James Nash nouveau patron après la Thaïlande

Durement accidenté lors des essais libres, James Nash (Seat) a su rebondir pour s'emparer de la tête du classement du championnat après une deuxième place puis une victoire à Buriram.

James Nash nouveau patron après la Thaïlande
Jean-Karl Vernay, Leopard Racing, Volkswagen Golf GTI TCR
James Nash, Team Craft-Bamboo, SEAT León TCR
James Nash, Team Craft-Bamboo, SEAT León TCR
Le poleman Pepe Oriola, Team Craft-Bamboo LUKOIL, SEAT Leon
Stefano Comini, Leopard Racing, Volkswagen Golf GTI TCR
Kantadhee Kusiri, Eakie BBR Kaiten, Honda Civic TCR
Mikhail Grachev, Volkswagen Golf TCR, Liqui Moly Team Engstler
Gianni Morbidelli, West Coast Racing, Honda Civic TCR
Dusan Borkovic, B3 Racing Team Hungary, SEAT León TCR

Auteur de la pole position, Pepe Oriola a profité de sa position pour prendre la tête dès le départ de la course 1, et n’a plus jamais été inquiété jusqu’à l’arrivée. Derrière, son équipier James Nash, qualifié en 6e position après une grosse sortie de route durant les essais libres, se hissait au 3e rang au premier tour derrière la Honda de Gianni Morbidelli, mais devant les deux Volkswagen Golf de Jean-Karl Vernay et le leader Stefano Comini.

Comini ne tardait pas à dépasser son équipier, et le pilote suisse et le pilote tricolore allaient entamer un long duel pour le gain de la 4e place. Devant, Nash poursuivait son effort et disposait de la Honda de Morbidelli pour s’installer en 2e position derrière son équipier Oriola.

Les positions demeuraient inchangées jusqu’à l’arrivée, Oriola s’imposant dans cette première manche et emmenant un doublé du Craft-Bamboo devant James Nash, alors que Gianni Morbidelli et sa Honda complétaient le podium devant les deux Golf VW de Comini et Vernay. Le pilote local Kanthadee Kusiri terminait au 6e rang.

Dans la course 2, James Nash prenait à nouveau un envol parfait, se hissant au troisième rang derrière Mikhail Grachev et l’étonnant Kusiri, alors que le poleman Sergey Afanasiev, sur l’autre Seat Craft Bamboo, était resté collé sur la grille.

Carton pour Morbidelli, crevaison pour Oriola

La grosse sortie de route de Morbidelli, qui détruisait sa Honda contre le rail de sécurité, entraînait l’apparition du drapeau rouge. À la relance, Grachev creusait à nouveau l’écart sur Kusiri, avant que ce dernier ne soit dépossédé de la 2e place par Nash, qui se mettait alors à revenir sur le leader.

Le Britannique finissait par s’emparer de la tête de la course, Grachev étant ensuite sous la menace de Kusiri. Ce dernier devait pourtant céder sous la pression des deux compères Comini et Vernay sur leurs VW Golf, qui poussaient le Thaïlandais à la faute pour s’emparer des 3e et 4e positions, avant que Vernay ne prenne cette fois l’avantage sur son équipier.

Mais Vernay était vite sous la pression de la Seat de Dusan Borkovic, bien revenu, et qui poussait le Français à la faute, et hors de la piste, pour s’emparer de la 3e place.

James Nash s’imposait et prenait la tête du classement, son équipier Pepe Oriola, vainqueur de la course 1, ayant été victime d’une crevaison en début de course, et terminant à une lointaine 11e place. Grachev terminait à une bonne deuxième devant Borkovic, Comini, Kajaia, Tassi, Afanasiev et un Vernay très déçu au 9e rang devant Kusiri, qui arrachait le point de la 10e place devant son public.

James Nash, Pepe Oriola et Stefano Comini sont désormais séparés de 10 points, alors que six courses restent à disputer cette saison. 

partages
commentaires
Le TCR aborde sa dernière ligne droite : Six pilotes pour un titre

Article précédent

Le TCR aborde sa dernière ligne droite : Six pilotes pour un titre

Article suivant

Les TCR International Series vont visiter la Géorgie en 2017

Les TCR International Series vont visiter la Géorgie en 2017
Charger les commentaires