandon, laissant la quatrième place du classement général à Pierre-Yves Esparcieux (Skoda Fabia), qui laisse tout de même près de cinq minutes au vainqueur. Le top 5 est complété par l'Italien Gianluca Tavelli, qui permet également aux Skoda Fabia R5 de verrouiller les cinq premières places du classement.

Mounard vainqueur mais déclassé en Clio R3T ALPS

Sixième du classement général, Thibaud Mounard avait conclu en tête du Clio R3T ALPS Trophy, mais une irrégularité constatée au niveau de la bride du turbo a valu au Français une mise hors course, ce qui offrait la victoire à son compatriote français Styve Juif. Ce dernier était ainsi déclaré vainqueur devant le premier Suisse, Ismaël Vuistinier, et l'Allemand Karl-Friedrich Beck, qui complète le podium après avoir pointé en tête en début de journée.

A Michellod la victoire en Junior

L'hécatombe est encore plus forte en Championnat de Suisse Junior, puisque trois pilotes seulement ont pu rallier l'arrivée ! Vice-champion en titre, Jonathan Michellod s'impose avec 27,3 secondes d'avance sur Sacha Althaus alors que Guillaume Girolamo se classe troisième à près d'une minute.

Michelin : Sergio Pinto inaugure

Enfin, quatre pilotes sont classés dans le tout nouveau Michelin Trophy, Sergio Pinto imposant sa Renault Clio S1600 avec une minute d'avance sur Cédric Betschen et sa Renault Clio Ragnotti, les deux voitures françaises devançant la Honda Civic Type-R de Laurent Bérard et la Peugeot 208 R2 de Sébastien Studer. 

 
Article suivant
Première étape : Avantage Salanon, Ballinari en embuscade

Article précédent

Première étape : Avantage Salanon, Ballinari en embuscade

Article suivant

Le Rallye del Ticino avancé d'une semaine

Le Rallye del Ticino avancé d'une semaine
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu