DTM
C
Norisring
10 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
35 jours
C
Anderstorp
31 juil.
-
02 août
Canceled
WSBK
C
Aragon
28 août
-
30 août
Prochain événement dans
84 jours
C
Algarve
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
91 jours
WRC
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
111 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
132 jours
WEC
13 août
-
15 août
Prochain événement dans
69 jours
C
Bahreïn
19 nov.
-
21 nov.
Prochain événement dans
167 jours
MotoGP
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
62 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
69 jours
Moto3
C
GP de République Tchèque
07 août
-
09 août
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Autriche
14 août
-
16 août
Prochain événement dans
70 jours
Moto2
C
GP de République Tchèque
07 août
-
09 août
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Autriche
14 août
-
16 août
Prochain événement dans
70 jours
IndyCar
06 juin
-
06 juin
Prochain événement dans
1 jour
C
GP d'Indianapolis
02 juil.
-
04 juil.
Prochain événement dans
27 jours
FIA F3
C
Spielberg
03 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
28 jours
C
Spielberg II
10 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
35 jours
FIA F2
C
Spielberg
03 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
28 jours
C
Spielberg II
10 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
35 jours
Formule 1
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
34 jours

TT de l'île de Man 92 : duel au sommet entre Hislop et Fogarty

partages
commentaires
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
11 mai 2020 à 16:43

Voici un nouvel épisode exceptionnel des archives Duke Classic, que Motorsport.tv vous propose de revivre gratuitement. On retrouve cette fois les héros du TT de l'île de Man, avec une édition 1992 qui s'annonçait comme la dernière lors de laquelle devaient s'affronter Steve Hislop et Carl Fogarty. Autant dire que, pour eux, c'était tout ou rien.

Aujourd'hui, Motorsport.tv nous permet de revivre ce qui reste sans doute comme la plus belle édition du TT de l'île de Man, grâce au duel de Steve Hislop et Carl Fogarty en 1992. Sous le soleil radieux de l'île britannique, les héros de la plus légendaire des courses sur route se sont affrontés durant 1h52 pour n'être séparés à l'arrivée que de quatre secondes, éclipsant le rythme effréné qu'ils avaient tous deux affiché l'année précédente lorsqu'ils étaient coéquipiers − et féroces concurrentes − chez Honda.

Ayant quitté le TT pour se concentrer sur les courses sur circuit après cette édition 1991, Fogarty s'attendait à ne jamais revenir, cependant un appel de Yamaha l'a convaincu du contraire sachant qu'il avait une deuxième saison coûteuse à financer en WSBK. Cette proposition concernait rien de moins que le remplacement de Hislop, qui venait d'enchaîner deux grosses déconvenues. Bien que sept fois vainqueur sur le TT, l'Écossais a en effet perdu un guidon Honda qui lui semblait assuré, puis il a vu péricliter son accord avec Yamaha à cause du manque de matériel fourni pour l'autre partie de son contrat, son engagement dans le championnat britannique, auquel il tenait particulièrement. Contre toute attente, c'est donc avec Norton qu'il s'est présenté sur l'île de Man.

La semaine de cette édition 1992 a débuté par la course F1, véritable prologue à la bataille titanesque attendue pour le Senior TT. Fogarty a fait la course de tête, mais la boîte de vitesses de sa Yamaha n'a pas résisté à son rythme effréné, laissant la victoire à Phillip McCallen, sur Honda. Quant à Hislop, bien qu'en difficulté avec une Norton en surchauffe, il s'est classé deuxième. Sans budget pour effectuer des changements radicaux sur la machine de son pilote, l'équipe anglaise a tout de même réussi à apporter des modifications rudimentaires qui allaient s'avérer essentielles, notamment en mettant en place un guidon plus large favorisant la stabilité ou en modifiant l'arrivée d'air grâce au garde-boue afin de contrer la surchauffe.

Carl Fogarty

Carl Fogarty

Désireux de ne pas forcer afin de ne pas mettre ses chances en péril lors de la grande finale, Hislop est entré dans son rythme en douceur et cela a fonctionné : au deuxième tour, il comptait 2"8 d'avance lors de son entrée au stand. Il a opéré un coup de maître en termes de tactique, décidant de changer son pneu arrière pour bénéficier d'une meilleure performance dans le sprint final, espérant ainsi compenser le temps perdu face à Fogarty, plus rapide au stand. Sur la route, Hislop a livré sa plus belle partition, utilisant chaque centimètre de la route pour se faufiler entre les murs et les haies, de Douglas à Ramsey, alors que Fogarty avait l'avantage dans la partie montagneuse. Mais l'Anglais luttait comme un cow-boy au guidon de sa Yamaha, là où Hislop brillait par le style élégant qui le caractérisait. Un contraste évident, qui ne menait à aucun avantage net au chrono.

Au quatrième tour, Hislop avait 7"4 d'avance, cependant une erreur lors de son ravitaillement a fait chuter cette marge à seulement une seconde. Serein malgré tout, le pilote Norton a reconstruit son avance pour la porter à 6"4 avant le dernier tour. Face à lui, Fogarty mettait avec hargne ses dernières forces dans la bataille au guidon d'une Yamaha qui portait les stigmates de la lutte à en juger par ses cliquetis et les liquides qui en fuyaient. Premier à avoir bouclé son tour, il a réussi à éclipser de trois secondes le record de son rival. Ne restait plus qu'à attendre le verdict du dernier tour de Hislop, une attente de près de trois minutes compte tenu de leurs positions de départ respectives.

Et puis, enfin, la Norton blanche est apparue et c'est avec 4"4 d'avance qu'elle a bouclé la course, permettant à Steve Hislop d'entrer dans l'Histoire avec à la fois un nouveau record et le premier succès d'une moto britannique sur le Senior TT depuis celui de Mike Hailwood sur Norton, déjà, en 1961. Le plus proche adversaire des deux dieux de cette édition 1992 ? Robert Dunlop, deux minutes plus loin.

Quasiment impossibles à séparer au chronomètre, Hislop et Fogarty étaient diamétralement opposés dans leur attitude. Foggy, qui allait devenir quatre fois Champion du monde de Superbike, avait le verbe facile et une férocité à nulle autre pareil sur sa moto, ce qui ne lui a pas fait que des amis. Hizzy, lui, était discret, parlait doucement, mais sa vitesse au guidon était dévastatrice. S'il était bien moins sûr de lui que son rival, il avait suscité en lui un respect absolu, Fogarty considérant Hislop comme l'un des meilleurs pilotes de TT de l'île de Man. Et Hislop a beau avoir gagné plus d'un tiers des courses dont il a pris le départ sur le TT, il voyait celle-ci comme ayant été "probablement [sa] plus grande course", c'est dire.

Cet épisode fait habituellement partie du contenu premium de Motorsport.tv, mais certaines des archives de Duke sont exceptionnellement mises à disposition gratuitement afin de vous aider à passer le temps de façon bien agréable pendant la période très inhabituelle que nous vivons tous. Si cela vous plaît, n'hésitez pas à visiter Motorsport.tv, où vous trouverez plus de 750 épisodes de la sorte, soit des milliers d'heures d'images exclusives ! Visitez la chaîne Duke Classic ici.

Voir aussi :

Article suivant
Les sensations fortes de la course sur route sur Motorsport.tv

Article précédent

Les sensations fortes de la course sur route sur Motorsport.tv

Article suivant

Le TT Isle of Man virtuel annoncé, Peter Hickman au départ

Le TT Isle of Man virtuel annoncé, Peter Hickman au départ
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Courses sur route
Événement TT de l'île de Man
Auteur Peter MacKay