Gasly : La Super Formula est un "pur bonheur" à piloter

partages
commentaires
Gasly : La Super Formula est un
Jamie Klein
Par : Jamie Klein
21 avr. 2017 à 13:00

N'étant pas parvenu à obtenir un baquet pour la saison 2017 de Formule 1, Pierre Gasly évolue cette année dans le championnat japonais de Super Formula.

Cette compétition relevée n'est toutefois pas une voie de garage. La Dallara SF14 est très rapide, autant qu'une F2 : elle développe 543 ch pour 660 kg, et surtout beaucoup d'appui aérodynamique. La vitesse dans les virages en est accrue, tandis que les gommes sont particulièrement durables. Tout cela pour le plus grand plaisir de Pierre Gasly.

"Franchement, je n'ai jamais pris tant de plaisir au volant d'une voiture", déclare le pilote Mugen, dont la monoplace est motorisée par Honda, pour Motorsport.com. "C'est un pur bonheur de piloter ces voitures. L'adhérence qu'on a est juste incroyable ; pour moi, c'est similaire à l'expérience que j'ai eue dans la F1 l'an dernier avec les virages rapides, comme le premier secteur à Suzuka, peut-être encore plus rapide. Cette voiture est vraiment légère et a beaucoup d'appui."

"Les pneus sont très bons ; en gros, c'est l'attaque maximale partout, et c'est ça qu'aime un pilote, aller à fond partout. C'était la première fois depuis deux ans que je pouvais attaquer pendant deux tours d'affilée !"

"La monoplace est un peu moins puissante qu'une GP2, mais son adhérence en virage est vraiment impressionnante, c'est un bon point avec les nouvelles F1. La Super Formula est similaire, donc c'est une bonne préparation."

Pierre Gasly, Team Mugen

Sur les traces de Vandoorne

Les tests de pré-saison se sont particulièrement bien passés pour Pierre Gasly, classé dans le top 4 des quatre journées d'essais. Surtout, à chaque fois, le Français était le mieux placé des pilotes équipés d'un moteur Honda.

De bien des façons, Gasly suit les traces de Stoffel Vandoorne qui, un an plus tôt, a rejoint la Super Formula après son titre en GP2, n'ayant pas trouvé de baquet en Formule 1. Vandoorne s'est alors classé quatrième du championnat... et justement premier des pilotes Honda. Le Belge évolue maintenant chez McLaren en F1.

"L'objectif est évidemment d'être le meilleur pilote Honda, puis nous verrons si nous avons le potentiel pour nous battre pour la victoire contre Toyota", poursuit Gasly. "À Suzuka, je pense que le potentiel était très bon, donc j'espère que nous allons nous battre pour le podium à la première course, puis il faudra voir comment est la voiture sur les autres circuits."

"Tout se passe bien, mais il est difficile de tirer des conclusions claires sur le potentiel de la voiture et le mien. Si j'ai l'opportunité de gagner, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour y parvenir."

Lorsqu'il lui est demandé si les attentes sont plus élevées en raison de la campagne impressionnante menée par Vandoorne l'an passé, Gasly répond : "Bien sûr, les gens ont toujours des attentes, cela fait partie du sport auto. Nous avons suivi un chemin similaire, et les gens vont nous comparer. Mais chaque pilote doit écrire sa propre histoire. Je ne veux pas passer trop de temps à comparer, il y a déjà énormément de choses à apprendre et c'est déjà assez dur. Pour moi, l'important est de tirer le meilleur de cette saison au Japon et de me préparer pour un éventuel baquet en F1."

La première course de la saison 2017 de Super Formula a lieu ce week-end à Suzuka.

Propos recueillis par Jamie Klein

 

Prochain article Super Formula
Nakajima s'impose, Gasly 10e à Suzuka

Previous article

Nakajima s'impose, Gasly 10e à Suzuka

Next article

Rosenqvist vers le championnat Super Formula en 2017

Rosenqvist vers le championnat Super Formula en 2017

À propos de cet article

Séries Super Formula
Pilotes Pierre Gasly
Équipes Mugen
Auteur Jamie Klein
Type d'article Interview