Une première contrariée en Super GT pour Button

Jenson Button et ses équipiers ont terminé 12èmes des 1000 km de Suzuka ce week-end après diverses péripéties, alors que l’épreuve a été remportée par une autre Honda, celle de Bertrand Baguette et Kosuke Matsuura.

Button, engagé sur la Honda NSX #16 de l’equipe Mugen aux côtés de Hideki Mutoh et Daisuke Nakajima, avait déjà perdu beaucoup de temps suite à une pénalité – pour sortie dangereuse de son emplacement dans les stands – qui avait fait chuter l’équipage de la troisième à la 12e place dans la première partie de l’épreuve.

Le Britannique et ses équipiers ont ensuite écopé d’une autre pénalité après que Button a dépassé un concurrent sous régime de voiture de sécurité. Enfin, la course de la Honda #16 était encore contrarié par deux crevaisons.

Pendant ce temps, la bataille a fait rage en tête de la course. Dominatrice lors des qualifications, la Nissan #24 du Kondo Racing était devancée au départ par la Honda #17 de l’équipe Real Racing, qui allait demeurer en tête durant une bonne partie de l’épreuve.

Première pour Honda depuis 2013

À l’issue de l’avant-dernière salve de ravitaillement, le Real Racing portait même ses deux voitures en tête mais une crevaison de la seconde voiture permettait à la Nissan Nismo #23 de Matsuda et Quintarelli d’hériter de la deuxième place.

La Honda de tête, que se partageaient Kosuke Matsura et le Belge Bertrand Baguette, connaissait une frayeur en fin de course avec un tête-à-queue dans la dernière heure, mais les deux hommes pouvaient conserver leur première place jusqu'à l'arrivée, permettant à Honda de renouer avec la victoire aux 1000 km de Suzuka pour la première fois depuis 2013.

Matsuda et Quintarelli assuraient la deuxième place pour Nissan, le duo nippo-italien ayant effectué un beau retour après une pénalité l'ayant repoussé hors du top 10 en début de course.

Abandon pour Kovalainen, Kobayashi quatrième

Honda s'offrait également la troisième marche du podium avec la voiture #10 du Team Kunimitsu, pilotée par Naoki Yamamoto et Takuya Izawa, grâce à un dépassement dans les dix dernières minutes sur la Lexus SARD #1 des champions en titre Kohei Hirate et Heikki Kovalainen, lesquels connaissaient une frustration encore plus grande lorsque Hirate sortait de la route quelques instants plus tard.

La meilleure Lexus à l'arrivée était par conséquent la #19 de l'équipe WedsSport Bandoh de Yuhi Sekiguchi, Yuji Kunimoto et Kamui Kobayashi devant la Nissan #24 du Kondo Racing de Sasaki et de Oliveira, qui complétaient le top 5.

Dans la catégorie GT 300 – l'équivalent du GT3 – la victoire est revenue à la Mercedes-AMG GT3 #65 du Leon Racing, emmenée par le duo Naoya Gamou et Haruki Kurosawa.

Véritable institution au Japon, les 1000 km de Suzuka constituent également la sixième et antépénultième manche du championnat Super GT japonais.

À l'issue de cette manche, Matsuda et Quintarelli augmentent leur avance au championnat grâce à leur deuxième place, leur seconde d'affilée après celle décrochée à Fuji. Les deux hommes, déjà titrés ensemble en 2014 et 2015, devancent au classement les deux équipages Lexus Ryo Hirakawa et Nick Cassidy, et Kazuya Oshima et Andrea Caldarelli, à égalité de points.

La prochaine manche se tiendra à Buriram, en Thaïlande, le 8 octobre, avant la finale à Motegi le 12 novembre.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Super GT
Événement 1000 km de Suzuka
Circuit Suzuka
Pilotes Jenson Button , Kosuke Matsuura , Bertrand Baguette
Équipes Mugen
Type d'article Résumé de course
Tags honda