Cyndie Allemann
Dossier

Cyndie Allemann

Chronique Cyndie Allemann: "Passer du Kart à la voiture à 13 ans? C'est juste de la folie!"

partages
commentaires
Chronique Cyndie Allemann:
Cyndie Allemann
Par : Cyndie Allemann
7 sept. 2018 à 07:00

Notre pilote-chroniqueuse boucle ses vacances d'été en évoquant la saison en cours de Formule 1. Indice : les fans de son pilote favori colorent les tribunes du monde entier en orange...

Cyndie Allemann, Spirit Karting
Spirit Karting
Spirit Karting
Spirit Karting
Spirit Karting
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, fête sa victoire avec du champagne
Max Verstappen, Red Bull Racing
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, et l'équipe fêtent la victoire
Max Verstappen, Red Bull Racing
1ère place Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Max Verstappen, Red Bull Racing
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, fête sa victoire avec son équipe dans le Parc Fermé
Max Verstappen, Red Bull Racing
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 dans le Parc Fermé
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 fête sa victoire dans le Parc Fermé
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 sous le drapeau à damier
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
La voiture de Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Cyndie Allemann
Cyndie Allemann visits Shibuya

C'est la rentrée, et j'ai choisi cette fois d'évoquer pour vous la discipline reine du sport automobile : la Formule 1. J'en profiterai pour donner mon point de vue sur les débuts des jeunes en monoplace.

Jusqu'à présent, si l'on excepte Monaco, le Canada et dans une certaine mesure la Belgique, les courses sont intéressantes et la saison F1 est plutôt excitante ! Mercedes, Ferrari et Red Bull Racing répondent présent et cela offre de belles bagarres.

Le règlement en place est là depuis quelques saisons et je suis contente pour le sport de constater que les performances sont resserrées de la sorte. J'espère que la seconde partie de la saison se poursuivra de cette façon !

Verstappen et Hamilton, les incontournables

Mon pilote favori à l'heure actuelle est Max Verstappen. Même s'il est très critiqué, j'aime son côté rebelle, son sens du spectacle, son style agressif. C'est sûr, il a parfois exagéré, mais la compétition a besoin de pilotes qui osent de cette manière. Son sens du dépassement est impressionnant... 

On voit que son pilotage est influencé par le Karting et, dans ma position, je ne peux évidemment qu'apprécier. Il est encore jeune, il ne parvient pas à gérer chaque situation mais, dans l'ensemble, c'est un top pilote. 

 

Je ne le connais pourtant pas du tout vu son jeune âge, contrairement à pas mal d'autres pilotes aujourd'hui en F1 et avec qui j'ai eu l'occasion de rouler étant plus jeune.

J'apprécie d'ailleurs à ce titre un homme comme Lewis Hamilton. Il est quadruple champion du monde de F1 mais, s'il me croise, il viendra toujours me saluer et prendra toujours le temps de discuter avec moi ou de m'inviter à boire un verre à l'hospitalité de Mercedes.

Beaucoup ont l'impression de par son look qu'il a pris la grosse tête, mais ce n'est pas vrai. C'est quelqu'un qui est resté les pieds sur terre. Les médias montrent souvent ce qu'ils ont envie de montrer... 

Lire aussi:

On colle très vite une étiquette à un pilote et c'est terrible. Je comprends que certains refusent parfois de donner des interviews, en choisissant de se mettre en retrait. Ils n'ont parfois pas d'autre choix pour se préserver. Bien sûr, la Formule 1 a besoin de ce côté people, les gens aiment ça, cela fait partie du spectacle. Mais les pilotes sont obligés, contraints de se protéger de tout cela.

Pour le titre, je vois bien Lewis Hamilton pour l'instant. Lorsqu'il gagne, c'est lui qui le fait de la façon la plus impressionnante. Je pense que c'est lui qui parvient le mieux à aller chercher les derniers centièmes pour faire la différence et cela pourrait payer sur l'ensemble de cette saison très serrée.

Il est capable de renverser n'importe quelle situation à son avantage. D'une course à l'autre, il peut passer d'une situation où il n'est nulle part à un Grand Prix où il va ultra-dominer tous les autres, c'est impressionnant. 

 

Les jeunes débutent bien trop tôt en monoplace

Max Verstappen n'est évidemment pas encore prêt pour cela, il est trop jeune, il doit encore apprendre. Je ne suis d'ailleurs pas favorable à ce que les jeunes débutent si rapidement en monoplace. Je vois aujourd'hui beaucoup de jeunes qui passent du kart à la voiture à 13 ou 14 ans et je ne comprends pas.

Je trouve que c'est de la folie et, en tant que mère, il est clair que je ne laisserais jamais mon enfant monter dans une auto qui franchit aisément la barre des 220 km/h. Sans même parler des coûts, car cela coûte facilement trois fois plus cher qu'une saison de Karting... 

 

Je pense qu'il y a des erreurs à commettre, et donc une grande partie d'apprentissage qu'il vaut mieux faire et acquérir en Karting plutôt qu'en voiture. On le constate avec Verstappen : il commet en F1 des erreurs qu'il aurait pu et dû commettre dans d'autres catégories, avant d'accéder à la discipline reine.

Et le risque est alors grand que la carrière d'un pilote ou sa réputation s'en retrouvent entachées. Autrement dit, sauter des étapes peut se retourner contre ces gamins. Bien sûr, ils n'y peuvent rien. Max n'allait quand même pas refuser un volant en Formule 1. Mais avait-il la maturité nécessaire ? Bien sûr que non. 

Lire aussi:

Le risque est aussi grand d'être blasé à un moment donné, lorsque l'on accède si rapidement au sommet. L'avenir nous le dira, mais je pense que les carrières vont se raccourcir dans les prochaines années. 

 

Même si la FIA a désormais interdit l'accès à la F1 en-dessous de 18 ans, la tendance est bien installée et je constate que cela entre dans la tête des jeunes. J'en connais qui paniquent parce qu'ils ont 15 ans et qu'ils n'ont pas encore piloté de voiture. Ils nous demandent de plus en plus tôt de leur organiser des essais en voiture et ce n'est pas bon, c'est dangereux, sans compter que cela tue petit à petit le marché du Karting. 

Je pense qu'il serait bon, afin de structurer les choses, que la F4 ne soit par exemple pas accessible avant 15 ou même 16 ans. Aujourd'hui, des jeunes de 12 ou 13 ans réalisent déjà des essais, avant même que l'accès à la compétition leur soit autorisé. J'aimerais que tout cela soit plus cadré, ce serait bon pour tout le monde. 

 
Prochain article Special projects
Chronique Cyndie Allemann : "Je doute que la Formule E ouvre les portes à d'autres courses en Suisse"

Previous article

Chronique Cyndie Allemann : "Je doute que la Formule E ouvre les portes à d'autres courses en Suisse"

Charger les commentaires