Couleurs historiques pour la Nissan de Simona de Silvestro

Jusqu’ici, la Suissesse a de la peine à réussir en Australian Supercars. Peut-être, le look rétro de son Altima V8 va l’aider à obtenir des meilleurs résultats.

Après neuf weekends et 18 manches du Virgin Australia Supercars Championship, Simona de Silvestro figure à la 23ème place du classement intermédiaire. En moyenne, elle s’est classée en position 23,3 aux qualifications et 20,3 dans les courses.

Cela prouve que la Vaudoise de 29 ans depuis le 1 septembre doit progresser lors des essais qualificatifs pour se positionner mieux placée sur la grille. Une fois à Perth, elle s’est qualifiée belle 14ème, autrement elle a pris le départ entre p20 et p27. "Trouver la dernière demi-seconde, c’est le plus dur. Mais on y travaille“, dit elle.

Deux 13ème positions à Phillip Island – où elle a pu s’entraîner début saison – sont leurs meilleurs résultats jusqu’à présent. Du reste, elle était deux fois 15ème et une fois 18ème. "Parfois dans les courses, ma porte est trop ouverte pour mes adversaires. Je dois rouler plus agressif. Chez les IndyCars, souvent les positions étaient pris après quelques tours et on a essayé d’éviter des contacts. Aves ses voitures V8, on se bat du départ à l’arrivée.“

C’est un procès d’apprentissage normal qu’elle s’est attendue. Et cela ne change rien à son statut de valeur comme pilote d’usine Nissan Motorsport et à sa popularité en Australie.

Au contraire. Pour le prochain meeting le 17 septembre à Sandown, elle a été élue comme un ambassadeur historique de Nissan.

 

Le 8 octobre 1967, le Japonais Tatsu Yokoyama a réalisé les records de vitesse sur 50, 100 et 200 kms/miles ainsi de 250,98 km/h sur une heure avec une Nissan R380 Type II.

En mémoire, 50 ans plus tard la Nissan Altima V8 de la Suissesse et de son coéquipier David Russell, avec qui elle va partager la voiture le 8 octobre lors du Bathurst 1000, va se présenter dans une peinture similaire.

"Je n’ai pas connu cette Nissan R380. Une belle occasion de savoir plus sur l’histoire de Nissan Motorsport et de devenir un part“, elle se réjouit. „Et recevoir David comme mon partenaire à Bathurst est très bien. Il a beaucoup plus d’expérience avec l’Altima“.

Pendant que Sandown est de nouveau un terrain inconnu pour Simona, elle connaît le Mount Panorama Circuit à Bathurst depuis leurs participations en 2015 et 2016. Ses courses étaient la raison pour qu’elle se retrouve dans tout le championnat depuis cette année.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Supercars
Événement Sandown
Circuit Sandown
Pilotes Simona De Silvestro , David Russell
Équipes Nissan
Type d'article Actualités