Slalom Frauenfeld : Épreuve de force pour Philip Egli

partages
commentaires
Slalom Frauenfeld : Épreuve de force pour Philip Egli
Peter Wyss
Par : Peter Wyss
24 avr. 2017 à 12:53

Dans le canton Thurgovie le pilote de Zurich triomphe en profitant de la journée à oublier d'Yves Hängärtner, en difficulté sur la piste et enfin disqualifié pour ne pas avoir…

Joel Burgermeister, TracKIng RC01, RCU
Marcel Maurer, Tatuus-Renault, Autersa Racing
Philip Egli, Dallara F394-Opel, Racing Club Airbag
Philip Egli, Dallara F394-Opel, Racing Club Airbag
Yves Hängärtner, Tatuus-Honda FM, Ecurie Biennoise
Joel Burgermeister, TracKIng RC01, RCU
Joel Burgermeister, TracKIng RC01, RCU
Danny Krieg, Jürg Beiner, Daniel Wittwer, podium

Courage, capacité et une condition athlétique vigoureuse. Voilà les trois principaux ingrédients nécessaires pour dominer dans les épreuves de Slalom. Philip Egli a utilisé la bonne recette pour triompher dans la deuxième étape du championnat national de Slalom suisse à Frauenfeld, en précédant le vainqueur du premier round Yves Hängärtner, protagoniste d'un weekend à oublier.

Hängärtner n'a pas vécu un weekend particulièrement positif, en perdant ainsi le leadership gagné à Interlaken.

Au volant de sa Tatuus-Honda, le pilote bernois a eu une collision contre un pilier de barrière pendant la première course avec dix secondes de pénalité, ce qui l'a fait reculer à la sixième place et lui a fait perdre du terrain par rapport à Egli et à Marcel Maurer, les deux principaux rivaux dans la catégorie E2.

La deuxième course n'a pas été mieux pour Yves, qui a couru avec les nerfs à vif avant d'être disqualifié pour ne pas avoir garé sa voiture dans le parc fermé. "J'ai eu un black-out total. Après la première course, je n'ai pas réussi à me racheter dans la deuxième non plus. J'étais très nerveux : ainsi j'ai pris mes choses et je m'en suis allé", a expliqué le Bernois attristé par son résultat. 

L'humeur de Philip Egli était bien différente. Le pilote de Zurich ne s'est pas permis la moindre imprécision, en conduisant de manière spectaculaire la Dallara F394-Opel et en montant sur la plus haute marche du podium.

"Je savais que je ne pouvais pas me permettre des erreurs après Interlaken. La première course est allée vraiment bien, et ça m'a donné de la confiance pour continuer la journée", a déclaré le vainqueur satisfait du gros lot dans la deuxième étape du Slalom helvétique.

Grâce à la victoire obtenue dans le chef-lieu du canton Thurgovie, Egli finit à la deuxième place du classement final derrière le champion en titre Martin Bürki.

Marcel Maurer, à la deuxième place, a eu des problèmes aux freins de la Tatuus Renault, ce qui en a conditionné la performance. La médaille de bronze va autour du cou de Joel Burgermeister, nouveau visage dans le championnat, en se plaçant devant Didier Planchamp et Dani Fauler.

 

 

Article suivant
Diaporama: le Slalom de Interlaken gagné par Yves Hängärtner

Article précédent

Diaporama: le Slalom de Interlaken gagné par Yves Hängärtner

Article suivant

Slalom de Frauenfeld : Bürki au commandement avec un score parfait

Slalom de Frauenfeld : Bürki au commandement avec un score parfait
Charger les commentaires