Octobre 2014 : La Russie entre dans l'histoire de la F1 avec émotion

En cette période des fêtes de fin d’année, ToileF1 vous propose de vous replonger une dernière fois dans l’année 2014 qui va se refermer

En cette période des fêtes de fin d’année, ToileF1 vous propose de vous replonger une dernière fois dans l’année 2014 qui va se refermer. A travers des faits marquants, des articles qui figurent au rang de ceux les plus lus, ou encore via certaines anecdotes, revivez les événements qui ont jalonné l’année F1 et sport automobile.

Le week-end du 12 octobre, la Formule 1 a rendez-vous avec un nouveau pays. Pour la première fois de son histoire, la catégorie reine se rend en Russie, sur le tout nouveau circuit de Sotchi. Bâti autour du site olympique ayant accueilli les JO d'Hiver huit mois plus tôt, le tracé offre des infrastructures magnifiques et qui semblent faire l'unanimité. En revanche, l'intérêt technique et sportif de la piste est davantage contesté. Quant à la situation géopolitique, elle a suffisamment alimenté les conversations et les craintes de ne pas voir l'épreuve se disputer tout au long de l'année, notamment après le début de la crise en Ukraine.

Ce premier Grand Prix de Russie est surtout empreint d'une vive émotion. Il se déroule quelques jours seulement après les douloureux événements survenus à Suzuka et le terrible accident de Jules Bianchi. Le pilote français est présent dans tous les esprits, et

l'ensemble de la grille affiche un large et sincère soutien au pilote Marussia

. L'image des pilotes réunis en cercle sur la grille de départ, le dimanche, restera un moment très fort...

Compte tenu des circonstances, l'équipe Marussia est autorisée à ne présenter qu'une seule voiture au départ, celle de Max Chilton. La monoplace de Bianchi est préparée comme à l'accoutumée mais restera dans son box durant les trois jours, pour rappeler à quel point les esprits sont tournés vers le Japon.

Le sport reprend néanmoins ses droits et les qualifications sont notamment marquées par

la belle performance de Daniil Kvyat

. A domicile, une semaine après l'annonce de sa titularisation chez Red Bull Racing pour 2015, le jeune russe décroche la cinquième place sur la grille de départ. Malheureusement pour lui, la course sera plus compliquée et il ne marquera pas de points.

Devant, Lewis Hamilton s'impose après avoir dominé la course. Auteur d'un excellent départ, Nico Rosberg rate le premier freinage et détruit son train de pneus. Avec son arrêt anticipé, il réalisera le relais le plus long de la saison. Avec un nouveau doublé, Mercedes-Benz décroche officiellement le titre mondial des constructeurs à l'issue de l'épreuve.

Lors du Gala FIA de fin d'année,

les organisateurs du Grand Prix de Russie ont reçu le trophée récompensant les promoteurs de l'année 2014

.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Russia
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Max Chilton , Jules Bianchi , Daniil Kvyat
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités