DTM
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
21 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Formule E
22 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
12 Heures
:
00 Minutes
:
23 Secondes
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
56 jours
FIA F3
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
FIA F2
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Prochain événement dans
6 jours
Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
ELMS
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
Sepang
13 déc.
-
15 déc.
Prochain événement dans
21 jours

Alliance à trois cent soixante degrés entre Motorsport.com Suisse et DrivingItalia.net

partages
commentaires
Alliance à trois cent soixante degrés entre Motorsport.com Suisse et DrivingItalia.net
13 août 2018 à 07:05

L'édition helvétique du portail leader dans l'information sportive automobile et motocycliste et un des sites de simulation de référence au niveau mondial donneront naissance à un échange stratégique de nouvelles et opportunités…

Le motorsport, la seule discipline agonistique dans laquelle composante humaine et composante technique concourent en parties presque égales à pousser toujours plus loin les limites du geste athlétique, est particulièrement adapté à accueillir chaque retrouvé de la technologie.

Voilà pourquoi automobilisme et motocyclisme, où mécanique et électronique marchent toujours plus de pair non seulement sur les pistes, mais même au banc d'essai, semblent accueillir mieux que d'autres sports les concepts de simulation et de reproduction de la réalité.

Il s'agit d'une virtualité qui, d'aide personnelle des pilotes individuels et du team, se transforme peu à peu en une passion généralisée auprès du public et en une diffusion des eSports. 

 

Sur la base de cette intégration progressive entre simulation du motorsport et motorsport réel, on a posé les bases d'une vaste collaboration stratégique entre deux plateformes en ligne leaders de leur propre secteur : en effet, à partir de lundi 6 août, l'édition suisse trilingue de Motorsport.com et le portail DrivingItalia.net ont rejoint un accord de médias-partenariat à 360 degrés qui prévoit une intégration progressive des contenus respectifs en deux aires prévues à cet effet, engendrées aux domaines url https://ch-it.motorsport.com/esports/ et http://www.drivingitalia.net/

Le partage de contenus, en réalité préliminaire à une plus vaste synergie stratégique concernant le développement du business des centres de simulation de conduite, sera développé, au début, exclusivement en langue italienne, idiome de référence de DrivingItalia.net dès sa fondation dans l'année "lointaine" 1999. 

En effet, le pionnier Nicola "Vélocipède" Trivilino s'occupera d'une rubrique journalistique mensuelle en allemand, français et italien dans laquelle il approfondira, en exclusivité pour l'édition helvétique de Motorsport.com, les sujets les plus brûlants, actuels et amusants de l'univers de la simulation de conduite, des eSports et de la réalité virtuelle. 

 

Lorenzo Senna, Country Leader de Motorsport.com Switzerland : "La simulation tend à reproduire dans les conditions les meilleures, les plus réelles et de la façon la plus fidèle possible les lois de la physique, en les appliquant à tous les véhicules d'extraction sportive ou conventionnelle. En particulier, dans le motorsport le développement continu des contenus techniques permet qu'aujourd'hui les simulateurs de conduite résultent le vrai et unique gymnase de préparation et de formation des nouvelles générations de pilotes. Donc, Motorsport.com et DrivingItalia.net ont décidé d'unir les forces dans un médias-partenariat, avec l'objectif commun de supporter la croissance des secteurs Sim et eSports, à travers des initiatives de développement et communication. En outre, ils donneront la possibilité à tous les passionnés, les lecteurs, les supporteurs, les sportifs ou les compétiteurs du monde Sim de DrivingItalia.net et du Driving Simulation Center, de pouvoir accéder, à travers Motorsport.fom Switzerland, à l'univers de nouvelles de la plate-forme globale Motorsport.com, avec 25 éditions dans le monde, 81 pays et 17 langues parlées et diffusées 24 heures sur 24. Donc, Motorsport.com Switzerland et DrivingItalia.net agiront ensemble dans l'intérêt des passionnés respectifs, afin de rendre les nouvelles de l'automobilisme et du motocyclisme réels toujours plus accessibles aux passionnés virtuels et, vice-versa, le simracing et la simulation toujours plus à la portée de tous".

Nicola Trivilino, PDG et fondateur de DrivingItalia.net : "La simulation de conduite, désormais bien connue même comme simracing, et le secteur eSports associé à elle, se lient de manière évidente justement avec le motorsport réel, souvent en représentant l'un le résumé de l'autre, en s'interfaçant entre eux. Le simracing commence même à être considéré comme une activité propédeutique au fait d'aller réellement sur piste, en fournissant des instruments précieux et aux pilotes débutants et aux plus experts. Le partenariat avec Motorsport.com, pratiquement une Bible pour chaque passionné de sports motorisés, représente donc un objectif atteint et en même temps un nouveau point de départ fondamental pour le portail DrivingItalia.net et même pour le franchising des Driving Simulation Center. Ensemble, nous serons en mesure d'offrir des contenus et des services inédits, pour contenter tout type de passionné de moteurs, en visant à la fusion entre virtualité et réalité".

Article suivant
Au Casino de Lugano 10 billets en jeu pour le GP d'Italie de F.1

Article précédent

Au Casino de Lugano 10 billets en jeu pour le GP d'Italie de F.1

Article suivant

Chronique Cyndie Allemann : "Je doute que la Formule E ouvre les portes à d'autres courses en Suisse"

Chronique Cyndie Allemann : "Je doute que la Formule E ouvre les portes à d'autres courses en Suisse"
Charger les commentaires