La "longue et dure journée" de Giuliano Alesi à Suzuka

Giuliano Alesi déclare sa satisfaction d'avoir marqué des points pour ses débuts en Super Formula après avoir fini neuvième à Suzuka ce week-end.

La "longue et dure journée" de Giuliano Alesi à Suzuka

Ancien pilote de Formule 2, Giuliano Alesi assurait l'intérim de Kazuki Nakajima au sein de l'écurie TOM'S, pour laquelle il courait déjà en Super Formula Lights (ex-F3 Japon). Le jeune Français a impressionné en se qualifiant huitième et en atteignant la Q3 après avoir signé le deuxième temps de son groupe en Q1.

Un mauvais départ a coûté des places à Alesi, mais il a bénéficié du timing de la neutralisation de la course par Safety Car à la suite du gros accident de Yuji Kunimoto au 130R pour faire son arrêt au stand obligatoire. Il a ensuite doublé Kenta Yamashita et Toshiki Oyu pour finir neuvième de cette épreuve où Tomoki Nojiri a remporté sa deuxième victoire en autant de courses cette saison.

Lire aussi :

Alesi a fait savoir à Motorsport.com après la course qu'il aurait été "très content" si on lui avait dit avant le week-end qu'il allait marquer deux points pour ses débuts. "Le départ n'a pas été génial", a-t-il ajouté. "Nous avons eu un petit problème avec l'embrayage, ça n'a pas aidé. Après ça, nous avons eu de la chance avec la voiture de sécurité, elle a contribué à notre stratégie. C'était bien."

"J'ai encore des choses à apprendre sur le système de dépassement [200 secondes de boost par course, ndlr], car il m'en restait un peu à la fin. Mais je pense que ce n'est pas un mauvais début. Il faut que je travaille pour progresser. [La Super Formula] est très différente de ce dont j'ai l'habitude. Je suis relativement satisfait des qualifications, je sais que j'ai une marge de progression, c'est sûr, et la course... n'a pas été un mauvais début. C'était bien."

Alesi n'est d'ailleurs pas passé loin de prendre la huitième place au champion en titre Naoki Yamamoto, et se félicite d'avoir pu faire ses gammes face au vétéran. Ce dernier a entamé sa 12e saison en Super Formula, compétition qu'il a remportée à trois reprises.

"Il était très malin avec le système de dépassement, il lui en restait, et chaque fois que je l'utilisais [pour attaquer], il l'utilisait [pour défendre]", analyse Alesi. "Il pilotait très bien avec les pneus qui lui restaient. Quand on le suit, on se rend compte qu'il est très malin et a beaucoup d'expérience. J'essayais de le doubler mais aussi d'apprendre de lui car il est une référence ici au Japon."

Giuliano Alesi(TOM'S)

Le doute subsistait quant à la capacité physique d'Alesi à participer aux trois courses de Super Formula Lights en plus de la catégorie reine, mais il est monté sur le podium à chaque fois, notamment deuxième juste avant l'épreuve de Super Formula. Il reconnaît toutefois s'être senti épuisé une fois l'adrénaline retombée.

"Quand on sait qu'il reste une autre course, on ne réfléchit pas trop, on fait juste. Mais quand c'est fini, qu'on arrête la voiture et qu'on éteint le moteur... on est vidé de son énergie et on se dit 'c'était une longue et dure journée'", conclut-il. Alesi occupe actuellement la deuxième place de Super Formula Lights avec 30 points au compteur, loin derrière le leader Teppei Natori (61 points) et une petite unité devant Ren Sato, qui vient de la F4 après avoir fini deuxième du championnat de France l'an passé.

partages
commentaires
Giuliano Alesi va faire ses débuts en Super Formula
Article précédent

Giuliano Alesi va faire ses débuts en Super Formula

Article suivant

Giuliano Alesi en pole sous la pluie !

Giuliano Alesi en pole sous la pluie !
Charger les commentaires