Le point avant Sydney - Irrésistible Scott McLaughlin

Pour sa première saison sur une Ford du DJR Team Penske, Scott McLaughlin occupe la première place du championnat Supercars avec six victoires au compteur, alors que Jamie Whincup (Holden) se pose comme son plus sérieux rival.

Vainqueur à trois reprises sur les quatre premières manches disputées à Adelaide puis Symmons Plain, Shane Van Gisbergen occupait la tête du classement après les deux premiers meetings devant Fabian Coulthard, une victoire.

Philip Island (22-23 avril)

Dans la première course, Fabian Coulthard (Ford) s'imposait après avoir récupéré d'une crevaison qui l'avait rétrogradé en milieu de peloton alors qu'il s'était hissé en tête au départ devant le poleman, son équipier Scott McLaughlin. Coulthard s'imposait devant les deux Holden de Jamie Whincup et Garth Tander.

Fabian Coulthard, Team Penske Ford

Dans la course 2, Chaz Mostert (Ford) renouait avec la victoire, un an et demi après son accident de Bathurst qui l'avait laissé avec une jambe fracturée lors d'un accident en essais. Mark Winterbottom permettait à l'équipe Prodrive Racing Australia de signer un doublé, alors que David Reynolds complétait le podium sur sa Holden du Erebus Motorsport.

Perth (6-7 mai)

Malheureux à Philip Island, où il s'était pourtant élancé de la pole position à deux reprises, Scott McLaughlin prenait sa revanche à Perth, où il décrochait son deuxième succès de la saison après avoir surpris cette fois son équipier Fabian Coulthard en pole, pour s'imposer après avoir mené toute la course. Deuxième, Coulthard permettait au DJR Team Penske de célébrer un brillant doublé devant la Holden de Jamie Whincup, toujours présent.

Le vainqueur Scott McLaughlin, Team Penske Ford

Ce fut encore plus limpide pour McLaughlin dans la course 2 : parti de la pole, le pilote néo-zélandais ne connaissait aucun rival et s'imposait une nouvelle fois après avoir dominé toute l'épreuve, franchissant la ligne devant Chaz Mostert (Ford) et un Jamie Whincup toujours bien présent.

Winton (20-21 mai)

McLaughlin poursuivait sa série en signant la pole position pour la première course, avant de s'imposer une nouvelle fois en ayant mené du départ à l'arrivée, bien aidé également par l'abandon sur problème mécanique de Chaz Mostert, qui lui avait mis la pression durant les 14 premiers tours. Les hommes forts du championnat étaient au rendez-vous puisque Jamie Whincup et Fabian Coulthard complétaient le podium.

Le vainqueur Shane van Gisbergen, Triple Eight Race Engineering Holden

Dans la course 2, si McLaughlin s'élançait une nouvelle fois de la pole, les pilotes Holden reprenaient le dessus. Jamie Whincup semblait se diriger vers sa première victoire de la saison mais le sextuple champion de la discipline commettait une erreur à 11 tours de la fin qui permettait à son équipier, et champion en titre, Shane Van Gisbergen de s'emparer du commandement, pour renouer avec la victoire après avoir remporté les trois premières courses de la saison. Fabian Coulthard, qui avait mis la pression sur Whincup dans les derniers tours, complétait le podium alors que son équipier McLaughlin, piégé par la stratégie, devait finalement se contenter du cinquième rang derrière Cameron Waters (Ford).

Darwin (17-18 juin)

Alors que les protagonistes du championnat Supercars se retrouvaient dans le nord de l'Australie, Rick Kelly mettait fin à la série de pole de McLaughlin en signant la pole pour la course 1. Mais le pilote Nissan, qui menait les premiers tours, heurtait le mur au 18e tour suite à une problème d'accélérateur. Coulthard, qui s'était hissé en deuxième position à la faveur d'un arrêt au stand anticipé, héritait ainsi du commandement devant son équipier McLaughlin, qu'il contenait finalement malgré des pneus usés, pour aller décrocher la victoire, avec un nouveau doublé du DJR Team Penske, la troisième place allant à Nick Percat (Holden). Grâce à ce succès, Coulthard consolidait par ailleurs sa première place au championnat. Coup dur en revanche pour Shane Van Gisbergen, victime d'une crevaison au 18e tour lui aussi alors qu'il évoluait en tête de la course. Rétrogradé au 16e rang, il abandonnait pour de bon après un accrochage avec la Ford de Jason Bright au 40e tour. Un incident qui mettait un frein aux ambitions d'un second titre consécutif pour le Néo-Zélandais.

Fabian Coulthard, Team Penske Ford

De retour à la pole pour la course 2, McLaughlin était surpris par Whincup au départ, mais le kiwi reprenait la tête à la faveur d'un deuxième arrêt plus rapide que son rival, pour s'imposer une nouvelle, alors que Shane van Gisbergen complétait le podium après sa désillusion de la veille.

Townswille (8-9 juillet)

Le poleman McLaughlin était surpris au départ par Jamie Whincup, mais reprenait son bien dès le deuxième tour avant de s'envoler vers une nouvelle victoire devant Whincup et Mark Winterbottom. Un succès qui permettait à McLaughlin de s'emparer pour la première fois de la première place du championnat, son équipier Fabian Coulthard, ancien leader du classement, ayant dû se contenter du dixième rang après avoir été rétrogradé en queue de peloton suite à la bousculade du premier tour. 

Le vainqueur Jamie Whincup, Triple Eight Race Engineering Holden

McLaughlin entendait bien enfoncer le clou dans la deuxième manche, signant encore le meilleur temps des qualifications. Il était pourtant battu en course par Jamies Whincup après une bataille intense entre les deux hommes, qui s'est jouée grandement au moment de leur deuxième arrêt. Whincup ouvrait (enfin) son compteur de victoires cette saison, se rapprochait de McLaughlin au classement, et surtout égalait le record de victoires en Supercars (105) de son équipier Craig Lowndes. Son équipier Van Gisbergen ne lâchait rien, quittant Townsville sur une troisième place.

Ipswich (2-30 juillet)

La bonne affaire pour Scott McLaughlin dans la course 1 : le pilote DJR Team Penske (encore une fois en pole) remportait confortablement son sixième succès de la saison lors de la course 1. Surtout, il voyait son principal rival pour le titre perdre du terrain : après une pénalité de cinq places sur la grille pour une infraction lors des qualifications, ce dernier perdait beaucoup de temps au stand suite à un problème mécanique. Chaz Mostert (Ford) et Shane Van Gisbergen (Holden) terminaient aux deuxième et troisième rangs.

Chaz Mostert, Rod Nash Racing Ford

Irrésistible en qualifications pour la course 2, McLaughlin alignait une 11e pole position de la saison (sur 16 courses) dans la première manche, mais il effectuait un départ moyen qui le rétrogradait en quatrième position, qui permettait à Chaz Mostert de s'emparer du commandement et d'aller chercher une deuxième victoire cette saison. McLaughlin remontait tout de même au deuxième rang devant Van Gisbergen, Whincup et Coulthard. 

Le vainqueur Scott McLaughlin, Team Penske Ford

Au championnat, Scott McLaughlin occupe ainsi solidement la première place devant Jamie Whincup, alors que Fabian Coulthard et Shane Van Gisbergen se tiennent en quelques points aux troisième et quatrième rangs. Chaz Mostert, vainqueur à deux reprises, complète le top 5 avant les deux prochaines courses qui se disputeront ce week-end sur le Sydney Motorsport Park, dernière étape avant les trois classiques "enduros" du Supercars, Sandown, Bathurst et Surfer's Paradise. Pukehoke et le nouveau circuit urbain de Newcastle concluront ensuite la saison au mois de novembre.

Classement du championnat après Ipswich (16/26)

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Supercars
Pilotes Jamie Whincup , Scott McLaughlin
Équipes Team Penske , Holden Racing Team
Type d'article Résumé de course