Cyndie Allemann
Dossier

Cyndie Allemann

Chronique Cyndie Allemann - "La Formule E colle à la mentalité suisse"

partages
commentaires
Chronique Cyndie Allemann -
Cyndie Allemann
Par : Cyndie Allemann
18 avr. 2018 à 08:02

Notre chroniqueuse évoque l'arrivée de le compétition automobile électrique dans la Confédération Helvétique, les déclarations récentes de Carmen Jordá et l'actualité d'autres femmes pilotes...

Matthias Malmedie et Cyndie Allemann
Matthias Malmedie et Cyndie Allemann
Cyndie Allemann
Cyndie Allemann
Cyndie Allemann
Cyndie Allemann
Cyndie Allemann
Pit stop practice for #21 Hitotsuyama Racing Audi R8 LMS: Cyndie Allemann, Akihiro Tsuzuki
Pit stop practice for #21 Hitotsuyama Racing Audi R8 LMS: Cyndie Allemann, Akihiro Tsuzuki
Pit stop practice for #21 Hitotsuyama Racing Audi R8 LMS: Cyndie Allemann, Akihiro Tsuzuki
Cyndie Allemann
Cyndie Allemann visits Shibuya
Cyndie Allemann visits Shibuya
Cyndie Allemann visits Shibuya
Cyndie Allemann in a racing simulator
Cyndie Allemann in a racing simulator
Cyndie Allemann and Hideto Yasuoka in a racing simulator
Workout session for Cyndie Allemann
Workout session for Cyndie Allemann
Workout session for Cyndie Allemann
#21 Hitotsuyama Racing Audi R8 LMS: Cyndie Allemann, Akihiro Tsuzuki
#21 Hitotsuyama Racing Audi R8 LMS: Cyndie Allemann, Akihiro Tsuzuki
#21 Hitotsuyama Racing Audi R8 LMS: Cyndie Allemann, Akihiro Tsuzuki
Cyndie Allemann
Alex Wesselsky, Cyndie Allemann's co-host on the TV show ‘Auftrag Auto’, has fun on the starting grid
#179 Autohaus Eugen Sing Mercedes-Benz SLK 350 (V6): Cyndie Allemann, Bertin Sing, Sven Hannawald, Thorsten Drewes
#179 Autohaus Eugen Sing Mercedes-Benz SLK 350 (V6): Cyndie Allemann, Bertin Sing, Sven Hannawald, Thorsten Drewes
#179 Autohaus Eugen Sing Mercedes-Benz SLK 350 (V6): Cyndie Allemann, Bertin Sing, Sven Hannawald, Thorsten Drewes
Cyndie Allemann

Nous voici donc au début de cette saison 2018 de sport auto. En juin prochain aura lieu la première course de Formule E en Suisse. Je souhaite évidemment que cela ouvre les portes du pays à d'autres compétitions, mais ce sera difficile. 

 

La Formule E colle à la mentalité suisse de par son aspect écologique. Cela dit, un pas a été franchi, le pays a accepté de voir une course automobile se dérouler dans les rues de l'une des villes les plus importantes du pays. 

Une course en ville en Suisse... incroyable ! Peut-être les autorités se rendront-elles compte de l'impact positif, comme les retombées sur le secteur touristique, par exemple. Et si je rêve davantage, peut-être que cela finira par nous apporter un circuit flambant neuf, ce qui serait bien nécessaire. 

 

Mais, soyons clair, si cela n'avait pas été une course de voitures électriques, cela ne se serait hélas jamais fait. Cela reste tout de même encore curieux, d'un point de vue personnel, de me rendre sur un circuit pour y voir une telle course.

Je lie encore fort le sport automobile au bruit, au caractère agressif de la discipline. Il faudra du temps pour que l'on s'habitue à n'entendre plus que le son de moteurs électriques.

Une femme en F1 ? Wolff était proche des meilleurs !

Je voudrais également revenir sur les propos tenus récemment par Carmen Jorda au sujet des femmes dans le sport automobile. Tandis qu'elle testait une Formule E, un journaliste lui a demandé si elle trouvait la Formule E plus facile à piloter pour une femme. 

 

Jordá a répondu : "Je pense. C'est une voiture moins physique qu'en Formule 1 en raison de l'appui et de la direction assistée. Donc oui, c'est clair. Les difficultés que nous, femmes, avons en Formule 2 et en Formule 1 sont un problème physique et je pense qu'en Formule E, nous ne l'aurons pas."

"[...]Ce n'est pas à moi de décider ce qui est bien pour les femmes ou non en sport auto. Mais de mon expérience, je peux dire qu'en Formule 1 et en Formule 2, il y a une barrière qui est un problème physique. Je pense qu'il y a un gros problème pour les femmes et c'est pourquoi il n'y en a pas dans ces championnats." 

 

Il me semble que Jordá n'a jamais testé une F1 en piste... Tant qu'on n'a pas roulé, on ne peut pas forcément juger. D'autres filles qui ont fait des tests s'en sont très bien sorti, comme Susie Wolff (ex-Williams) qui n'était pas loin des chronos de référence... Si cela avait été trop difficile, trop physique, elle n'y serait pas parvenue. C'est une question de volonté et d'entraînement ! 

La Formule E est une voiture peut-être moins difficile à piloter mais, quand on voit les pilotes qui s'y trouvent, il est clair qu'il s'agit d'un championnat très relevé. Il y a pas mal de pilotes avec énormément de talent mais qui n'ont pas pu arriver (ou rester) en Formule 1, pour diverses raisons.

Or, ces dernières années, Carmen Jorda ne s'est jamais approchée de temps corrects ou de performances lui permettant d'entrer dans les points et ce, qu'elle que soit la compétition dans laquelle elle évoluait... J'ai donc trouvé le propos assez déplacé, même si elle a tenté de se rattraper ensuite. 

 

Tatiana Calderón en F1, Sophia Flörsch à suivre

C'est bien que Tatiana Tatiana Calderon soit pilote d'essai chez Sauber, c'est une bonne chance pour elle. Elle va également pouvoir mettre en avant son nom. Maintenant, il faudrait surtout que les résultats suivent... Elle a réalisé trois saisons en Formule 3, puis déjà deux en GP3. 

Je ne pense pas qu'elle ait été engagée par Sauber juste parce que c'est une femme, ce qui n'est d'ailleurs pas gratifiant. Elle a tout de même démontré qu'elle était rapide, mais il faut prouver davantage que cela pour s'ouvrir les portes d'une discipline comme la F1. 

Je lui souhaite évidemment d'y arriver, mais il faudra commencer par obtenir de bons résultats cette saison en GP3, avec l'équipe suisse Jenzer Motorsport. Je dirais qu'il faut entrer régulièrement dans le top 10, c'est un minimum. 

Je suis aussi ttentivement les performances de Sophia Floersch, pilote en Formule 4, elle n'a que 17 ans et semble assez prometteuse. Mais j'insiste, il faut que les femmes obtiennent des résultats.

 

Il est important qu'elles ne soient pas mêlées à la Formule 1 juste par intérêt commercial et parce qu'elles sont bien habillées... Ce sont les performances en piste qui doivent primer.

Je vous souhaite une belle saison 2018 à toutes et à tous ! 

 

Matthias Malmedie et Cyndie Allemann
Matthias Malmedie et Cyndie Allemann

Photo de: Vodafone Deutschland

Article suivant
Chronique Cyndie Allemann - "Une femme dispose rarement des mêmes chances qu'un homme..."

Article précédent

Chronique Cyndie Allemann - "Une femme dispose rarement des mêmes chances qu'un homme..."

Article suivant

Chronique Cyndie Allemann - "Les choses bougent, la FIA veut donner leur chance aux femmes"

Chronique Cyndie Allemann - "Les choses bougent, la FIA veut donner leur chance aux femmes"
Charger les commentaires